Partagez | .
 

 saleté de gosse (daeki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: saleté de gosse (daeki)   Lun 27 Jan - 22:31

“ hyunki & daeyoon ♦ saleté de gosse. „
Deux jours. Deuxième journée que j'entamais dans ce pays étrange et inconnu. Je revoyais encore ce moment où je tirais cet album photo dans l'intention de replonger cinq minutes dans mon passé. Savourer les instants délaissés avec ma mère qui nous à abandonné, mon jeune frère et moi. Un grand plongeons même. Quand je me suis réveillé dans cette ville, ma panique fut-elle que j'ai vidé mon paquet de cigarette en une nuit. Taffe sur taffe, envahit par la nicotine. J'en devenais légèrement dingue, tel un drogué ayant abusé de sa dose. Cette nuit-là fut la pire de mon existence, quand les cauchemars se jouaient de moi, quand ils me narguaient tel un enfant sans argent pour s'acheter un bonbon. Le lendemain ne fut pas des meilleurs non plus. Les gens ne me disaient rien, les lieux non plus et heureusement pour toi, j'ai trouvé une bonne étoile. Oui, je qualifierais ce garçon de bon étoile pour m'avoir hébergé et nourris une seconde nuit. Il ne semblait pas désagréable et accepte même que je reste chez lui jusqu'à quand je le désire. ça me gêne, dans le fond, d'être aussi indépendant. C'est bien pour cela que j'ose sortir de son appartement pour flaner en ville. Il me faut un boulot. J'ai beau y réfléchir, je ne sais comment retourner chez moi, à Séoul, et je n'ai aucune envie de profiter de la gentillesse de Min Hyuk éternellement. C'est quelqu'un de gentil et d'attentionné, mais ce serait peut convenable d'être indéfiniment à ses crochets.

cette réalité me revenait à la figure tandis que je parcourais les rues de cette ville. Quelle était son nom, déjà ? Cair paravel. Eliora est le nom de ce monde, comme la planète terre pour les miens. C'est génial tout ça, mais je suis toujours aussi perdu. Je marche un peu n'importe où, sans même savoir où je vais atterrir. Une chance pour moi que ma mémoire soit aussi bonne pour retenir les lieux. Je saurais au moins retrouver mon chemin dans ce dédale de ruelle. Un soupir quitte mes lèvres, tandis que je passe devant un endroit plutôt animé. Serais-je dans une sorte de discothèque ? Vu l'allure, ce n'est pas le cas... On dirait un bar, comme il y en a tant à Séoul. De toute façon, je n'y perds rien à y aller. Mon assurance gonflé à bloque, je m'aventure dans la taverne et me dirige directement vers le comptoir. Des hommes parlent fort et rient juste à côté de moi, sûrement bien amoché par la boisson. Mais je me contente de demander un responsable à celui qui s'occuper de servir à boire. Apparemment, je l'ai en face. D'accord. En quelques minutes, j'en viens à expliquer mon cas et mon envie de travailler, et cela semble bien le faire rire. Quoi ? Il doute de mes talents ? De ma taille ? De mon ambition ? Ou peut-être pas. Il tend un plateau, tout ce qu'il y a de plus simple, avant de poser des verres et des bouteilles dessus. Mission, prouver ma valeur.

