Partagez | .
 

 Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♚ Avatar : Kim Min Seok (Xiumin)
Messages : 259
avatar
Lim Jae Sun
MessageSujet: Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...   Sam 18 Jan - 22:12

image enteteLim Jae Sun
"My life doesn't have any value, so I will use it to help the others..."Je me présente Lim Jae Sun, né le 12 Octobre 1993 à Séoul ce qui fait que j’ai 20 ans et que je suis de nationalité sud-coréenne. Les êtres comme toi doivent savoir que je suis un Spirit et que je travaille en tant que barista. Pour terminer, sache que l’on dit que je ressemble très fortement à Kim Min Seok (aka Xiumin) du groupe EXO..
Si, un jour, vous parlez de Jae Sun à un Anthropos, il risque très probablement de vous dire qu'il est "bloqué aux années 20".  Eh bien, laissez-moi vous dire qu'il aura raison. En effet, la famille de Jae Sun était très attachée aux coutumes de cette époque, et les parents ont littéralement déteint sur leur fils. Et pourtant, à un certain âge, il a essayé de changer, je vous assure... Mais ça n'a pas fonctionné. Il se sent trop bien tel qu'il est, et désormais, plus question de lui parler de changer quoique ce soit chez lui.
Jae Sun a hérité de la personnalité de sa mère, en plus de sa taille et de son visage d'ange. Il est quelqu'un de très doux et bienveillant, qui n'ira en aucun cas se montrer hautain ou agressif envers qui que ce soit. De plus, Jae Sun est quelqu'un d'extrêmement émotif et sensible. Un peu trop de joie ou de tristesse, et il se met à pleurer comme une madeleine. Certes, il tente de se contrôler... Mais bon, il y a encore du chemin à faire... Et, une chose très importante : Jae Sun est compréhensif et tolérant. Jamais il ne jugera quelqu'un. Il accepte tout s'il y a une justification.
De son père, Jae Sun a hérité de trois choses : la modestie, le côté protecteur, et le métier de barista. Il ne se mettra jamais en avant par rapport à quelqu'un d'autre. Il aura même tendance à se dévaloriser. Ayant perdu ses parents d'une bien triste manière, et désormais traumatisé de la mort, il a décidé de protéger ceux qui l'entourent au péril de sa vie. Pour lui, sa vie n'a aucune valeur, et il préfère donc l'utiliser pour aider les autres.
Depuis tout petit, son père lui apprenait tout ce qu'il savait sur le métier de barista, métier qui se transmettait de père en fils dans sa famille. Jae Sun est fier de ce métier et des connaissances que lui a offert son père. Arrivé à Eliora, il a décidé d'ouvrir un café semblable à celui que tenait sa famille depuis plusieurs générations à Séoul.
Cependant, il ne s'agit pas de sa plus grande passion. Sa plus grande passion, c'est le dessin. Véritable prodige dans ce domaine, Jae Sun adore dessiner des paysages et des portraits. Ayant une mémoire vive et un très bon sens de l'observation, il arrive à faire des portraits parfaitement réalistes, sans oublier les expressions des personnes qu'il dessine.
Mais il ne demande que rarement à quelqu'un s'il peut faire un portrait de lui. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il peut être très timide. Même si certaines clientes le prennent pour un beau barman séducteur, il n'est pas du tout comme ça. À part avec ses amis, dans son café, ou dans une situation critique, il a énormément de mal à débuter une conversation, malgré son ouverture d'esprit.
Vous entendrez peut-être parfois parler de lui, en bien ou en mal. Mais il faut savoir que si certaines facettes de la personnalité sont parfois simples à découvrir, il faut parfois faire plus ample connaissance pour en découvrir d'autres. L'habit ne fait pas toujours entièrement le moine...

