Partagez | .
 

 Feeling like a child - Lu-Byun et Eugène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Feeling like a child - Lu-Byun et Eugène   Lun 1 Sep - 1:53

Feeling like a child



 Lu-Byun s'était assis sur un petit banc près d'un parc. Il avait allongé plié un peu ses jambes et s'appuyait dessus avec ses coudes alors qu'il humait l'air des buissons fleuris l'entourant. Il fermait les yeux pour se concentrer sur ce moment de détente qu'il chérissait. Il avait décidé qu'il se donnait trop de mal et cette semaine serait une semaine plus reposante. Même étant totalement impatient, comme le battement de ses pieds le démontrait, il arrivait à se laisser aller. Il entendait le bruit du vent et les rires de quelques enfants. Il avait beau être quelqu'un de dur Lu-Byun adorait les enfants. Il avait cette insouciance qui avait le don de le faire sourire. Il était doux et n'avait pas encore rencontré les duretés de la vie, pour les plus chanceux. Il se reconnaissait dans chacun d'eux car sa propre vie s'est arrêté vers l'âge de neuf ans. Après elle ne se résumait qu'au mot : « vengeance ». D'ailleurs, une petite voix le tira de son moment de détente silencieux.

« Bonjour ».

Lu-Byun sourit et ouvrit les yeux admirant un petit garçon tout seul, les yeux un peu rougit. Il le fixait avec attention plein de souffrance et de tristesse dans les yeux. Il devait avoir 11 ans. Il était déterminé et semblait bien mature pour son âge.

- Où sont tes parents ? Questionna l'étudiant plutôt intrigué.
- Je n'en ai pas. Soupira le jeune garçon s’asseyant sur le banc à côté de l'adulte.

Il prit une petite inspiration avant de continuer à le questionner.

- Où loges-tu ?
- A l'orphelinat.
- Tu es perdu.
- Oui...

Lu-Byun se sentit étonnement touché par l'orphelin. Il se leva alors et inséra ses mains dans les poches de son bermuda en jean avant de le fixer un peu de pitié dans les yeux. Il glissa une main dans ses cheveux.

- Je crois savoir où c'est.
- Ah ?

Il leva les yeux comme si avec ceux-ci il implorait le Shadow de l'aider. Il n'y avait pas vraiment de mal à ça, et même si il était attendri par l'enfant, il pensait quand même qu'il gagnerait de la notoriété lorsqu'il l'aiderait. Et ça ce n'est pas négligeable. Alors il lui tendit la main gentiment.

- Je t'y accompagne.

L'enfant hocha la tête et c'est ainsi qu'ils se retrouvèrent peu de temps après dans l'orphelinat. Lu-Byun accompagna le petit à l'intérieur et demanda à une jeune femme à l’accueil où il pouvait voir le responsable. Il ne voulait pas se contenter de juste livré le môme tel un colis, il tenait à s'assurer qu'il est bien ici. Il voulait voir les conditions de ce grand orphelinat. Il leva les yeux détaillant les murs. Ils n'étaient pas moisi comme il le pensait. Il avait toujours eu cette idée d’orphelinats moisis avec de méchants organisateurs qui faisaient du mal aux pensionnaires. Autant dire que cette surprise avait quelque chose d'agréable. La secrétaire revient vers lui pour le diriger vers le bureau du directeur, Lu-Byun tenait toujours la main du petit précédemment perdu.


Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé


Dernière édition par Daesoo Lu-Byun le Dim 14 Sep - 20:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Lee Joon
Messages : 162
avatar
Byul Eugène
MessageSujet: Re: Feeling like a child - Lu-Byun et Eugène   Mar 2 Sep - 19:39





