Partagez | .
 

 ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Dim 6 Juil - 16:20


❝Come on, don't be scared❞


Il savait très bien qu'il était suivi en rentrant, avait senti la présence qui le suivait en silence alors qu'il marchait tranquillement dans les rues de la ville. Il revenait du palais de sa Reine après avoir été invité à discuter. Si on peut appeler comme ça le fait qu'elle lui demande de lui raconter sa semaine et l'aide à mieux maîtriser son nouveau pouvoir. Par moments il avait presque d'avoir affaire à un espèce de psychologue en lui parlant, à la façon dont elle l'écoutait attentivement en le poussant à utiliser ses pouvoirs tout en utilisant les siens. Elle agissait presque comme si elle ne faisait pas réellement attention à elle mais il savait qu'en réalité elle faisait très attention, gardait dans un coin de sa mémoire tout ce qu'il lui disait. Mais il en savait pas trop pourquoi elle faisait ça. D'habitude il essayait d'y réfléchir en rentrant mais là, son esprit était entièrement occupé par la personne derrière lui. Il ne se souvenait plus trop à partir de quand il avait commencé à être suivi mais était sûr que la personne ne l'avait pas vu quitter le palais. Sa couverture était protégée. Pour l'instant... La sirène atteignit enfin son appartement et soupira en voyant le reflet d'un homme dans la porte vitrée. Il se retourna en croisant les bras. « Qu'est-ce que tu veux, toi ? » L'homme rougit et le Spirit haussa un sourcil alors que son interlocuteur se tortillait légèrement sur place. Pitoyable. « Je... Je peux te parler en privé ? » « Non. » Min Hyuk savait très bien où l'homme voulait en venir. Coucher avec lui. Mais il n'était pas d'humeur et surtout pas avec cet homme. Il était riche, c'était évident à la façon dont il était habillé mais il se souvenait de lui, se souvenait de la façon dont il le touchait et ça l'avait dégoûté, quelque part. Il n'aimait pas simuler et pourtant il avait fallu qu'il le fasse, avec lui. Et il ne voulait pas recommencer. La sirène s'appuya sur la porte d'entrée de l'immeuble, verrouillée à l'aide d'un code. « Va-t-en, je n'ai pas de temps à gaspiller avec toi, j'ai mieux à faire que ça. » Min Hyuk ne s'attendait cependant pas à la claque qu'il reçut et qui le fit presque tomber à terre sous l'impact. Les yeux écarquillés, il fixait le sol, sa tête s'étant tournée sous la force de l'impact. Il n'entendait pas ce que disait l’homme, ses oreilles bourdonnant de colère mais aussi de douleur. « Tu viens de faire quoi, là ? Rassure-moi, dis-moi que j'ai rêvé, abruti. » Sa voix était de glace, son regard transperçant alors qu'il le regardait à nouveau, la colère l'ayant entièrement submergé. Il avait plu toute la nuit et une bonne partie de la matinée, il sentait l'eau s'écouler encore dans les gouttières et savait où était située chaque flaque d'eau à proximité. Se concentrant et se remémorant les conseils de sa Reine, il fit appel à l'eau dans la flaque près de son ancien client. Il ne savait pas trop ce qu'il voulait en faire, peut-être simplement un truc simple pour l'effrayer ou quelque chose comme ça mais une personne arriva et Min Hyuk lâcha tout, ne désirant pas montrer ce qu'il pouvait faire au nouveau venu et de cracha qu'un mot à l'obsédé devant lui : « Dégage ! »

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Lun 7 Juil - 1:06


Les secondes, les minutes et les heures s’enchaînaient de façon bien monotone dans les journées du Shadow. Le temps semblait s’écouler au ralenti, glissant tel du sirop autour de lui, épais, poisseux, et plus que tout exécrable. La routine dans laquelle il était pris l’insupportait, le révoltait. Ce cercle d’actions répétitives et incessantes le dégoutait, le mettait hors de lui. Il avait besoin de sortir de tout cela, de changer quelques parties de son quotidien si lassant. D’accélérer les choses. De les provoquer.
Et c’est précisément dans cet état d’esprit qu’il avait entamé cette nouvelle journée, l’humeur plus macabre et plus massacrante que jamais.
Le moindre mot l’irritait, la moindre intonation le mettait dans une colère noire. D’ordinaire, Ri Shin était connu pour la facilité avec laquelle il s’emportait et la démesure que pouvait prendre ses crises de rage mais cette fois-ci, même sa réputation ne semblait réussir à le précéder totalement. L’envie de cogner et de se défouler sur autrui était plus que présente ce jour-là, irrépressible, et toutes personnes l’approchant étaient une bonne raison de déverser cette fureur qu’il n’arrivait plus à maîtriser. Les coups de poings et de gueule allaient bon train, ceux-ci grisant le jeune homme sans qu’il ne puisse l’expliquer. Il y avait des moments où, simplement, il avait besoin de cogner tout ce qui bougeait dans un périmètre de trois mètres autour de lui. Et dans ces moments, la plupart de ses subordonnés savaient qu’il ne fallait l’approcher sous aucun prétexte. Mais, visiblement, il n’y en avait pas encore assez qui étaient au courant de cela.
Le jeune homme soupira, passant nerveusement une main dans sa chevelure. Il était à bout. Totalement. Il ne savait même plus pourquoi il s’était énervé, tout juste quelques minutes de cela, frappant jusqu’au sang un de ses malheureux sbires. Oui, il ne savait même plus. Son seul souvenir était la sensation grisante qui l’avait pris, stoppant le cours de ses pensées pour se déverser dans son corps et l’animer de la plus horrible des façons. Et lorsque cette frénésie s’emparait de lui, l’arrêter semblait être une chose impossible. Ri Shin n’avait repris ses esprits qu’un certain temps plus tard, trois personnes entravant ses membres afin qu’il cesse cette acharnement inutile. Car oui, cela n’avait pas d’autre nom. Allié ou ennemi, le Shadow ne faisait même plus la différence. Tous n’étaient qu’un amas de corps difformes, sombres, qui se mouvaient autour de lui, tels de misérables insectes qu’il crevait envie d’écraser.
Il regarda d’un air songeur le sang qui m’acculait ses phalanges blêmes. Ce n’était pas le sien, constata-t-il avant de l’essuyer d’un bref mouvement de poignet, sec et rapide, sur l’une de ses manches.
Parfois, il avait comme la sensation de n’être rien de plus qu’un prédateur en quête de chair fraîche, d’effusion de sang. La violence semblait être une seconde nature pour lui, l’ayant confronté et y ayant été plongé dès sa plus jeune enfance. Blesser, briser, détruire, déchiqueter lui apparaissaient comme des envies insoutenables qu’il n’était même plus en mesure de contrôler tant elles le rendaient ivre. Il s’agissait de pulsions inexplicables, intolérables que son être ne pouvait même plus contenir. Des instincts bestiaires, des instincts primitifs qui le rendaient esclave de sa propre folie. Et lorsqu’il y était confronté, il en voulait plus. Toujours et encore plus, jusqu’à en être complètement sevré.
On l’avait carrément jeté à la rue, prétextant le fait qu’il devait prendre un peu d’air frais pour se calmer. Chose qui lui semblait futile. Complètement. Car il ne voulait pas se calmer, pas maintenant. Il n’en avait pas eu assez, comme d’habitude, et  ne comptait certainement pas obéir sagement. Obéir à qui, après tout ? Il était le seul et unique maître de sa propre personne, décidant de ce qu’il devait faire ou non. Et cette fois-ci, non. Non, il ne voulait pas se « calmer ». Il voulait exploiter cette colère encore un peu plus, voir jusqu’où il pouvait la pousser, jusque dans quel retranchement pourrait-elle le pousser. Repousser ses limites, et ce aussi loin qu’il le pouvait.
Il marchait d’un pas lourd dans la rue, telle une ombre glissant sur les pavés encore détrempés de la matinée. Il pesta. Ri Shin détestait l’humidité ambiante, et plus précisément la pluie. Comme beaucoup de choses, d’ailleurs. Mais un temps pluvieux le rendait d’humeur maussade, infiltrant le moindre de ses pores d’une morosité exaspérante. Si le monde lui semblait bien terne, la pluie, elle, le rendait carrément gris. Ces stupides gouttelettes lui étaient bien désagréables, changeant la terre et la poussière des trottoirs en une boue ignominieuse, spongieuse qui le révulsait.
Son regard croisa dans une flaque d’eau son propre reflet, et il lui sembla alors que celui-ci était bien disgracieux. Et tandis qu’il errait, la tête vide et le corps à vif, parcouru d’un feu qui ne voulait s’éteindre, des éclats de voix parvinrent à ses oreilles. Son sang de mafieux ne fit qu’un tour dans ses veines. Inévitablement, il était attiré par n’importe quel grabuge. L’instinct, encore une fois. Il avait besoin de s’y confronter, quelque part. Et cette fois-ci ne faisait pas exception.
Il tourna à l’angle d’une rue, cherchant l’origine de la clameur qui ne faisait qu’augmenter, avant de la trouver. Là, devant l’entrée d’un des nombreux appartements, deux personnes se toisaient mutuellement, s’échangeant des propos acerbes et haineux. Le Shadow ne put retenir le sourire carnassier qui étira le coin de ses lèvres lorsqu’il en reconnu un, celui qui se tenait le plus éloigné de la porte, affichant des habits outrageusement luxueux. Lui et sa sale tronche, il pouvait les reconnaître entre mille. Il avait déjà eu affaire à lui à l’occasion de plusieurs machineries qu’il avait monté avec certains de ses autres…collègues,  et il n’aurait jamais cru le revoir de sitôt. A vrai dire, cet homme avait le chic pour récupérer la quasi-totalité des gains et ce, sans jamais se mouiller. Et il s’avérait que, justement, il devait une somme non négligeable au mafieux. Lui qui avait besoin de se défouler, une occasion en or venait de se présenter.
Les mains dans les poches, Ri Shin s’avança vers eux d’un pas nonchalant, ne pouvant se défaire de son rictus. Et, une fois arrivé au niveau de l’homme qui continuait de déverser son flot d’insultes, il posa une main sur son épaule afin d’attirer son attention. Celui-ci se tourna vers lui, l’air furieux, avant de se figer sur place. Le jeune homme lui fit un grand sourire, celui-ci étant tout sauf chaleureux, avant de lui lancer :

- Tiens, tiens…comment on se retrouve…

L’autre n’eut même pas le temps de lui répondre qu’il lui décrocha un coup de poing dans la mâchoire –le énième de la journée- lui faisant perdre l’équilibre. Ne se débarrassant pas de son petit sourire, le Shadow sortit le canif qui se trouvait dans la poche arrière de son pantalon, avant de s’accroupir au niveau de l’homme, pointant la lame sous son menton d’une façon quelque peu inquiétante.

- T’aurais pas oublié que tu me devais pas mal de fric, par hasard, espèce d’ordure ?

Le ton de sa voix était calme, mais vibrant d’une fureur qu’il ne savait contenir. Une étrange fureur, celle-ci semblant être mélangé à de la joie. Une profonde joie. Car, effectivement, Ri Shin était heureux d’avoir trouvé un si bon prétexte à se défouler.
Remarquant alors l’autre personne qui se tenait debout contre la porte, il leva les yeux vers celle-ci, l’air agacé. Si elle ne voulait pas y passer elle aussi, elle ferait mieux de se barrer d’ici.

- Qu’est-ce que tu regar…

Sa voix s’éteignit lorsqu’il se rendit compte de l’identité du jeune homme en question. A lui aussi, il avait déjà eu affaire. A cette saleté de vicieux… Surpris, il abaissa légèrement son arme, avant de se maudire.
De tous, pourquoi fallait-il qu’il tombe sur lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Lun 7 Juil - 17:02

Il avait envie de frapper ce mec immonde dans sa figure dégoûtante mais s'était retenu alors qu'une autre personne approchait. Sur le coup, il ne le reconnut pas. Ce fut lorsque le nouveau venu parla pour la première fois que Min Hyuk le reconnut. Ahn Ri Shin. Un mafieux. Qui avait failli le tuer -et la sirène n'exagérait qu'un peu. Un frisson de pure peur le traversa alors qu'il voyait son visage déformé par... il ne savait pas quoi mais c'était effrayant. Il essaya de s'échapper mais il ne pouvait pas. Ouvrir la porte de l'immeuble attirerait l'attention sur lui. Et pour s'enfuir il devrait contourner les deux autres personnes, ils le verraient forcément. Il n'avait plus qu'à espérer que Ri Shin ne lui accorderait pas d'attention ou resterait entièrement fixé sur sa proie. Seulement, il se tourna vers lui et Min Hyuk réussit à empêcher son visage de montrer sa peur. Il était devenu pro dans l'art de cacher ce qu'il ne voulait pas que les autres puissent lire sur son visage. A cet instant précis, il arborait une expression neutre, les mains dans les poches pour cacher leur léger tremblement. Un sourire narquois étira ses lèvres lorsqu'il vit sa surprise mais remarqua aussi qu'il avait baissait son arme. Un peu. La situation était un peu plus maîtrisable pour lui, à présent. Ri Shin ne pouvait deviner qu'au plus profond de lui il avait encore peur. Ce sentiment était moins fort et présent qu'avant mais il était toujours là. Sortant bravement une main de son pantalon, il désigna l'arme du plus jeune. « Tu devrais soit lâcher ça soit mieux le tenir sinon j'ai peur que tu blesses ton magnifique corps. » Sans savoir pourquoi, il fixa à nouveau l'obsédé, son regard à nouveau froid. « Si tu pouvais dégager, ordure, ça m'arrangerait, mon client vient d'arriver et je n'ai pas le temps de faire mumuse avec toi, tu sais très bien que je suis payé à l'heure. » La sirène se tourna vers Ri Shin et haussa un sourcil, prenant une expression légèrement agacée. « Tu le lâches pour monter avec moi ou tu veux qu'il vienne aussi ? Si jamais il vient, je te préviens, je suis encore plus cher. Mais dans tous les cas bouge-toi, j'ai pas que ça à faire. » Sa gorge était sèche, il avait peur de se faire tuer par le plus jeune à cause de son audace mais refusait de le montrer. Montrer sa peur ne le rendrait que plus apeuré et serait sûrement la cause de sa mort.

Spoiler:
 

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Mar 8 Juil - 1:48


Si le visage de l’autre ordure le confortait dans sa folie furieuse, celui de Min Hyuk –s’il ne se trompait pas- freinait soudainement cette sensation. Les souvenirs qu’il avait le concernant n’étaient certainement pas les meilleurs. Sa tête lui rappelait le dégoût et la fureur qu’il avait à son encontre, mais aussi l’étrange tour de passe-passe qu’il lui avait joué, pour ainsi dire, disparaissant brutalement sous ses yeux lorsqu’il avait essayé de lui régler son compte d’une façon des plus arbitraires possible. Et, malgré lui, cet épisode l’avait profondément choqué. Bien que ses sentiments ne fussent pas des plus tendres envers le jeune homme, il ne savait réellement dire s’ils penchaient plus vers l’écœurement ou la méfiance. Un mélange des deux, peut-être, certainement pas ce qu’il pouvait y avoir de plus bénéfique. L’envie de faire d’une pierre deux coups n’était pas déplaisante, vraiment pas non, on pouvait même dire qu’elle le démangeait, mais le Shadow restait malgré lui sur ces gardes. Il était certain de ne pas pouvoir encadrer ce type, et il l’était sûrement encore plus quant au fait qu’il ne pouvait absolument pas le cerner. Il ressentit d’ailleurs une immense frustration en remarquant qu’il lui était totalement impossible de lire quoi que ce soit sur son visage. Et le sourire narquois qui tordit alors ses lèvres déclencha un tic nerveux à la commissure des siennes. Comment devait-il prendre ce petit sourire qu’il crevait d’envie d’effacer d’un bon coup de poing ?
Le mafieux le vit sortir une main d’une de ses poches, pointant du doigt la lame qu’il tenait encore non loin du menton de l’autre homme, celui-ci n’ayant toujours pas bougé d’un centimètre et retenant sa respiration à chaque coup d’œil de son agresseur. Ri Shin toisa le prostitué du regard, attendant ce qu’il s’apprêtait à lui lancer avec une certaine appréhension. Et, à peine les premiers mots sortit de sa bouche, il grinça des dents. Min Hyuk tenait vraiment à ce qu’il le fracasse avant l’autre ?
Le Shadow s’apprêtait à lui répondre lorsqu’il reprit la parole, s’adressant cette fois-ci à l’ordure qui gisait à ses pieds. Si sa précédente phrase l’avait irrité, celle-ci, pour le coup, l’assommait complètement. Il le dévisagea sans comprendre, répétant ses propos dans son esprit, cherchant ce qu’il cherchait à faire. Il se foutait de sa gueule ? Ou, au contraire, était-il réellement sérieux ? …c’est ce qu’il détestait le plus chez lui. Ri Shin était incapable de dire s’il était sérieux ou non.

- Putain mais qu…cracha-t-il avant d’être interrompu à nouveau.

Un sourire crispé déforma ses lèvres. De tous les jours, aujourd’hui n’était absolument pas celui où il fallait le chercher. Et, à moins que la mémoire de l’autre vicieux ne lui faisait défaut, il avait dû comprendre que le mafieux était on ne peut plus « sensible » à ce genre de sujet. Dans ses veines, il sentait son sang bouillonner de rage. Il n’allait pas tarder à exploser d’une minute à l’autre, et celui qui en ferait les frais n’était pas forcément le pitoyable personnage avachi à même le sol. Celui-ci les regarda tour à tour et, semblant prendre très aux sérieux les paroles de Min Hyuk recula du Shadow, profitant du fait que son attention n’était plus portée vers lui. Il se releva en vitesse, murmurant un flot d’excuses et de mots incompréhensibles, avant de prendre ses jambes à son cou.
Ri Shin jura avec véhémence. Et voilà, il avait été tellement pris au dépourvu qu’il avait laissé sa « proie » se tirer. Quelle connerie…c’était bien la première fois que ce genre de chose lui arrivait.

- Si tu me rends pas rapidement mon fric la prochaine fois que je te vois, je te jure que j’éclate ta sale tronche !hurla-t-il dans sa direction avec rage, hors de lui.

C’était le mot, pour être hors de lui, il l’était complètement. D’autant plus que ce type allait se faire de fausses idées. Il aurait aimé lui crier à nouveau que non, il n’avait jamais été le client de personne, et encore moins de l’autre jeune homme. Mais c’était trop tard. Il avait déjà disparu de son champ de vision, et Ri Shin était plus que certain que d’ici le lendemain, les rumeurs à son compte courront bon train. A vrai dire, dans son milieu, ce genre de chose était monnaie courante, et la prostitution allait de mise avec la mafia. Mais non, pas lui. Certainement pas lui. Il aurait préféré en mourir que d’y être mêlé une nouvelle fois.
Passant violement une main dans ses cheveux en poussant un nouveau juron, il se redressa, se tenant debout devant l’autre jeune homme, son arme toujours dégainée. Même si cela était extrêmement difficile pour lui, il tentait de se calmer, tant bien que mal, les nerfs à vif. Définitivement, ce n’était pas le meilleur moment pour venir le chercher de la sorte.

- Tu m’expliques, ou je me fais ma propre conclusion, comme quoi tu es simplement suicidaire ?lui demanda-t-il en s’avançant un peu plus vers lui avant de s’arrêter à sa hauteur, un rictus démesuré au coin des lèvres.

Sincèrement, il espérait pour lui qu’il avait une bonne explication. Un très très bonne explication, même. Car il n’était vraiment pas d’humeur à ce genre de plaisanteries aujourd’hui.
Vraiment pas, non.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Mar 8 Juil - 23:21


Il avait menti. Min Hyuk avait inventé un énorme mensonge et tout mis en scène alors que ça pourrait très bien lui coûter la vie. Il connaissait la réputation de Ri Shin, se souvenait très précisément de la rencontre où il avait failli se faire tuer. Il s'en souvenait beaucoup trop bien. Alors que le visage du plus jeune exprimait sa surprise ses mains se mirent à trembler plus violemment dans ses poches mais il se força à garder un visage neutre et vide de toute expression qui pourrait lui causer du tort. L'obsédé s'enfuit rapidement et la sirène se plaqua un peu plus contre la porte vitrée, faisant mine de s'appuyer dessus alors qu'il tentait plutôt de mettre le plus de distance entre eux deux. Mais il avança. Il était trop vite trop proche et le Spirit n'aimait pas ça même s'il n'en montrait rien. « J'ai passé l'envie de suicide il y a longtemps. » murmura-t-il, regardant fixement Ri Shin dans les yeux, sa voix étrangement douce. Même lui ne comprenait pas pourquoi il avait dit ça mais il ne voulait pas pour autant retirer ses paroles. Il ne faisait que dire la vérité. La mort de ses parents et son déménagement chez sa tante avaient réellement failli le faire se suicider. Mais il avait réussi à survivre grâce à la haine. « Ensuite j'ai fait ça pour te remercier. Tu m'as empêché de sûrement me faire violer et de me faire frapper alors je t'ai empêché de le tuer. Tu n'auras pas ton argent si tu le tues. Et je sais où il vit, si ça t'intéresse. » Il lui sortit son plus beau sourire sadique, les mains toujours dans ses poches. Maintenant qu'il le regarde d'aussi près, il ne peut s'empêcher de remarquer que Ri Shin est tout sauf moche. Quel dommage qu'il ait été traité de cette façon... Dès qu'il avait appris ce qu'il avait vécu il avait eu envie de l'aider, quelque part, de lui montrer que le sexe n'est pas forcément si douloureux que ça, qu'il peut être agréable, aussi bien moralement que physiquement. Rien qu'en pensant ça il risquait de perdre sa tête. Mais Min Hyuk était persuadé que, quelque part, Ri Shin ne lui ferait pas trop de mal. Peut-être le frapperait-il mais ce serait tout. Sans doute. Au pire, Min Hyuk pourrait encore s'échapper comme la fois précédente. Il l'avait fait une fois, une deuxième marcherait sans doute. Lentement, il plia sa jambe droite de façon à ce que son genou se retrouve près de l'entre-cuisses du plus jeune. « Il n'empêche, j'aimerais te remercier pour ton aide, ça te dit de monter avec moi ? » Il risquait sa vie mais il s'en fichait. Quelque part, il était persuadé qu'il ne lui arriverait rien.

Spoiler:
 

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Mer 9 Juil - 16:14


Définitivement, le Shadow n’arrivait pas à cerner le jeune homme. Surtout lorsque celui-ci s’adossa contre la porte d’une façon extrêmement nonchalante, et le regarda sans ciller. N’avait-il aucune conscience du danger ? Ne se rendait-il absolument pas compte qu’en cet instant le mafieux était d’une humeur plus sinistre que jamais ? Et si cela n’était pas le cas, ce fait ne l’atteignait-il pas ? Ri Shin ne comprenait pas ce qui se tramait dans sa tête. Il ne comprenait pas, non. N’importe qui, s’il était constitué normalement tout en étant pourvu d’un minimum de sens,  se serait enfui devant lui, qui, en cet instant, avait l’air tout aussi sympathique qu’une porte de prison et, notons-le, avait toujours son arme à la main.
N’importe qui sauf Min Hyuk, visiblement.
Les paroles que celui-ci prononça, sur un ton que le jeune homme ne lui connaissait pas, le surprirent légèrement. Cette réponse était pour le moins étrange, et jamais il n’aurait cru l’entendre de sa bouche même. Car, inévitablement, il entendait plus que clairement le sous-entendu qui y avait été glissé. Il n’était pas suicidaire, non, du moins il ne l’était plus. Cette pensée lui décrocha une moue dédaigneuse. Qu’est-ce qui pouvait bien pousser une personne telle que lui à l’avoir été ? En le voyant tel qu’il pouvait le voir aujourd’hui, il ne comprenait pas. Il ne comprenait pas ce qui avait bien pu le pousser jusqu’à là. Et, d’une certaine façon, il ne voulait pas savoir. Moins il en savait sur lui, et mieux il se portait.
Le remercier pour l’avoir empêché de se faire violer ? Cette fois-ci, le Shadow laissa clairement échapper un soufflement méprisant. Parce que le prostitué se permettait de choisir ses clients ? Il lui semblait pourtant que les trainées dans son genre prenaient à peu près tout ce qui passait du moment qu’il y avait de l’argent à la clé. Comment pouvait-il encore se permettre de parler de viol ?...Et puis en quoi l’avoir empêché de le tuer lui rendrait-il service ? Ri Shin avait eu envie, non, il avait ressenti le besoin irrépressible de passer ses nerfs sur cette ordure, quitte à le tuer si cela lui permettait de se calmer. Non pas qu’il était contre le fait de récupérer son argent, loin de là, mais assouvir ses pulsions frénétiques était plus important que la somme qu’il lui devait. Min Hyuk semblait argumenter du mieux qu’il le pouvait, affichant un magnifique sourire, celui-ci étant plus sarcastique que sincère.
Doucement, il sentit le genou du jeune homme glisser vers l’intérieur de ses cuisses, tandis que celui parler de le remercier et de l’inviter à monter chez lui. Même dans cette position de faiblesse, il n’avait pas peur, et ne semblait pas hésiter à le provoquer de la sorte, tout en sachant que le mafieux pouvait partir au quatre de tour en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire. Mais c’est sûrement cette attitude un peu trop confiante qui le dissuada de le fracasser immédiatement.
Le Shadow s’écarta un peu de lui afin de rompre tout contact entre eux, pour abattre brutalement son poing contre la porte vitrée, juste à côté de sa tête, et se pencha de nouveau vers lui, cette fois un peu plus près, ses yeux obscurs rivés vers les siens. Il était peut-être dégouté par le moindre toucher de sa part, mais ce n’était pas pour autant qu’il ne voulait pas l’approcher.

- Je pensais que n’importe qui faisait l’affaire tant qu’il payait suffisamment, susurra-t-il sur un ton qui ne pouvait même pas exprimer tout le dégout qu’il ressentait. Et puis je pense que tu es plutôt assez habile lorsqu’il s’agit de s’enfuir, non ?

Cette dernière phrase était remplie de sous-entendu, faisant allusion à leur dernière rencontre. N’était-ce pas lui qui avait soudainement disparu devant ses yeux ? Et, même s’il n’aurait jamais pu l’admettre, Ri Shin en était encore choqué. Il ne savait absolument pas comment le jeune homme pouvait faire cet exploit, mais cela lui restait en travers de la gorge. Plus que tout, il détestait que sa victime s’échappe lorsqu’il éprouvait le besoin de la martyriser.

- Peut-être que ça pourrait m’intéresser, reprit-il simplement.

Le mafieux s’éloigna de lui, regardant un instant la lame de son canif d’un air songeur, avant de le ranger dans la poche arrière de son pantalon, comme il en avait l’habitude. L’intimidation ne marchait pas sur Min Huyk, de toute façon. Et c’est sûrement ce qui rendait la chose intéressante. Pour le moment, il avait besoin de se changer les idées et de se distraire. De la fureur, il passait subitement à l’amusement, brusque saut d’humeur qui s’avérait plus que fréquent chez lui. Oui, il se sentait d’humeur à jouer, même s’il savait déjà qu’il n’entrerait pas totalement dans le jeu de l’autre jeune homme.

- J’imagine que ça dépend de la « récompense », lui lança-t-il en passant une main dans ses cheveux, avant de lui décrocher un sourire narquois.

Quoique...il n’était pas vraiment dans son état normal, ce jour-là.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Mar 15 Juil - 13:57

La sirène tentait de mettre à exécution le mensonge qu'il avait prononcé pour faire fuir l'obsédé et n'était pas forcément super discret mais il s'en fichait. Il s'attendait presque à être frappé, insulté mais rien de tout ça n'arriva. Ri Shin se contenta de s'écarter légèrement avant de frapper le mur de son poing, tout près de la tête du Spirit qui sursauta légèrement, se battant plus dur pour garder une expression neutre malgré tout. Le plus jeune s'approcha à nouveau, son souffle et sa voix volant et chatouillant son oreille d'une manière qui n'aurait pas dû autant lui plaire, vu le caractère et les paroles du jeune homme. Son regard était plongé dans celui de Ri Shin et il laissa un léger sourire moqueur étiré ses lèvres. « C'est vrai que je suis doué pour m'échapper. Mais certaines personnes ne méritent pas de voir ce que je sais faire. Et je n'accepte pas n'importe qui. Si une personne est incapable de m'amener du plaisir elle peut aller se faire voir. » Min Hyuk était surpris que Ri Shin parle aussi peu de la façon dont il s'était enfui il y a longtemps. Ce genre de choses amenait une belle flopée de questions mais, jusque-là, il n'avait eu le droit qu'à un sous-entendu, rien d'autre. Il était légèrement étonné mais refusait de le montre, gardant une moue moqueuse imprimée sur son visage. La réponse du plus jeune le surprit encore un peu et là il ne put contrôler son visage pendant quelques secondes, laissant ses yeux s'écarquiller légèrement sans qu'il ne le veuille. Puis il reprit possession de son visage et cacha rapidement sa surprise, se forçant à laisser un sourire aguicheur étiré ses lèvres. Quelque part, il avait un peu peur, la réponse de Ri Shin était loin d'être ce qu'il attendait et son changement soudain d'humeur, apparemment, l'effrayait aussi un peu. L'idée de l'emmener chez lui lui paraissait soudaine comme une très très mauvaise chose mais il était trop tard. « Je te promets que c'en est une bonne. » S'écartant légèrement pour ouvrir la porte de l'immeuble, Min Hyuk la tint ouverte pour Ri Shin avant de monter un étage et d'arriver devant la porte d'entrée de son petit appartement. Il ouvrit la porte en s'efforçant de cacher ses mains qui tremblaient légèrement et la referma derrière le plus jeune. La sirène hésita quelques instants en enlevant ses chaussures avant de finalement prendre une décision, priant pour qu'elle ne signe pas son arrêt de mort par la même occasion. Poussant Ri Shin contre le mur le plus proche, le Spirit se colla à son corps en souriant. Il tremblait légèrement mais priait pour que le cadet prenne ça pour de l'excitation ou une stupidité du genre plutôt que comme de la peur. N'osant le regarder dans les yeux, Min Hyuk fixa son regard sur les lèvres du plus jeune avant de réduire à néant l'espace qui les séparait, fermant les yeux de peur de voir son regard en l'embrassant.

Spoiler:
 

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Ven 18 Juil - 2:15


Ri Shin cherchait à décrypter les sentiments de l’autre jeune homme, en vain. Celui-ci, à son plus grand dam, ne sourcillait même pas face à son comportement et ses mots haineux. Voici ce qui l’agaçait le plus chez lui ; son impassibilité. Le mafieux était tout simplement incapable de savoir ce à quoi il pensait. Son visage n’était qu’un masque arborant un sourire narquois et un petit air suffisant, le rendant indéchiffrable. Et, lorsqu’il plongea son regard dans le sien tout en lui souriant d’une façon moqueuse, comme à son habitude, il ne s’en sentit que d’avantage frustré.
Les paroles de son interlocuteur le firent sourire sans vraiment le faire. De toutes évidences, il ne se débarrassait pas de sa foutue prétention et ce, peu importe la situation. A croire qu’il cherchait vraiment à le provoquer pour qu’il le frappe. Et ce sentiment n’en fut que renforcé lorsqu’il vit, l’espace d’une seconde seulement, son expression surprise. Ri Shin eut un petit sourire satisfait. Enfin, Min Hyuk commençait à lui montrer qu’il n’était pas maître de sa personne autant qu’il tentait de le faire paraître. Il ne devait sûrement pas s’attendre à ce que le Shadow rentre aussi facilement dans son jeu, si ce n’était qu’il y rentre tout court. Celui-ci en fut quelque peu amusé. Jouer de la sorte avec lui n’était pas si désintéressant, loin de là. Ri Shin crevait d’envie de voir jusqu’où il était capable de le perturber et surtout, comptait bien y arriver jusqu’au bout.
Comme tentant de cacher son désarroi, le visage du jeune homme redevint en moins d’une seconde à son état original, affichant une moue espiègle. Mais, malheureusement pour lui, le mafieux avait déjà saisit son expression avant qu’il ne la fasse disparaître. Pour la première fois depuis qu’il le connaissait, Min Hyuk venait de se trahir, ce qui s’apparentait à une infime victoire pour le Shadow. