Partagez | .
 

 IM DAE YOON ▲ you only live once

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: IM DAE YOON ▲ you only live once   Jeu 16 Jan - 19:03


Im dae Yoon



Je me présente Im dae Yoon, né(e) 13.10.95 à séoul ce qui fait que j’ai 18 ans et que je suis de nationalité coréenne. Les êtres comme toi doivent savoir que je suis un anthropos et que je travaille/étudie en tant que étudiant en médecine. Pour terminer, sache que l’on dit que je ressemble très fortement à park ji min.






Caractère

→ On me dit souvent que je suis un sale gosse. Si avoir du répondant fait de moi un môme insupportable, alors ça se voit que vous ne vous êtes pas regardés dans un miroir. De mon point de vue, je suis quelqu'un de parfaitement normal, d'une banalité flagrante. Certes, j'ai l'air d'un enfant mais je préfère que l'on me voit comme un ange qu'un petit démon. Toujours le sourire aux lèvres, toujours la petite remarque pour faire rire. Je suis ce qu'on appel communément chez nous, une personne sociable et enthousiaste. C'est ce que je m'efforce d'être avec les gens, blagueur et fêtard. Poli et respectueux mais ceci n'est qu'une image. Au fond, j'ai un caractère chiant et délicat. Jaloux, possessif, râleur. Je fais des crises pour pas grand chose. Mais en général, je garde pour moi ce qui me blesse le plus. J'encaisse, je me la ferme et j'attend qu'on le remarque. Même en étant honnête et confiant, parfois, la volonté n'y est pas. On se réduit à l'état de moule pour se refermer sur soi-même sans faire aucun effort. Attendre dans un coin que la tempête passe et essayer à nouveau de relever la tête. Je suis ainsi. Sensible et susceptible malgré mon dynamisme et ma façon de toujours positiver. Quand le sujet est lourd, je préfère l'éviter, le détourner et ainsi, le reporter. C'est mal, je sais. Mais rendre mal les gens avec mes problèmes ne m'intéresse pas. Bien que je sois le genre de garçon à se poser sans arrêt des questions, sur moi ou les autres. Le genre aussi à douter des personnes que j'aime énormément. Une façon de me protéger, de ne pas souffrir par la suite. Faut pas croire, mes barrières ne sont pas solide, n'importe qui peut les briser. Mais je tente de les vernir avec un sourire. quelques uns disent de moi que je suis un ange, du positif à l'état pur. Ceci est faux. J'ai tendance à empirer les choses quand l'hésitation montre le bout de son nez. Je crise, je rage. J'ai envie de tout foutre en l'air, de tout démonter. Puis ça passe. Oui, ça passe toujours qu'importe le degré de violence dans ma rage. Et au final, je reviens aussi doux qu'un agneau. Alors non, je n'ai rien d'un ange, ni gardien, ni saint. Le seul défaut que je pourrais avoir en gros, c'est ma naïveté à toujours pardonner l'autre. Une sorte de seconde chance décuplée. Certes, ça fait de moi une bonne poire, trop bon, trop con. Mais j'ai été élevé ainsi, et le traitement de mon père ne m'a jamais renforcé mon caractère. Rebelle sur les bords, amusant et moqueur. Pervers, toujours à avoir la petite remarque cinglante et déplacé, ou même le petit regard en coin qui veut tout dire. Que puis-je dire d'autre que je suis une personne qui ne demande qu'à vivre pleinement sa vie comme il l'entend. Dernier point. J'ai une mémoire photographique qui me permet de retenir tout ce que je vois. Sauf que bien sûr, les détails s'estompent avec le temps. Même si le souvenir reste, certaines parties seront troubles.






Histoire

je suis assis là, à cette table vide, d'où une seule assiette est disposée à mon égard. Une seule assiette, pour une seule personne. Mes paupières se ferment et quelques images s'imposent à mon esprit encore embrumé par le sommeil. « Ma mère se tient debout dans cette même cuisine, les sourcils froncés et sa spatule dans la main. Elle parle sans faire attention à son omelette qui brûle dans la poêle. Mon regard passait de ma mère à cette autre silhouette assise face à moi, un cahier devant elle et un crayon à la main. Mon jeune frère. Nous étions tout les deux installés à la table de la cuisine pour faire nos devoirs, tandis que notre mère préparait le repas du soir. Une autre personne entra dans la pièce, sa voix rauque résonnant contre les cloisons décrépies de la salle. Ma mère se tourne vers lui, vers mon père et l'ambiance devient plus animé mais plus sombre. Ils se disputent encore, brisant l'atmosphère calme qui régnait jusqu'à présent. » Un long soupir s'échappe de mes lèvres, tandis que j'ouvre mes yeux pour fixer ma tasse fumante de café. Ma famille n'a jamais été parfaite, mais c'était la mienne. Mon père rentrait souvent du boulot en colère, parce qu'il ne s'entendait pas bien avec ses collègues et son patron. Parfois, sous l'énervement, il s'en prenait à ma mère et moi, je m'interposais pour calmer le jeu. Mon petit frère, lui, partait se cacher dans sa chambre pour ne plus subir ces disputes incessantes. Pour ma part, je prenais les coups à la place de ma mère. Quand on voit la seule personne aimante qui vous a mit au monde se faire battre par l'autre personne unique dans sa vie... C'est plutôt dur.