~

Comment pourrait-on débuter cette histoire ? ”Il était une fois” ? Non, c'est ce qu'on utilise pour les contes fées, ça. Et, contrairement à ce que l'on pourrait croire aux premiers abords en voyant Jae Sun, son histoire est bien loin d'être toute rose. Pourquoi, pensez-vous certainement ? Vous comprendrez en écoutant son histoire.
Jae Sun n'est pas un bâtard. Bien au contraire, c'est un enfant vraiment voulu. Ce jeune homme est né à Séoul, dans le quartier d'Insadong, d'une histoire d'amour entre deux personnes, ni pauvres ni riches, qui avaient pour particularité de vivre comme des aristocrates du début du XXème siècle, l'une professeur de piano, l'autre barista. Mariés depuis dix ans, ces deux amoureux espéraient avoir un enfant qu'ils pourraient chérir jusqu'à la fin de leurs jours. Alors, lorsqu'ils apprirent que Madame Lim attendait deux jumeaux, deux garçons, ils ne purent qu'être ravis.
Hélas, tout ne se passa pas comme prévu. Un mois et demi avant le jour prévu pour l'accouchement, la future mère ressentit d'épouvantable contraction. Trop affaiblie par la douleur, il fallut la faire accoucher sur le lit conjugal avec les moyens du bord. À cause du manque de matériel adapté, seul le second-né des deux jumeaux survécut. D'abord désespérés, les deux parents se consolèrent en voyant l'adorable petit ange qui avait survécu à l'accouchement improvisé. Tout l'amour qu'ils s'étaient préparés à offrir à deux enfants fut offert à ce petit garçon, certes plus faible, mais plus mignon que le cadavre qui reposait sur un tissu blanc sur le lit et qui fut enterré avec tristesse dans le cimetière familial à l'arrière du jardin le lendemain.
Durant les dix premières années de sa vie, Jae Sun fut éduqué comme ses parents. Jamais il ne connut la maternelle et l'école primaire. Jusqu'à ses dix ans, il eut des cours particuliers à domicile. Bien sûr, il eut des cours de matière général, comme les mathématiques, le français, l'histoire, les langues, l'économie et les sciences naturelles. Mais il dût aussi avoir des cours un peu plus spéciaux : la danse, le piano, l'équitation, la chasse, le tir à l'arc, et bien évidemment, l'apprentissage du métier de barista. Habitué à ce mode de vie depuis sa naissance, Jae Sun l'accepta sans rechigner, ignorant tout du mode de vie des autres enfants.
Plus le temps passait, et plus Jae Sun devenait un jeune garçon adorable. Il était la fierté de ses parents : gentil, poli, travailleur et débrouillard. Aussi doux, tolérant et bienveillant que sa mère, et aussi modeste et protecteur que son père, il semblait promis à un bel avenir.
Vint le moment où il eut l'âge d'aller au collège. Ses parents commencèrent alors à s'inquiéter pour son avenir. En effet, comment allait-il pouvoir vivre plus tard s'il ne connaissait personnes de son âge et s'il n'avait pas de diplôme ? Ils décidèrent alors de l'inscrire dans le collège privé le plus proche. Jae Sun était ravi. Il allait pouvoir rencontrer des enfants de son âge et se faire des amis.
Hélas, il avait tort...
Dès la rentrée, il vécut un véritable cauchemar. Les élèves explosèrent de rire lorsqu'il se présenta et se battirent pour ne pas être à côté de lui. Lors des récréations, les plus sages le regardaient comme une bête de foire, et les racailles le rackettaient et lui jetaient des pierres. Parfois même, ils le jetaient dans un coin sombre et le tabassaient, allant des fois jusqu'à utiliser un canif. En cours, il recevait au moins une soixantaine des boulettes et d'avions en papier. Au self, on le faisait trébucher alors qu'il avait son plateau ou un pichet rempli d'eau entre les mains. Il souffrait, aussi bien physiquement que moralement. Et pourquoi ? Parce qu'il était différent, tout simplement. Manières différentes, vocabulaire différent, tenues différentes... Cela suffisait pour faire de lui un monstre aux yeux des autres.