Mon coeur bat plus vite qu'à l'accoutume, tandis que j'hoche de la tête et tourne les talons. Il m'a bien indiqué la table à servir, dehors. Oui, dehors. Il y a tellement de monde qu'ils placent des tables et des chaises dehors. Mais je ne me dégonfle pas, reprenant ma marche certaine jusqu'à la fameuse table à l'extérieure. C'est si simple que cela ? Servir des gens ? Le coin de mes lèvres s'étirait doucement sous la simplicité de la tâche, juste avant de sentir mon épaule entrer en contact avec quelqu'un. Dans mon empressement, je n'avais même pas fait attention aux passants qui se faufilaient entre les tables, dont l'un d'eux que je venais de percuter. Mon plateau glissa de mes mains pour s'écraser avec fracas sur le sol. Verre et bouteille brisées. Mes yeux s'écarquillèrent, j'étais bon pour passer mon chemin maintenant. « YAH! Tu ne peux pas faire attention! à cause de toi, j'ai tout fait tomber! » M'énervais-je rapidement contre le garçon que j'avais, moi-même, bousculé. Trop fier pour s'excuser, trop fier pour avouer sa faute. Mon regard se faisait menaçant, dur et limite meurtrier. Pour le coup, la colère devait facilement se lire sur mon visage, et ce fut pire quand j'entendis les rires moqueurs des hommes à l'intérieur. Je suis foutu. « Fallait qu'un seul débile passe par là pour tout ruiner... merde. » Un simple marmonnement, alors que je devais m'abaisser pour récupérer les dégâts et tout remettre dans le plateau. « Fais quelque chose de bien, aide moi, au moins! » Non, ma colère ne comptait pas s'envoler aussi vite... Et le manque de nicotine se faisait cruellement ressentir.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Re: saleté de gosse (daeki)   Mar 28 Jan - 17:42

SALETÉ DE GOSSE feat IM DAE YOON
Une dispute encore une fois. Toujours à cause de son père. Hyun Ki commençait à en avoir marre. Pourquoi cet homme ne voulait pas comprendre qu’il ne se rangerait jamais de son côté et qu’il ne se forcerait jamais à faire quelque chose qu’il ne voulait pas. Arrêter ses études d’art et puis quoi encore ? Il ne voulait pas travailler avec son père, il n’avait pas sa capacité à lui. Non, il n’était pas fait pour être un chasseur, il avait hérité des traits de sa mère. De sa douceur, de sa tendresse et de sa sensibilité. Son frère aurait fait un bon chasseur, il avait toujours eu ça dans le sang. C’est pour cela que son frère était aimé de son père un peu plus que lui, et cela malgré le fait qu’il soit l’ainé. Sa mère n’avait jamais rien dit et au final, cela ne l’avait jamais dérangé. Parce que son frère était là et qu’il faisait tout son petit monde. Mais son monde s’était arrêté de tourner à sa disparition. Et depuis, les disputes avec son père était récurrente. Bien évidemment, il savait qu’il ne devait pas hausser la voix avec ses parents, mais parfois, il en avait tellement marre de rester cet enfant modèle. Il aimerait être plus libre, mais il était attaché à son passé. Et leur dispute finissait toujours par parler de son frère et il détestait cela. Il avait préféré prendre la fuite, il était sorti de chez lui pour se rendre dans les quartiers Nord de Cair Paravel. Cela lui ferait faire de la marche et il pourrait se calmer.

Il parcourait les différentes ruelles de la ville, sa magnifique ville qui était une véritable source d’inspiration pour lui. Il se rappela alors qu’il y a cela quelques jours, des choses étranges s’y passaient. Des gens, qu’il ne connaissait pas, avait fait leur apparition, c’était vraiment étrange. Il ne pouvait se l’expliquer, il avait déjà essayé d’approcher une de ces personnes, elle n’était pas si différente à lui. Si on oublie leur manière de parler, de s’habiller. Lui était totalement différent de nombreuses de ces personnes. Enfin. Il oublia tout cela et continua à avancer. Les rues étaient déjà bien animées, il ne s’étonnait pas. C’était toujours ainsi dans cette partie de la ville. Partie où l’on trouvait tous les endroits pour manger, dormir, mais pour certaines personnes surtout pour boire. Il y avait même la bibliothèque. Il n’aimait pas passer dans ses ruelles, il y faisait des rencontres qu’il regrettait toujours. Il faisait la connaissance de personne qui lui faisait peur, et qui essayait de l’approcher alors qu’il ne le souhaitait pas. Ce n’était pas follement amusant ce genre de situation. Enfin, il continua tout de même sa route, il n’avait rien à perdre aujourd’hui.