Ma tasse termine rapidement dans l'évier avec la promesse d'être lavé plus tard, quand l'envie me prendra. Je la délaisse donc à son sort, traînant des pieds jusqu'à ma chambre où je me cherche des vêtements pour m'habiller. D'autres souvenirs refont surface, plus douloureux. « Une nouvelle dispute. Ma mère hurle contre mon père qui vient de rentrer ivre, à moitié dévêtit. Elle tire sur son col en voyant une marque de rouge à lèvre. ça cri, ça gueule. Elle est en larme, dévastée par les événements. Je voulais m'approcher, les arrêter mais je vis son regard embué de ce liquide salé croiser le miens, troublé. Elle me supplie de partir, d'aller dans ma chambre et je m'exécute sans un mot, sans un dernier regard. Ce fut la dernière fois que je vis ma mère, dernière fois que j'entendis sa voix. » ce soir là, ma mère a plié ses bagages et a quitté la maison. Depuis, je n'ai plus eu aucune nouvelle. Mon frère l'a très mal vécu et s'est refermé sur lui-même, alors que j'essayais de me montrer fort, de prendre les choses en main. Je devenais une seconde mère pour lui, vu que mon père préférait les bistros que ses enfants. Quand il rentrait, il se plaignait, s'énervait et parfois, il nous frappait. Cette vie me rendait malade. Je ne supportais plus de voir la situation empirée, devenir un calvaire et j'ai osé porter plainte contre mon propre géniteur.

En une seule année, je connaissais le tribunal par coeur. Après plusieurs procès, mon père a été reconnu coupable de violence contre ses enfants. Après tout, les coups et les hématomes étaient nos seuls témoins. Cela date de l'année dernière, j'avais à peine dix sept ans. « Une porte que j'ai rarement vu, s'ouvre à moi. Une jeune femme à la silhouette fine se présente avec un magnifique sourire. Ma tante. La soeur de mon père. Elle est tellement accueillante, tellement chaleureuse. Elle nous montre nos chambres respectives à moi et à mon frère, puis elle nous explique les règles de la maison et nous laisse tranquille. Nous sommes là, l'un et l'autre contre le monde. Notre mère est parti après une énième dispute, et notre père a trouvé sa place en prison. » Mes yeux s'humidifient et je retiens une larme de couler. à présent, nous sommes toujours chez notre tante, mieux que jamais. Même si j'ai commencé à fumer suite à ma pression dû à cette liberté. Un besoin primordiale de sentir la nicotine détruire ce foutu cerveau qui retient tout, absolument tout.

Mes pas me mènent vers mon bureau où je vois dépasser un album photo. Celui de mon enfance, de mes parents, de notre ancienne vie. Je le saisis entre mes doigts dans l'intention de le regarder, mais j'ignore comment ou pourquoi, je me sens partir. Un flash, un trou noir, je ne sais pas trop. Mon esprit semble comme déconnecté de la réalité et j'ouvre les yeux sous un ciel étoilé. Où suis-je ? Je ne reconnais pas ma chambre... Où est mon lit ? Mon bureau ? Mon armoire ? Mes affaires ? La panique me gagne rapidement et je comprend que je ne suis ni chez moi, ni ailleurs que je pourrais connaître. Cet endroit me semble complètement inconnu, irréel et je me sens plus que perdu. Mes yeux se posent ici et là, mais je ne pige plus rien à la situation. Que faire ? Je fouille mes poches par réflexe, trouvant mon portable et mes cigarettes. Pas de réseau ? Quoi ? Mais où suis-je ?

Une journée vient de s'écouler depuis ce phénomène étrange, et je ne sais toujours pas où je suis. Les gens ne me disent rien, cette ville non plus... Je suis perdu. Un autre monde ? Est-ce possible ? Comment est-ce possible, d'abord ? Au secours.... J'ai dormi dehors, dans un coin à l'abri, mais j'ai peur de passer une seconde nuit dehors. Je ne connais vraiment personne pour me prêter de l'aide. Que faire ? J'ai passé mon paquet en une soirée, trop stressé pour me calmer. Une seule cigarette, un dernier bâton de nicotine... Je sens venir l'enfer.

~

♚ Premier pouvoir : Aucun
♚ Deuxième pouvoir : Aucun
♚ Troisième pouvoir : Aucun
♚ Dernier pouvoir : Aucun




Sur Terre

On me surnomme daetrust, petit être de sexe féminin et âgé(e) de 21 années terriennes. Je suis tombé(e) dans le monde d'Eliora par partenariat, et à partir de maintenant je parcourrais ce monde environ 6/7. Enfin je sais que je suis parfait (a), et puis que me concernant disney c'est le bien, je vais pouvoir vous étaler mon amour et ma passion pour ça ** ( je risque juste d'être pas trop là jusqu'à lundi :( ). D'ailleurs c'est mon 1er compte et je joue un inventé.




Dernière édition par Im Dae Yoon le Dim 19 Jan - 0:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: IM DAE YOON ▲ you only live once   Jeu 16 Jan - 19:07

Bienvenuuuuuue Excited 
J'connais un membre qui va être heureux xD Fight' pour ta fiche et n'hésite pas si tu as la moindre question Lick

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: IM DAE YOON ▲ you only live once   Jeu 16 Jan - 20:40

Merciiiii  Very Happy 
J'espère bien faire des heureux (aa)
j'hésiterai pas! encore merci à toi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Kim Jae Joong (JYJ)
Messages : 352
avatar
Cha Goo Yang
MessageSujet: Re: IM DAE YOON ▲ you only live once   Jeu 16 Jan - 21:24

Bienvenu !  Panda 

Installe toi et amuse toi bien sur notre petit fo  Hug 
Comme Min Hyuk a dit si tu as des questions, n'hésites pas à nous contacter ^^

Sinon c'est pas très méchant mais il y a quelque chose à modifier. Le titre de ton sujet doit commencer par le Nom puis le Prénom de ton personnage puis après tu peux mettre ce que tu veux. C'est pour permettre que les fiches soient rangées par ordre alphabétique.

Voilà voilà ! Fighting pour ta fiche !  Crayon 

~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfolio.tumblr.com/
Invité
MessageSujet: Re: IM DAE YOON ▲ you only live once   Jeu 16 Jan - 21:35

Je m'installe confortablement même  Sleep 
j'ai modifié mon titre comme prévu ~
& merci beaucoup miss ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: IM DAE YOON ▲ you only live once   Jeu 16 Jan - 21:40

Im Dae Yoon a écrit:
disney c'est le bien, je vais pouvoir vous étaler mon amour et ma passion pour ça **

Je ne peux qu'acquiescer ! Disney c'est même plus que le bien.

Bienvenue à toi en tout cas et bon courage pour ta fiche ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: IM DAE YOON ▲ you only live once   Jeu 16 Jan - 22:09

Oui, j'approuve! Beaucoup plus que bien même **
Merci à toi ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: IM DAE YOON ▲ you only live once   Sam 18 Jan - 1:53

Bienvenue !
Bonne chance pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: IM DAE YOON ▲ you only live once   Dim 19 Jan - 0:52

merci demoiselle ♥

& je pense avoir terminé ma fiiiiiiiiiiiiiche ~ si cela ne dérange pas que mon perso soit dans ce monde depuis peu ? ;w;
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: IM DAE YOON ▲ you only live once   Dim 19 Jan - 1:51

J'adore la fin de ton histoire, j'ai hâte de voir ce que ça va donner *.* Nous faudra un lien, d'ailleurs è_é



Bienvenu(e) sur Neverland Reborn

Félicitations, ton conte est achevé, tout est bien qui finit bien (ou mal). Du pays imaginaire à la réalité, te voilà maintenant devenu un habitant du monde magique d'Eliora. Créature fantastique ou simple hominidé, tu peux désormais voyager où bon te semble et faire des rencontres inattendues mais prends garde à tes ennemis, il en regorge tout autant.

Pour autant ton aventure ne se termine pas ici. A présent, il va falloir que tu t'intègres parmi le peuple afin de pouvoir commencer à RP. Si tu ne trouves pas ton bonheur, il est toujours possible de faire venir toi-même ta perle rare et si tu ne trouves pas un lieu en particulier qui t'intéresse pour RP tu peux venir le demander par ici. Si un jour tu veux t'arrêter pour te reposer, rejoins nous à la taverne ou dans la boite magique pour papoter.

Pour terminer n'oublie pas que tu peux venir réclamer des points n'importe quand, afin de devenir peut être le futur maître du monde d'Eliora.




~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: IM DAE YOON ▲ you only live once   

Revenir en haut Aller en bas
 

IM DAE YOON ▲ you only live once

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» Vive le Naheulband en live !!!!
» XBOX LIVE NHL12
» Ghost in the shell : un remake en live ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neverland Reborn :: Once upon a time :: Raconte moi ton histoire :: Histoires oubliées-