Il n'y avait pas un jour sans que Jae Sun ne revienne avec au moins un hématome et une plaie. Chaque soir, en rentrant de l'école, il saluait ses parents avec un sourire forcé avant de filer dans sa chambre et pleurer de tout son saoul sur le lit. Il ne voulait pas que ses parents le voient dans cet état. Il ne voulait pas les faire paniquer. Alors il garda tout pour lui, cachant ses larmes derrière un masque souriant.
Jusqu'au jour où il ne tenu plus. Où il en eut assez. Marre. Marre de vivre cette vie et de mourir à petit feu. Ce fut en milieu d'année de troisième. Il rentra chez lui, blessé sur le torse et la nuque. Ce jour-là, il n'alla pas saluer ses parents. Il courut vers la cuisine, prit le couteau le plus aiguisé, et alla s'enfermer dans sa chambre. Une fois enfermé, il jeta son sac par la fenêtre, balaya les cours sur son bureau du revers du bras, et s'effondra par terre en pleurant. Il n'en pouvait plus. Il en avait assez. Assez, assez, assez. Il devait en finir. Maintenant. Il regarda le couteau, puis l'appuya contre son poignet. La lame luisante du couteau s'enfonça dans la chair pâle, coupant quelques veines au passage. Il ne hurla même pas. Il se contenta de soupirer de soulagement, avant de sombrer. Enfin, le cauchemar allait se terminer...
Jae Sun se réveilla dans son lit, ses plaies pansées, son poignet entouré par un long pansement. Ses parents le regardaient, les larmes aux yeux. Ils le serrèrent dans leurs bras, en murmurant qu'ils avaient eu peur pour lui. Ainsi donc, il vivait. Mais, au lieu de ressentir du désespoir, il fut soulagé. Car, même s'il vivait, ses parents savaient désormais qu'il allait mal, et allaient pouvoir l'aider. En pleurs, il répondit à l'étreinte de ses parents en leur demandant pardon.
La fin de l'année scolaire passa plus paisiblement. Les surveillants gardait un œil sur Jae Sun, faisant en sorte de le protéger en cas d'agression. Plus personne ne s'approchait de lui, plus personne ne l'embêtait. Mais, malgré tout, il souffrait de la solitude.
L'année finie, alors que les parents de Jae Sun voulait le faire changer d'établissement, le directeur leur proposa de l'envoyer trois ans dans un lycée d'Angleterre. Sa réponse fut aussi positive qu'immédiate. En Angleterre, il ne serait pas vu de la même façon.
Jae Sun partit donc pour l'Angleterre. Il fut accueillit chaleureusement dans un lycée exemplaire où beaucoup de jeunes lui ressemblait. Tous les mois, il recevait une lettre à laquelle il répondait rapidement pour que ses parents puissent recevoir de ses nouvelles. Même s'ils lui manquait, il était très heureux dans son lycée. Les professeurs étaient compréhensifs et les élèves très sympathiques.
Peu à peu, il développa une passion pour le dessin et la peinture. Meilleur élève dans le domaine, il commença à dessiner des paysages, des amis, des camarades. Il ne se sentait jamais aussi bien que lorsqu'il avait un support devant lui et un crayon à la main.
Trois ans passèrent. Jae Sun obtint son diplôme avec mention excellence. Il était ravi. Il avait passé trois superbes années, et il allait pouvoir retrouver ses parents.
Quel fut donc son choc lorsqu'il arriva face à la demeure familiale... Ou plutôt ce qu'il en restait.
Les murs noircis et effondrés à certains endroits... Les fenêtres à demi fondues, à demi brisées... La porte d'entrée en charpie... Le jardin brûlé et recouvert de cendres... Le toit détruit et encore fumant... Un incendie avait eu lieu peu de temps avant son retour. Mais où étaient ses parents ?
Le visage décomposé, Jae Sun s'avança vers l'entrée et poussa la porte. Celle-ci s'effondra immédiatement. Tout cela l'inquiétait de plus en plus. Lentement, il avança sur le carrelage couvert de suie, regardant autour de lui pour constater l'étendue du désastre. Sans réfléchir, il entra dans le salon. Un mauvais pressentiment pesait sur son cœur, et il voulait savoir pourquoi.
La réponse lui vint rapidement.