Mais Hyun Ki regretta tout de suite ces paroles à l’instant même où il passa près de la taverne la plus remplie de cette rue. Non, mais il y avait un monde fou. Des gens partout, des tables placées au dehors, gênaient un peu le passage mais il se devait d’avancer. Pour pouvoir se trouver un endroit au calme. Enfin, pas possible de passer avec toutes les personnes qui se trouvaient là. Il avait vraiment mal calculé son coup. Au lieu d’aller vers le quartier Nord, il aurait dû se rendre dans le quartier est. Il aurait pu mieux trouver son bonheur, et il aurait pu aller s’approvisionner de nouveau en matériel pour ses cours d’art. Enfin, c’était trop tard pour regretter. Il essayait de se frayer un chemin mais alors qu’il y arrivait, quelqu’un le percuta de plein fouet. Et le pire c’est que l’autre s’énervait sur lui, genre c’était lui le fautif quoi. Et il l’insultait en plus, manquait plus que ça. Hyun Ki gardait un regard impassible, mais c’était la première fois qu’il avait l’envie de remettre quelqu’un à sa place. En plus, il n’était même pas d’humeur à l’instant.

« Si je peux pas faire attention ? La prochaine fois, t’as qu’à faire plus attention toi. Si tu ne vois pas bien, paye-toi des lunettes, non mais c’est n’importe quoi. »
Non, mais c’est vrai quoi, il avait tout vu. Il lui criait dessus et l’insulter mais en plus de cela, il voulait qu’il l’aide. Ou allait ce monde, les gens ne savaient plus dire pardon et ne pensaient qu’à eux. Et Hyun Ki détestait cela. « Et puis, je ne vois pas pourquoi je t’aiderai en quoique ce soit. T’as qu’à te débrouiller tout seul. Le débile qui a tout ruiné va faire quelque chose de bien et s’éloigner. » Bon, il n’avait pas l’habitude de parler de cette manière et n’avait pas l’habitude de refuser d’aider quelqu’un. Mais c’est qu’il l’avait énervé et il n’avait pas pu s’empêcher de réagir de cette manière.

HRP : si quelque chose ne vas pas, n'hésite pas à me le dire. Je ferais les corrections qui faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: saleté de gosse (daeki)   Mer 29 Jan - 0:05

“ hyunki & daeyoon ♦ saleté de gosse. „
M'étais-je levé du pied gauche ce matin pour paraître si irrité à la moindre encombre ou remarque ? Quoi que, ce n'est même pas le réveil qui me rend ainsi, mais surtout le manque de cigarette. Y en avait-il dans ce monde ? Ou un truc similaire qui fasse le même effet ? Nicotine, de préférence. Tabac, ou que sais-je encore. Quelle idée d'avoir sombré là-dedans après les soucis avec mon père et les procès contre lui. Mon petit frère avait longtemps tenté de me dissuader, mais final, je n'avais su faire que ma sourde oreille en ignorant ses plaintes. Aujourd'hui, je me rends compte que cette p'tite tête avait raison. Il n'y a rien de bon à fumer, à se renfermer dans la cigarette. Bien que je m'en rende compte que maintenant, alors que je n'ai plus rien à me mettre entre les lèvres pour tirer dessus, sentir la fumée me brûler la gorge, puis m'envahir l'esprit. Pour la peine, ça rongeait doucement mais sûrement mon humeur déjà bien basse. Ce monde me rendait nerveux, peu confiant. Où étais-je tombé ? Que devais-je faire ? Y avait-il un moyen de s'y échapper ? Trop de question sans aucune réponse, et je crève d'être dans l'ignorance. Pourtant, je savais parfaitement que je ne pouvais abuser de la gentillesse de Minhyuk, et que je devais lui rendre ses services.