Feeling like a child
 

C'était un bel après-midi pour faire sortir les enfants et s'occuper d'eux pour qu'ils ne s'ennuient pas. Vingt-six enfants à charge, seize filles et dix garçons. Eugène n'avait pas beaucoup d'employé, juste une secrétaire, deux autres personnes et son petit ami de temps en temps pour s'occuper de tout ces petit garnements. Mais malgré ce manque cruel de personnel il arrivait à s'occuper de tout ces orphelins, sans se venter il devait avouer qu'il les avait bien élevé et qu'ils étaient bien sage. Il n'était pas comme les gérants d'orphelinats qu'il voyait bien souvent. Lui traitait bien les enfants et faisait tout son possible pour qu'ils grandissent avec beaucoup d'amour,et dans les meilleures conditions. Les enfants l'aimaient tellement qu'ils l'appelaient « Eugène Hyung », puisqu'il ne peut pas être leur père à tous il sera leur grand frère. Il ne tolérait pas que les orphelins vivent dans la crasse et soient traités comme des esclaves. Il faisait la majorité du ménage, s'occupait des repas, des activités, et à chaque fin de journée il était épuisé. Mais voir un sourire sur le visage des bambins le comblait de bonheur. Aujourd'hui, il avait emmené dix enfants au parc pour les occuper, pendant que les autres s'amusaient avec les employés. Les petits couraient dans tout les sens mais ne s'éloignaient jamais. L'heure de rentrer, il comptait s'il ne manquait aucun enfant et le compte était bon. Rentrant à l'orphelinat il fit l'appel, car maniaque, il ne pouvait pas se permettre de perdre un de ses bambins. Petit à petit, tout le monde répondait présent sauf un : Jun Min, petit garçon de onze ans, l'un des plus discret des orphelins. La panique se faisait de suite ressentir chez le directeur. Il demandait à tout ses employés de le chercher alors qu'il s'enfermait dans son bureau pour passer un appel à ses amis. Où avait-il pu être passé ? Ah il s'en voulait tellement ne n'avoir pas gardé un œil sur lui. Il devait être perdu, désorienté.

Les coudes contre le bois du bureau, sa tête entre les mains, Eugène soupirait et attendait un signe. Il ne pouvait pas quitter le bureau pour aller à la recherche du petit, s'il revenait personne ne serait là pour l'accueillir à part la secrétaire. Il avait envie de se baffer. Ce n'était pas le moment mais vraiment pas, pourtant sa secrétaire venait le déranger alors, commençant à rédiger des avis de recherche il releva le visage vers elle d'un air interrogatif jusqu'à ce qu'un jeune homme entre avec le petit Jun Min. Se levant d'un bon il tourna la tête vers la secrétaire.

« Prévenez les autres qu'il est là, plus la peine de chercher. » Dit-il sur un ton rassuré avant de soupirer légèrement.

Il se précipitait presque jusqu'au petit et au lieu de le réprimander, l'aîné l'attrapait dans ses bras pour l'enlacer et caresser ses doux cheveux. Un directeur quelconque l'aurait réprimandé et les plus cruel, frappé mais Eugène était compréhensif et doux, il savait que ce n'était pas la faute du petit garçon. Il était soulagé d'être revenu sain et sauf.

« Hyung est désolé, j'aurais dû faire plus attention. Mais dis moi, Jun Min, est-ce que ce monsieur t'a ramené ici ? » Demandait-il en levant son regard vers le sauveur et il ne pu que sourire lorsque Jun Min affirma d'un grand oui. « Je vous remercie, est-ce que je peux faire pour vous remercier ? »

Il tenait à remercier le héros du jour, il avait de quoi lui offrir quelques pièces ou même un bon repas. Sans lui peut-être n'aurait-il pas retrouvé le petit enfant. L'heure de la douche arrivait alors reposant Jun Min au sol il ébouriffa les cheveux du petit.

« Est-ce que tu as remercié ce monsieur pour t'avoir ramené ? Tu sais bien qu'il faut dire merci quand quelqu'un fait quelque chose pour toi. Dis au revoir au monsieur et va prendre ta douche, d'accord ? » Ajouta-t-il en attendant sa réponse.