Près de la fenêtre, deux corps enlacés gisaient sur le sol. Ils étaient carbonisés, n'étant désormais faits que de cendres et de morceaux d'os. Cette vision choqua le jeune homme. Et le choc se transforma en traumatisme lorsqu'il comprit qu'il s'agissait de ses parents. Sa main tremblante osa effleurer la joue du cadavre qui devait appartenir à sa mère. Un effleurement. Un simple effleurement suffit à faire tomber les cendres comme de la vulgaire poussière, dévoilant ainsi les os et les lambeaux de chairs ayant un tant soit peu survécu à l'incendie.
C'est à ce moment précis qu'il réalisa ce qu'il se passait.
Il n'avait plus de foyer.
Plus de parents.
Plus de famille.
Il était seul.
Interdit, Jae Sun sortit presque par automatisme de la maison.
Un pas...
Deux pas...
Trois pas...
Puis il explosa.
S'effondrant sur le sol recouvert de cendres, le jeune homme hurla de désespoir, pleura de tout son saoul. Entre deux sanglots, il appelait désespérément ses parents, espérant qu'ils répondraient. Que tout ceci n'était qu'un cauchemar, et qu'il allait se réveiller. Mais tout était réel, hélas. Ses parents avaient bel et bien péri dans cet incendie.
Jae Sun pleura, cria, hurla, encore et encore, jusqu'à la tombée de la nuit. Jusqu'à ce qu'il n'ait plus assez de larmes pour pleurer, ni assez de force pour hurler. Jusqu'à ce qu'il ait froid, et que la pluie se mette à tomber. Frigorifié, il décida d'aller voir la seule chose qui lui restait : le café de son père.
L'air chaud de la pièce détendît immédiatement ses membres tremblant de froid. Allumant la lumière, il se mit à regarder autour de lui. Rien n'avait changé. Rien du tout. C'était toujours le même décor, les mêmes machines, les mêmes photos encadrées. La sensation d'être de nouveau chez lui fit surface, et un petit sourire de dessina sur ses lèvres.
Observant chaque détail de la pièce, il remarqua avec grand étonnement qu'un carnet à dessin était posé sur le comptoir. Curieux, il s'en approcha et le regarda de plus près. C'était un assez grand carnet, avec sur la couverture une belle écriture dorée qu'il n'arriva pas à déchiffrer. Intrigué, il se permit d'effleurer ces lettres d'or. Pour finalement être aspiré par cet objet.
Pendant quelques secondes, Jae Sun se sentit bizarre. Rien avait changé autour de lui, hormis deux détails. Premièrement, le carnet à dessin avait disparu. Deuxièmement, la lumière du jour traversait les volets à demi fermés, alors qu'il faisait encore nuit quelques secondes plus tôt. Paniqué, le jeune homme sortit immédiatement. Devant la lumière aveuglante et l'étrange manque de population, il fut rapidement persuadé d'une chose : il n'était plus à Séoul.
Partant à la recherche de monde, il apprit qu'il était dans un autre monde, nommé Eliora. Si la révélation le choqua au début, il finit par accepter ce changement, et même l'apprécier. Après tout, qu'est-ce qui le retenait sur Terre ? Il décida donc de s'intégrer à la population, se fondant rapidement dans la masse. Il trouva un appartement, et, rapidement, ouvrit un café ressemblant énormément à celui de son père.
Cependant, quelque chose le tourmenta un peu plus longtemps que prévu. Le premier mois, il eut énormément de mal à s'attacher aux gens. Pas par méchanceté, mais parce qu'il avait peur de les perdre comme ses parents. Alors, lorsqu'il apprit l'existence de la Reine Rubis, il alla immédiatement la voir. Il avait entendu parler des Spirit, et il souhaitait en devenir un pour servir les autres. Lorsque la reine lui demanda quel type de pouvoir il souhaitait recevoir, il lui fallut peu de temps pour trouver une idée. La souffrance physique ne lui faisait guère peur. Cependant, il savait qu'il ne supporterait pas quelqu'un souffrir, ou pire, agoniser, sans pouvoir faire quoi que ce soit. Son souhait fut alors le suivant : pouvoir absorber la douleur des autres. Et son vœux fut exaucé. Il ne pourrait jamais remercier assez la Reine Rubis pour cela.
Voilà. Le premier tome de l'histoire de la vie de Jae Sun est désormais terminé. Ensemble, nous pouvons prendre de nouvelles feuilles blanches et en écrire le second tome. Et cette fois, nous pourrons commencer le livre par ”Il était une fois”... « Il était une fois, moi et mon destin... ».

~

♚ Premier pouvoir : Absorption de la douleur
Il est toujours très dur de voir des gens souffrir, ou pire, agoniser, et ne rien pouvoir faire pour qu'ils se sentent mieux. On aimerait les aider, mais la douleur reste, et personne ne peut rien y faire. Moi, si. Par un simple contact entre moi et la partie blessée du corps d'une personne, je peux absorber la douleur et la ressentir à sa place. Je ressens la même douleur au même endroit, même si je n'ai pas de blessures. Je souffre volontairement à la place des gens pour les apaiser.

♚ Deuxième pouvoir : Aucun
♚ Troisième pouvoir : Aucun
♚ Dernier pouvoir : Aucun

Sur terre...icone 100*100
On me surnomme Shania, petit être de sexe féminin et âgée de 15 années terriennes. Je suis tombée dans le monde d'Eliora grâce à Riri, et à partir de maintenant je parcourrais ce monde environ 7j/7 pour la présence et 2j/7 pour les RPs. Enfin je sais que ouais, j'ai raison, et puis que me concernant rien à déclarer! /PAN/. D'ailleurs c'est mon 1er compte et je joue un inventé.



Dernière édition par Lim Jae Sun le Dim 31 Aoû - 4:59, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Jae Joong (JYJ)
Messages : 352
avatar
Cha Goo Yang
MessageSujet: Re: Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...   Sam 18 Jan - 22:25

Bienvenido !  Yay 

Si je me trompe pas tu es sur Sushi aussi ?  Lick 

Enfin amuse toi ichi  Face  Han et je sais pas quoi dire d'autre xD mon cerveau bug fortement  HOU 

Enfin si tu as des questions, ya Riri ou ya moi, et puis fighting pour ta fiche !  Dance 

~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfolio.tumblr.com/
♚ Avatar : Kim Min Seok (Xiumin)
Messages : 259
avatar
Lim Jae Sun
MessageSujet: Re: Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...   Sam 18 Jan - 22:29

Merci beaucoup! Effectivement, je suis aussi sur Sushi! Mais comment m'as-tu reconnue? x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Jae Joong (JYJ)
Messages : 352
avatar
Cha Goo Yang
MessageSujet: Re: Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...   Sam 18 Jan - 22:35

c'est la petite souris qui me l'a dit...

~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfolio.tumblr.com/
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...   Sam 18 Jan - 23:08

Bienvenuuuuue~ ♥ Lick Fight' pour ta fichouille, hésite pas si tu as la moindre question (mais ça tu le sais xD ) et le code vient de la chanson des VIXX, idiote ! (j'ai oublié de te le dire hier, sorry...) Souviens-toi, le "Jeka jeka da jbfkrhgfkl" c'est ce passage-là qui a été légèrement modifié ^^

J'espère que tu te plairas bien ici  Excited 

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Min Seok (Xiumin)
Messages : 259
avatar
Lim Jae Sun
MessageSujet: Re: Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...   Dim 19 Jan - 13:15

Merci Riri!
Hé, c'est pas ma faute si j'ai pas reconnu! Je suis une loque en Coréen, je viens tout juste d'apprendre les voyelles du hangeul! >_<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Jae Joong (JYJ)
Messages : 352
avatar
Cha Goo Yang
MessageSujet: Re: Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...   Lun 20 Jan - 12:45

J'aime beaucoup ton histoire et le style de ton personnage *o* (ca lui va super bien à Xiu chou !) enfin je te valide  Superman 



Bienvenu(e) sur Neverland Reborn

Félicitations, ton conte est achevé, tout est bien qui finit bien (ou mal). Du pays imaginaire à la réalité, te voilà maintenant devenu un habitant du monde magique d'Eliora. Créature fantastique ou simple hominidé, tu peux désormais voyager où bon te semble et faire des rencontres inattendues mais prends garde à tes ennemis, il en regorge tout autant.

Pour autant ton aventure ne se termine pas ici. A présent, il va falloir que tu t'intègres parmi le peuple afin de pouvoir commencer à RP. Si tu ne trouves pas ton bonheur, il est toujours possible de faire venir toi-même ta perle rare et si tu ne trouves pas un lieu en particulier qui t'intéresse pour RP tu peux venir le demander par ici. Si un jour tu veux t'arrêter pour te reposer, rejoins nous à la taverne ou dans la boite magique pour papoter.

Pour terminer n'oublie pas que tu peux venir réclamer des points n'importe quand, afin de devenir peut être le futur maître du monde d'Eliora.




~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfolio.tumblr.com/
♚ Avatar : Kim Min Seok (Xiumin)
Messages : 259
avatar
Lim Jae Sun
MessageSujet: Re: Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...   Lun 20 Jan - 19:45

Youpi! Merci! *Fais la danse de la joie* Party Hard 
Je m'occupe au plus vite des dernières formalités! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...   Lun 20 Jan - 23:38

Bienvenue sur le forum !!!!
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Kim Min Seok (Xiumin)
Messages : 259
avatar
Lim Jae Sun
MessageSujet: Re: Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...   Mar 21 Jan - 8:44

Merchiii! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lim Jae Sun ~ Once upon a time, me and my destiny...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neverland Reborn :: Once upon a time :: Raconte moi ton histoire :: Histoires achevées-