C'est bien pour cela que je me retrouve à arpenter les rues de cette ville, Cair Paravel. Un endroit qui ne me dit rien, rien du tout. Je m'y perds. Plus je tourne, moins je suis sûr de m'y retrouver. L'instant fatidique où je vais devoir retourner sur mes pas, risque d'être bien marrant. Pas pour moi, c'est certains. Et si cela me prenait des heures ? Et si je ne retrouvais jamais la résidence de Minhyuk ? Me voila encore à stresser comme un gosse, tandis que j'approche d'une taverne bien animée. Je ne dois pas me laisser avoir, ni baisser les bras. Même si leurs rires me mettent hors de moi et que je dois serrer les dents pour ne pas leur foutre mon poing dans la figure. Confiant, Dae Yoon. Gentil et souriant, aussi. C'est sûrement seulement qui me sauve la vie, pendant que l'homme au bar me donne de quoi faire. Un plateau avec des verres et des bouteilles. Jusque là, rien de compliqué. Jusqu'à sortir en dehors pour servir la bonne table, et que mon corps rentre en contact avec un autre. Un volcan. C'est comme un monter de lave qui explose et projette des rochers un peu partout. Oui, j'implose complètement face à cet inconnu que j'ai bousculé par m'égard. En même temps, mon plateau venait brutalement de s'écraser par terre, brisant les verres et bouteilles.

J'avoue n'être pas très sympathique avec lui, même pire, je suis vraiment dégueulasse. Il n'a rien fait et j'ose lui rejeter la faute dessus. Excusez mon manque de patience et de nicotine, ça me rend tellement à fleur de peau. Il me répond. Sur le coup, j'en reste légèrement étonné. Me payer des lunettes ? Mais... quoi ? Accroupis au sol, je le regardais avec un mine offusqué, ma main encore en suspend au dessus des débris. En trente secondes, je venais de me prendre une bonne douche par un gosse plus jeune que moi. Enfin, il en a tout l'air, du moins. « YAH! Je te demande pas de râler mais de faire la part des choses! J'ai pas fait tomber ça tout seul. » Répondis-je un peu trop vite en sentant mes joues prendre feu. Calme. Inspire. Expire. Il n'a rien fait, non non. C'est juste moi qui suit trop pressé, angoissé et maladroit. Un soupir franchit la barrière de mes lèvres, mon regard se détournant de lui pour aller se poser sur le plateau en désordre. «  Excuse moi... » C'est la seule chose que je pouvais dire à présent. à quoi bon me justifier ? Surtout pour lui dire que j'avais besoin d'un boulot, parce que je venais pas d'Eliora... J'étais même plus que paumé, ici. Un autre soupir. Mes doigts se posèrent sur un morceau de verre, une fine ligne rougeâtre se dessinant sur l'un d'eux. Pourquoi mes mains tremblaient ? ça m'énervait encore plus d'être dans un été si déplorable. Mais je fis mine d'ignorer cette légère coupure pour ramasser les dégâts et les mettre sur le plateau.

« écoute, ce n'était pas mon intention de te crier dessus... Même si je l'ai fait. J'ai juste... Besoin de ce foutu boulot. » Et encore, les mots étaient faibles. Pouvait-il le comprendre et me pardonner ? Oui, je cherchais un pardon que je ne méritais sûrement pas. Mais sur le coup, j'avais eu ce besoin de gueuler, de me défouler. C'est mal, je le sais très bien. Ce garçon va me haïr... Je ne sais même pas comment il se nomme, et franchement, je n'ose lui demander à présent. Devrais-je moi-même le faire pour lancer la conversation? Non. Je préfère attendre une réaction. Et s'il part ? J'aurai compris qu'il n'accepte en aucun cas mes excuses. Aish! Je me prend trop la tête pour un rien, c'est horrible.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Re: saleté de gosse (daeki)   Ven 31 Jan - 22:37

SALETÉ DE GOSSE feat IM DAE YOON
Hyun Ki était un artiste. Une personne qui avait besoin de trouver des lieux qui lui inspiraient toutes sortes de choses. Il sortait et prenait toujours un sac pré-préparé, après chaque dispute. Il y avait ses crayons, ses carnets à dessins. Toutes sortes de choses qui lui étaient utile pour mettre sur du solide ce qu’il avait en tête. Mais non, aujourd’hui, il avait simplement voulu fuir. Fuir sa maison, trouver un endroit qui pourrait lui servir d’exutoire. Où il pourrait crier sa peine. Parce que la franchement, il en avait plus que marre. Il ne se supportait plus. Il n’était pas le garçon renfermé sur lui-même. Le garçon qui ne parlait pas, qui fuyait dès qu’on essayait de l’approcher. Le garçon qui ne souriait presque jamais, qui ne se demandait pas de quoi se ferait le lendemain. Il n’était pas le genre de personne qui mettait sa vie en danger. Non, il était tout le contraire de cela. Il avait bien évidement essayé de garder un peur de sa personnalité. Il essayait de venir en aide aux autres. Mais il avait bien compris que cela ne changeait rien, il était toujours aussi distant avec la société.