FICHE PAR CENTURY SEX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Feeling like a child - Lu-Byun et Eugène   Mer 3 Sep - 5:11

Feeling like a child



 Le jeune homme regardait la scène comme si il n’était pas vraiment concerné. Il avait un œil bien extérieur. Ceux-ci étaient d’ailleurs rivés sur la complicité exceptionnel entre cet enfant et le directeur de l’orphelinat. Chaque gestes étaient d’une tendresse infini que Lu-Byun aurait vraiment voulu avoir de la part de ses frères, contrairement à ces cicatrices dans le bas de son dos qui jamais ne partiraient. Il ferma les yeux pour se concentrer et paraître plus calme. Il affichait son habituel sourire, un peu amusé. Même ses yeux pouvaient témoigner de sa joie. Le petit enfin qui se nommait apparemment Jun Mi. Il remercia Lu-Byun de l’avoir aidé ce qui fit rigoler le brun, surtout car le petit semblait légèrement embarrassé. Le grand avait un rire agréable et assez communicatif. On pouvait voir que la bonne humeur régnait dans la pièce. Une fois que l’enfant eu quitté la pièce, le Shadow s’installa sur la chaise en face de celle du directeur. Il avait prit ses aises sans vraiment demander, l’orphelinat lui devait bien ça tout de même. Si l’enfant n’avait pas été retrouvé et serait; dans le pire des cas mort de froid, le lieu aurait perdu toute sa réputation et sa richesse. Enfin, on pouvait dire que le dénommé Eugène lui devait beaucoup. Il ne profita pas de ce statut, ce n’était pas son genre et tout ce qu’il voulait en cet instant c’était de paraître plus parfait qu’il ne le paraissait déjà. Il y avait aussi cette raison simple qu’il ne voulait pas reconnaître mais qui était bien réelle: Il avait ressentit de la pitié pour le goss. Il ne serait définitivement jamais le psychopathe qu’il se doit d’être si il est touché et peiné par chaque petit monstre s’étant égaré pour une raison sans doutes plus stupide l’une que l’autre. Tandis qu’il réfléchissait toujours aussi intensément, il
s’aperçut bien vite que la question n’avait pas été résolu.

- Je n’ai besoin de rien, je voulais juste aider. C’est totalement normal, je n’ai pas à être récompensé pour ça.

Il afficha un large sourire et glissa une main dans ses cheveux avant de fixer le directeur. Il paraissait vraiment jeune pour s’occuper d’autant de personnes. C’était beaucoup de responsabilités et Lu-Byun admirait le fait qu’Eugène puisse s’en charger sans grand mal. Il soupira et attendait bêtement quelque chose. Il ne savait pas vraiment quoi. Il finit par argumenter un peu.

- Je serais pas réticent contre un repas finalement. Il faut dire que son ventre gargouillant, il était difficile de prêcher le contraire.

Il fixa Eugène dans les yeux, attendant sa réponse. Il voulait être sûre que ça ne le gênait pas. Parce que son masque le bouffait petit à petit. Il avait tellement l’habitude de paraître parfait qu’il le devenait, du moins il en avait peur. Il craignait que ce fameux jour il n’ait pas le courage de le torturer. Pourtant il ne pouvait pas se le permettre. Sa vie entière était basé là-dessus. Il grimaça et se rattrapa vite avec un énorme sourire. Il ne voulait pas qu’on lui demande quel était son problème. Il n’avait pas à répondre. Il ne le ferait pas, alors il se contentait de cacher sa peine, comme d’habitude.



Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé


Dernière édition par Daesoo Lu-Byun le Dim 14 Sep - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Lee Joon
Messages : 162
avatar
Byul Eugène
MessageSujet: Re: Feeling like a child - Lu-Byun et Eugène   Jeu 4 Sep - 12:29





Feeling like a child
 
Le directeur de l'orphelinat avait toujours tenu à élevé lui même les vingt-six petit orphelins. Il leur inculpait les bonnes manières sans être brusque, il voulait qu'ils grandissent dans un bon environnement sain. Bien entendu tout cela était beaucoup de travail et lorsqu'ils partaient dans une nouvelle famille cela ne pouvait qu'attrister l'aîné mais il ne confiait pas ses petits chéris à n'importe quoi il épluchait les dossier et toute la vie des futurs parents, il voulait qu'ils aient une vie parfaite pour grandir. Lui n'avait pas eu cette chance d'être adopté ou d'avoir eu un orphelinat aussi bien entretenu et où l'on s'occupait bien des pensionnaires. Eugène était le directeur d'orphelinat idéal, bienveillant mais il arrivait quelques fois – très rarement bien entendu – qu'un enfant échappe à sa vigilance et vienne à se perdre mais il finissait toujours par les retrouver. Cette fois-ci ce n'était pas lui-même qui avait retrouvé le petit Jun Min mais un parfait inconnu, il lui était tellement reconnaissant. Il ne savait pas s'il aurait réussi à retrouvé le pauvre enfant avant la tombé de la nuit. Il voulait le remercier comme il se devait, un repas, de l'argent, absolument tout ce qu'il voulait du moment qu'il reste modeste dans sa demande. Pourtant l'inconnu refusait d'être récompensé, bien modeste le jeune homme mais le directeur insistait tout de même. Finalement il accepta un repas, Eugène savait qu'il était difficile de refuser un repas. Ce serait même lui qui le préparerait, comme il le faisait tout les jours. Le jeune directeur s'inclinait tout de même par signe de respect et s'empressait de se présenté pour ne pas rester un inconnu aux yeux du sauveur :

« Je m'appelle Eugène. Je ne peux pas te proposer le meilleur des repas, mais je ferais de mon mieux. »

Les enfants étaient bien sage de toute façon maintenant, ils prenaient leur douche et ensuite c'était quartier libre dans la grande salle de jeu qu'il avait aménagé. Ils n'avaient pas beaucoup de jouets mais assez pour les rendre heureux même si Eugène aurait préféré leur en offrir encore plus. Offrant un sourire à celui qui ne s'était toujours pas présenté, il ouvrit la porte de son bureau pour en sortir avec le sauveur de Jun Min. Il restait encore le repas du soir des petits à préparé mais il n'était pas encore l'heure, il préparait toujours à la dernière minute pour que les plats soient bien chauds une fois servis. Ils arpentent les couloirs de l'établissement jusqu'à la salle du fond, ici se trouvait un grand réfectoire et encore plus loin la cuisine où il se dirigeait à la même allure.

« J'espère que tu aimes les enfants, dès qu'ils vont te voir certains vont venir te demander si tu es là pour adopté l'un des leur. Enfin bon, ils sont tous bien élevés et gentils. Mais dis moi, je pense que tu es bien plus jeune que moi alors est-ce que tu travailles ou tu étudies ? Excuse moi si mes questions te déplaisent. »



FICHE PAR CENTURY SEX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Feeling like a child - Lu-Byun et Eugène   Sam 6 Sep - 21:39

Feeling like a child



 Lu-Byun observa l’homme qui semblait un peu perplexe, il devait sans aucuns doutes songeait au bien-être de ses orphelins. C’était...mignon..Le Shadow n’aimait pas ce genre de chose d’habitudes, ils les trouvaient bien trop surfaites c’était digne de la reine rubis. Il ne pouvait pas comprendre comment des gens pouvait encore croire en elle avec le nombre d’enfants délaissés par leur parents ne souhaitant ou ne pouvant pas les élever. Le jeune homme sait pertinemment quelles émotions peut éprouver un orphelin qui chaque jour se fait rejeter par une autre famille. Il n’y a rien de vraiment beau à voir dans ce fait là non? Je me doute que Jun Mi épouse la belle Cendrillon étant plus grand. C’est sur ces bien douces et délicieuses pensées que Lu-Byun se concentra sur la présentation du directeur. Le masque de gentillesse et d’intérêt avait été enclenché accompagné d’un magnifique sourit qui pourrait tromper tout le monde.

- Enchanté Eugène. Il se leva pour serrer la main de l’homme au prénom quelque peu étrange avant de tout naturellement se présenter à son tour. Je m’appelle Lu-Byun et on peut dire que j’apprécie la nourriture quelle qu’elle soit. Il accompagna ses paroles d’un petit rire sympathique installant une bonne humeur dans la salle. Le jeune n’avait pas spécialement de goût dans la nourriture en fait, pour lui le seul plat dont il se régalait c’était la froideur de la vengeance qui attendait tapis dans un creux de son crâne. Il voyait l’autre se questionner mentalement, sûrement vis à vis des petits.