Enfin, cela était dit, il restait un être vivant. Et il lui arrivait de sortir de ces gonds. Comme à l’instant même où il avait rencontré ce jeune homme. Cela n’était encore jamais arrivé avant. Pour tout dire, même en pensant cela, Hyun Ki ne savait pas depuis combien de temps il ne s’était pas énervé sur quelqu’un. Était-il vraiment un cas si désespéré que cela ? Aller savoir. Mais une chose est sûr, c’est que ce garçon a, lui, réussis à faire l’impossible. Le fait qu’il sort à peine d’une dispute avec son père était une des premières raisons. Mais le fait que ce soit l’anniversaire de mort de son frère, le rends encore plus susceptible et sensible. Il ne fallait jamais le chercher ce jour-là. Il allait d’habitude au lieu où celui-ci était mort. Il y allait pour pleurer. Pour laisser sa culpabilité s’exprimer, sa colère sortir et le manque de son frère se faire savoir. Il s’en voulait tellement. Mais aujourd’hui, il n’y aurait pas de larmes. Il n’y avait aucune raison pour en avoir. Enfin, il devait s’éloignait de l’imbécile qui l’avait agressé parce que celui-ci commençait sérieusement à lui taper sur le système. Il n’avait pas le droit de râler et pourquoi ça ?

« Ton plateau, tu l’as fait tomber seul. Si t’avais regardé ton chemin, t’aurais pu m’éviter. Et pardonnez-moi, Monseigneur si je râle un peu trop pour vous. » Hyun Ki fit une sorte de révérence pour accentuer le monseigneur avant de tourner de nouveau le dos au jeune homme. Et puis, il avait qu’à se débrouiller. S’il avait été un peu plus poli, peut-être que Hyung Ki aurait pu lui donner un coup de main. Mais pourquoi le faire et comment le faire quand la personne vous agresse avant toute chose ? Il fallait rester un minimum civilisé, non ? Mais alors qu’il allait s’éloigner, le jeune artiste entendit quelque chose qu’il croyait avoir rêvé. Le jeune homme se retourna immédiatement. Sans expression sur son visage. « Eh bien, je suppose que je peux accepter tes excuses. » Le regardant ramasser tout ce qui y’avait au sol. Les tremblements n’échappèrent pas aux yeux de Hyun Ki, ni sa mini blessure. Prenant un morceau de tissu qui trainait dans ses poches, il s’accroupit devant le jeune homme. « Tu pourrais faire attention aussi, non ? » Le verre coupait un peu trop facile la chair. Enfin, il enroula le doigt dans le morceau de tissus. Et ramassa quelques morceaux de verre à ses pieds.

« Eh bien, je suppose que tu as agi sur un coup de tête. J’aurais dû réagir de manière plus civilisé aussi et ne pas prendre aussi mal tes paroles. Et puis, comme boulot, on peut trouver mieux. Et tu tellement dans le besoin ? » Ben oui, Hyun Ki ne pouvait pas comprendre qu’on veuille travailler dans un lieu de ce genre. Lui-même éviter ce genre d’établissement. Il les détestait principalement parce que son père lui avait fait peur petit. Et comme les traumatismes nous quittaient rarement. Enfin, il vivait avec et puis en voyant les personnes ici, il se demandait à quoi ça servait. « Pourrais-je te demander ton nom ou bien est-ce trop demandé et que ça ne me regarde pas ? » Oui, fallait y aller prudent. Parce que s’il faisait une présentation en bonne et due forme comme : Bonjour, moi c’est Hyun Ki et toi, tu t’appelles ? Cela passerait moyen moyen. Déjà parce qu’il ne l’avait pas fait depuis longtemps et surtout parce qu’il n’en avait pas envie. Et pourquoi, il lui avait demandé son nom aussi, il s’en foutait royalement normalement. Il n’avait aucunement l’envie de devenir ami avec ce rustre. Pour Hyun Ki la première impression faisait toujours son effet, et il arrivait très peu à se détacher de ce qu’il avait vu la première fois. Et autant dire que lui, il n’avait pas laissé une très bonne impression. C’était mal parti.

HRP : désolé de pas avoir répondu plus tôt. J'ai pris un jour tranquile pour mon annif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: saleté de gosse (daeki)   Dim 2 Fév - 12:46

“ hyunki & daeyoon ♦ saleté de gosse. „
Sur une ville aussi grande que Cair Paravel, il est sûr et même certains, que j'aurais pu choisir un meilleur endroit pour travailler qu'une taverne à ivrone. La facilité de la chose, mais aussi la chance que l'on se donne à essayer un peu partout. Si ce n'était pas ici, ce serait ailleurs. Mais pour le moment, je voulais vraiment un boulot, qu'importe lequel. Qu'importe si les gens sont insuportable et sans gêne, qu'ils me prennent la tête ou m'aident. Tant que ça payait, il n'y avait aucun sous-métier. C'est ce qu'on apprenait à l'école, quand nous nous cherchions encore avec des idées et des rêves pleins la tête. Au final, rien n'est mauvais, rien n'est mal. J'ai toujours cru le contraire, quand j'ai commencé mes études en médecine dans l'intention d'être un jour médecine. Mais ici, je ne pouvais plus nourrir ce rêve... Il doit y avoir des universités dans ce monde aussi, mais je n'ai rien pour m'y inscrire. De toute façon, je ne veux pas m'éterniser à Eliora. Faut que je rentre chez moi, sur la terre. Mon monde ne me manque pas tellement, c'est plutôt mon petit-frère qui m'y rattache malgré moi. Pourquoi devais-je penser à tout cela alors qu'ils me mettaient à l'épreuve pour une simple place et un foutu salaire ? à cause de cela, je ne faisais même plus attention à mes démarches, créant la zizanie autour de moi.

Du moins, je me croyais surtout des problèmes en bousculant ce jeune homme et en renversant tout sur le sol. Des rires fusèrent à l'intérieur de la taverne, tandis que je passais mes nerfs sur lui. Ce n'était nullement sa faute. Il passait simplement par hasard au mauvais endroit, au mauvais moment, et j'étais fort stupide de m'être laisser aller à mes songes. Du coup, nous nous disputions sans vraiment savoir pourquoi. Ou plutôt, je lui reprochais mon erreur d'avoir lâché mon plateau. Pas tord, si j'avais bien les yeux ouverts et mon attention tournée vers mes gestes, sûrement aurais-je pu l'éviter. Sauf que, ce n'était pas le cas. Monseigneur ? Ce gosse se fout de moi ?! Il s'inclinait, en plus. Devais-je prendre ça pour de la rigolade ou une façon particulière dans ce monde d'être emmerdant ? Bon sang, reprends-toi, Dae. Oui, je me reprenais aussitôt en m'accroupissant pour ramasser les morceaux de verre éparpillés par terre. Manquerait plus que quelqu'un se blesse avec, et je pouvais dire adieu à bien des choses autre qu'un travail. En même temps, je m'excusais pour mon comportement avant qu'il ne disparaisse complètement de ma vision. « Tu supposes ? » Est-ce que ça voulait dire oui ou peut-être bien que oui, mais non ? J'haussais un sourcil en le regard d'en bas, ne sachant pas si je devais lui sourire et continuer à être suspicieux. Bah, je prenais ça pour un "je t'excuse" et reprenais ma dure tâche de remettre les dégâts dans le plateau. Non sans me couper, évidemment. Il comprendra ma maladresse et ma distraction, maintenant. Son geste me surpris et je m'arrêtais complètement de bouger, le laissant s'occuper de mon doigt. « Ce n'est... » Commeçais-je avant de me pincer les lèvres et de baisser mes yeux, gêné. « M-merci... » Ce qui était la moindre des choses, après les excuses. Et puis, il m'aidait finalement à remettre les débris sur le plateau et je compris mon erreur précédente de l'avoir agressé.

Un coup de tête. En quelque sorte, ce fut bien le cas. Disons surtout que trop de sentiment négatif m'envahissent pour m'applatir de suite devant quelqu'un, même si c'était ma faute. Il avait simplement subit ce trop-pleins de mauvaises ondes qui s'accumulaient en moi. Me voila encore plus fautif que tout à l'heure, mes joues ne désirant même plus reprendre une couleur normale. Mais quel nul, j'vous jure. Sans parler qu'il a raison sur un point, niveau métier, il y avait nettement mieux. Je redressais ma tête pour le regarder, cherchant dans son regard une réponse plus évidente que la mienne. « J'ai vraiment besoin d'argent. » Et les mots sont faibles. Je n'ai normalement pas ma place dans ce monde, mais je ne pouvais pas me laisser aller aux crochets de Min Hyuk éternellement. Un boulot est un boulot, tant que j'ai de quoi payer mon sauveur. Un rire m'échappait quand je l'entendis parler. Finalement, il est amusant comme gars. « Im Dae Yoon. » Lui répondis-je en affichant un petit sourire. Je lui devais bien ça, et peut-être même plus. Après tout, me justifier n'était pas si mal, non ? « Ce... Ce n'est pas mon monde, ici. Je n'y connais absolument rien et j'avoue que... Je suis largué. » Complètement largué. Mais pourquoi me sentais-je obligé de lui dire cela ? Peut-être pour ne pas qu'il me déteste sincèrement. Pour une première impression, elle était vraiment mauvaise. « Et toi, comment tu t'appelles ? » Que j'ai au moins un prénom sur qui porter toute mes excuses.

Les morceaux de verre se trouvèrent tous dans le plateau que j'avais repris en main. Finalement, je pouvais dire adieu à cette taverne. « Je dois rendre ça. » Disais-je en sachant que ce n'était pas son soucis. D'ailleurs, comment vais-je rembourser tous les verres et bouteilles ? J'en soupire d'avance, alors que je n'avais toujours pas bougé du milieu. Courage, Dae! Je souris au jeune homme, avant de retourner dans le bâtiment pour rendre leurs affaires et m'incliner platement devant eux. Plutôt que me disputer, ils rigolèrent et se moquèrent bien de moi. Autant subir cela que devoir de l'argent, et puis, ils me laissèrent partir en me disant de ne plus revenir ici. Tant pis, une chance en moins, mais je filais aussitôt dehors. Etait-il parti ou m'avait-il attendu ?
©flawless


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Re: saleté de gosse (daeki)   Lun 3 Fév - 9:57

SALETÉ DE GOSSE feat IM DAE YOON
Plus Hyun Ki observait ce jeune homme, plus il se disait qu’il y avait quelque chose avec lui qui ne lui revenait pas. Hyun Ki avait cette petite particularité de détecter certaines choses chez les gens. Mais il n’arrivait pas à lire en lui. Peut-être le fait qu’il l’est un peu agressé y était pour quelque chose, cependant il ne pouvait pas le dire. Et puis pourquoi était-il aussi nerveux ? Franchement, c’est vrai que cela pouvait être énervant de faire tomber un plateau, mais ce n’était pas de la faute de l’étudiant. Il voulait juste passer, on l’avait cogné et il se prenait tout. Pourquoi s’énerver autant, ce n’était pas grand-chose de faire tomber un plateau. Enfin, il comprenait qu’il venait de gâcher la chance du jeune homme d’être pris pour travailler pour le patron de la taverne. Mais c’était un mal pour un bien pour Hyun Ki, un jeune n’avait rien à faire ici. Et il ne changerait surement jamais d’avis. Et puis, de ce qu’il voyait l’autre semblait tout de même cultiver alors pourquoi prendre ça ? Était-il autant dans le besoin que cela ? Malgré tout, Hyun Ki ne pouvait pas le comprendre.

Enfin, l’autre fini par lui présenter ces excuses. C’était bien plus que ce que le jeune homme pouvait attendre. Il en fut donc heureux, enfin, il n’irait pas jusqu’à sourire, mais disons qu’il voyait l’autre jeune homme un peu moins comme un rustre. « Oui, je suppose que cela ne peut pas faire de mal que j’accepte tes excuses, malgré ce que tu m’as dit. Enfin, c’est sans importance, c’est une manière de présenter les choses. » Hyun Ki avait toujours cette habitude de faire. Dire qu’il supposait. Ainsi si les personnes revenaient sur leur position, il pouvait toujours changer son choix. Enfin, c’était peut-être une mauvaise habitude, mais c’était une habitude tout de même. Il ne changerait pas. Hyun Ki ne put rester sans rien faire en voyant l’autre se couper. Après tout, qui savait quel était l’hygiène de ce lieu, il valait mieux ne pas laisser de coupure à l’air. Il prit alors soin de s’en occuper personnellement. « Ce n’est pas grand-chose. Je ne suis pas non plus quelqu’un de méchant. Je dois moi-même présenter mes excuses pour avoir répondu de la même manière à ta mauvaise humeur. » Oui, le jeune homme n’était pas le genre à s’énerver et parler avec des propos méchant. Et puis, si l’autre ne l’avait pas compris en voyant son visage presque sans expressions depuis leur rencontre, ça aura au moins le don d’être claire.

Il lui parla alors de son besoin d’argent, le jeune artiste s’en était rendu compte tout seul. Il lui demanda son prénom. Dae Yoon. Il pourrait maintenant mettre un nom sur ce drôle de personnage. Et puis il fut surpris. C’était donc pour cela qu’il n’arrivait pas à comprendre ce jeune homme. Il faisait partie d’une de ces personnes qui avait atterri dans son monde. « Je comprends mieux ton besoin d’argent. Mais tu vis dans la rue ? Venir d’un autre monde ne doit pas te facilité la vie, mais les gens d’ici ne sont pas tellement mauvais. Tu trouveras surement rapidement un travail. Faut chercher avec le bon regard » Oui, un regard de détermination pour montrer ses preuves, sans être trop arrogant. Mais aussi choisir le bon lieu de travail. Prendre le premier endroit, ne donnait jamais rien de bon en général. Enfin, l’autre lui demanda à lui aussi son prénom. Il ne pouvait s’y dérober. « Mon nom est Kim Hyun Ki ». Enfin, il ne se recroiserait surement jamais, mais se présenter était toujours une bonne chose.

Dae Yoon le quitta finalement pour aller déposer le plateau. Hyun Ki le regarda s’éloigner puis tourna le dos à la bâtisse. Devrait-il rester et l’attendre ? Il ne lui avait pas demandé. Et puis, pourquoi devrait-il le faire. Ils ne se connaissaient que depuis peu, et Hyun Ki n’avait pas franchement envi de devenir ami avec qui que ce soit. Soupirant, il se retourna et avança vers l’entrée de la taverne. Il jeta un œil à l’intérieur et trouva rapidement le jeune homme. Il fit finalement marche arrière et décida qu’il devait partir. Il marcha cependant beaucoup plus lentement que ce qu’il devrait. « Et puis pourquoi je me prends la tête ?»

HRP : Merci beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: saleté de gosse (daeki)   Sam 10 Mai - 14:03

RP classé pour cause de membre supprimé.

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: saleté de gosse (daeki)   

Revenir en haut Aller en bas
 

saleté de gosse (daeki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Saleté d'école
» Wanted: quelqu'un pourra-t-il dompter ce sale gosse ? 8')
» Beau gosse recherche blonde aux gros seins
» [Ab] Saleté d'exposé ! [Gabriel]
» des liens pour un beau gosse peu connu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neverland Reborn :: Et chez nous sur terre... :: Archives :: Cimetière des RPs-