Les deux adultes sortirent du bureau peu de temps après. Ils traversèrent de long couloirs infini que Lu-Byun observa avec attention. Ils étaient un peu abîmé, on pouvait voir que de nombreuses fois les enfants avaient dessinés dessus ou avait lancé des jouets sur la pauvre tapisserie grisâtre. Eugène continua de guider son invité jusqu’à ce qu’ils arrivèrent dans une très grande pièce. C’était une sorte de cantine. Le Shadow se doutait que c’était ici qu’ils rassemblaient les enfants pour leur servir leur repas. Ils n’avaient que 26 pensionnaires ce qui n’était pas vraiment énorme comparé au cantines des écoles primaires. Mais pourtant la salle était vraiment imposante et parsemé de géante table ci et là. Plus le temps de vraiment regarder, il traversèrent le réfectoire pour arriver dans une petite cuisine bien sympathique. Elle dégageait la joie de vivre, on pouvait sentir la bonne ambiance continuelle et aussi l’odeur des derniers repas en liste. C’était une fraîche senteur de pomme. Lu-Byun adorait la pomme, ces parents cultivaient la pomme étant plus jeune. C’était leur fond de commerce. Il sourit faiblement à se souvenir. C’est grâce à ces fruits qu’il avait pu survivre jusqu’à atteindre l’orphelinat de la ville la plus proche. Tandis que le jeune homme était perdu dans ses pensées, son interlocuteur vient le mitrailler de questions. Il prit le temps de bien les analyser pour pouvoir y répondre.

- J’étais orphelin dans mon passé. Il souffla doucement. Je peux bien comprendre ce qu’ils ressentent. Je suis en effet étudiant. Il sourit gentiment. Je veux devenir astrophysicien, toute cette histoire de portail m’a toujours fasciné.

Bien entendu c’est un mensonge, il n’a jamais été intéressé par ce domaine, ça le divertis et sera plus tard une source évidente de revenu. Il était donc logique de choisir ça.




Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé


Dernière édition par Daesoo Lu-Byun le Dim 14 Sep - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Lee Joon
Messages : 162
avatar
Byul Eugène
MessageSujet: Re: Feeling like a child - Lu-Byun et Eugène   Dim 14 Sep - 1:42





Feeling like a child
 
Eugène était reconnaissant envers l'inconnu, ce dernier ne tardait pas à lui révéler son prénom. Lu-Byun était un prénom peu ordinaire mais bien moins que Eugène, il était sûrement le seul à porter ce prénom. Ce n'était pas plus mal car le directeur d'orphelinat était une personne unique, il ne pouvait pas y avoir deux personnes comme lui, surtout en terme de beauté. Il n'était pas narcissique pour un sous, le brigant ! Mais il s'était adoucit avec le temps, troquant son côté imbus de lui même et prétentieux pour un côté plus doux et protcteur envers les enfants de l'orphelinat. Il leur offrait un toît, de quoi manger, un lit douillet et de l'amour en attendant que quelqu'un veuille bien adopter l'un des enfants. A ce moment là, Eugène a toujours beaucoup de mal à se séparer d'eux mais il sait que c'est pour leur bien et qu'ils seront plus heureux dans une vraie demeure, entourés d'une mère et d'un père.

Que faire pour restaurer le héros du jour ainsi que les enfants ? Quelque chose qui plairait à tous, bien entendu. Il ne savait pas vraiment quoi préparer, il avait toujours ce problème là le soir, ils n'étaient pas difficiles, ils aimaient autant les légumes que les pâtes. Et Eugène aimait diversifier la nourriture. Alors après de longues minutes de questionnement, il finissait par sortir un sac de riz, il achetait tout en gros volume pour qu'il y ai assez de nourriture pour tout le monde. Offrant un léger sourire au jeune homme, il sortait la marmitte car il ne pouvait pas tout faire cuire dans une pauvre petite casserole. Il y avait des jours où le directeur de l'établissement pouvait passer un après-midi entier à préparer de bons plats bien présentés à ses pensionnaires, tout cela pour leurs faire plaisir mais il ne pouvait pas faire cela tout les jours alors ce soir ce ne serait que riz ainsi que tranches de saumon fumé. Ce serait le même repas pour lui-même ainsi que le dénommé Lu-Byun. Mais avant cela il fallait faire cuire le riz. Remplissant la marmitte d'eau et allumant la gazinière pour faire bouillir l'eau, il écoutait les réponses du jeune homme qui était en réalité orphelin lui aussi. Un point commun, mais sûrement que Lu-Byun avait connu ses parents un jour alors que ce n'était absolument pas le cas pour Eugène. Astrophysicien ? Quel métier étrange mais cela ne gênait pas le directeur qu'il étudie cela car il fallait bien de tout pour faire un monde. Il fallait des génies comme des travailleurs pour que le monde avance et ne reste pas tel qu'il est.

« J'espère que tu réussiras à faire ce que tu veux. Tout le monde est le bienvenue ici, seulement si les personnes sont gentilles avec les enfants... Accessoirement je refuse que la garde royale entre ici parce que... Non c'est pas important... » Disait-il prêt à sortir toute son histoire, il y avait des personnes avec qui il était facile de discuter et u-Byun devait faire parti de cette catégorie de personne. « J'espère que tu aimes le saumon et le riz. »

Eugène était prêt à lui raconter sa vie, quelle erreur de sa part, erreur de débutant. Qu'importe, il s'était rattrapé à temps et n'avait finalement pas déballé son passé et son présent caché. Il était intrigué par la vie de l'étudiant, il avait quelque chose de secret comme tout le monde, quelque chose qui ne demandait qu'à être découvert.

« As-tu connu tes parents ? »



FICHE PAR CENTURY SEX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Feeling like a child - Lu-Byun et Eugène   Lun 15 Sep - 10:54

Feeling like a child



 Eugène commença à sortir tous ce qui était nécessaire à la préparation du repas. Lu-Byun n’appréciait pas spécialement le fait  de manger entouré d’autant de monde mais il avait faim et ne refusait jamais un repas gratuit. L’homme sortit un grand sac de riz. Cela pouvait paraître basique mais les parents de l’étudiant s’occupaient d’une rizière et cet aliment lui rappelait nostalgiquement leur présence. Malheureusement,amèrement, il faisait aussi revenir les souvenirs des coups, du sang, de la violence et surtout de ce jour fatal. On avait le droit d’employer ce mot car l’évènement avait changé la vie et la mentalité du jeune, il avait de plus emporté de nombreux humains. On se devait donc d’employer ce mot.

Tandis qu’il pensait il pouvait sans difficultés entendre le bruit de l’eau bouillir lentement au fond de la grande marmite. Celle-ci était d’ailleurs immense, il n’en avait jamais vu une aussi gargentuesque. Il fallait effectivement avoir un récipient de grande taille pour pouvoir mourir autant de personnes. C’était en quelque sorte plutôt impressionnant. Le Shadow regardait très attentivement la préparation. Lui était incapable de cuisiner, il se contentait de réchauffer une pizza ou une soupe kimchi. Les plats tout préparé et lui ne faisait qu’un. Il faut dire qu’il ne prêtait pas vraiment d’attention à ce genre de choses, il préférait ne pas dépenser son temps inutilement et à la place continuer ses recherches. Il était absorbé dans une longue réflexion personnelle quand l’autre vint couper le silence.

C’était plutôt gentil et encourageant. Il semblait vraiment espérer que Lu-Byun réussisse. A vrai dire lui s’en fichait vraiment, il ne faisait ça que pour l’argent, ça ne l’intéresser pas spécialement. Cette branche d’étude avait souvent le don d’attirer la curiosité des autres ce qui avait un petit avantage. C’était donc propice à la discussion et ce genre de blabla insignifiant lui servait toujours à comprendre les gens et adapter ses tortures à ceux-ci. Disons qu’ils les étudier tel une oeuvre de De Vinci, tentant bêtement de découvrir le secret que les autres ne voient pas. Ensuite le rouquin fit une allusion sur sa mésentente avec la garde royale. Le brun fut intrigué ce qui était sûrement le but de la phrase d’ailleurs. L’autre changea ensuite innocemment de sujet en commençant à parler de nourriture. Sa tentative pour apaiser la curiosité de Lu-Byun avait totalement échoué. Même si le jeune homme pensait que le directeur avait fait exprès de lâcher cette phrase pour intéresser le mauvais cuisinier, ça ne l’empêchait pas d’être indiscret sur ce fait. Histoire de changer encore plus de sujet, Eugène posa une question à l’héritier des Daesoo. Il se devait de lui répondre même si il avait tout de même besoin de connaître la source de son étonnement.

- Oui...Il prit une inspiration et souffla avec force, faisant comprendre à l’autre que c’était un sujet à éviter. Quel est ton problème avec la garde royale? Il finit finalement par poser la question qui lui brûlait les lèvres. C’était comme si c’était un devoir pour lui de connaître la réponse.


Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Lee Joon
Messages : 162
avatar
Byul Eugène
MessageSujet: Re: Feeling like a child - Lu-Byun et Eugène   Dim 28 Sep - 23:32





Feeling like a child
 
Eugène n'aimait pas parler de sa vie, ou alors lorsqu'on lui posait des questions à propos de celle-ci il mentait toujours. Il n'allait tout de même pas avouer à un inconnu qu'il était en réalité un voleur désirant devenir riche, qui volait auparavant pour survivre. Il avait juste gaffé, il n'est pas du genre à le faire exprès pour qu'on s'intéresse à sa vie, au contraire il n'aimait pas qu'on lui pose des questions trop personnelles. Encore lorsque c'était les enfants qui demandaient il répondait, encore un mensonge, il ne cessait de leur faire croire qu'il était en fait un super-héro, une sorte de robin des bois alors qu'il n'était en réalité qu'un voleur obnubilé par l'argent. Bien heureusement il s'était calmé grâce aux enfants, il ne vole plus rien de précieux, il a assez d'argent comme cela, il vole par habitude, pourrions-nous donc dire qu'il est cleptomane ? Oui sûrement, assez pour s'attirer les foudres de la garde royale. Sa tête était mise à prix depuis des années et personne n'avait réussi à le coincer, il est rusé comme un renard. Ici, il ne les laissait même pas franchir la porte de l'orphelinat, il était comme protégé car il faisait quelque chose de bien. Il ne le faisait pas pour ce cacher, s'occuper des enfants, non parce qu'il ne voulait pas les voir mourir de froid dehors lorsque l'hiver viendrait, il leur donnait l'amour d'un grand-frère qu'ils n'avaient jamais eu, il les empêchait de devenir comme lui : un brigand volant pour survivre. Mais ça il ne pouvait pas le raconter à un inconnu, le seul au courant de cette histoire était son petit-copain, personne d'autre.

« Tu as de la chance d'avoir connu tes parents, je n'ai pas eu cette chance moi. » Dit-il en regardant l'eau bouillir.

Il était temps de mettre le riz, il versait assez de riz pour nourrir tout le monde, il fallait qu'ils mangent à leur faim. Eugène ne voulait pas que les orphelins meurent de faim alors il leur mettait toujours une grosse assiette. Il se demandait si le jeune inconnu mangeait beaucoup, qu'importe s'il en avait fait trop il en resterait encore pour le lendemain, pas de gaspillage, Eugène n'aimait pas que l'on gaspille la nourriture c'est quelque chose de très précieux pour lui sachant qu'il ne mangeait qu'un seul repas par jour auparavant. Le jeune homme semblait bien curieux à propos de la gare royale et pourtant Eugène n'avait pas fait exprès d'en parler. Il voyait que Lu Byun insistait alors il allait lui raconter un mensonge comme il le faisait pour les orphelins :

« C'est rien juste que quand j'étais petit, j'étais dans un orphelinat. Les gérants étaient des montres mais au moins j'y était à l'abris cependant la garde royale est venue faire une visite surprise et a fait fermer l'établissement, elle n'a même pas prit la peine de placer les enfants dans un autre orphelinat. A cause d'eux, j'ai passé toute mon enfance dans la rue. » Racontait-il en remuant le riz. Il y avait du vrai dans ce qu'il disait malgré tout.


FICHE PAR CENTURY SEX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Feeling like a child - Lu-Byun et Eugène   

Revenir en haut Aller en bas
 

Feeling like a child - Lu-Byun et Eugène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]
» 05. Can't fight this feeling anymore.
» Park Min Ho - Byun Baekhyun [EXO]
» Bed, stay in bed, the feeling of your skin locked in my head

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neverland Reborn :: Et chez nous sur terre... :: Archives :: Cimetière des RPs-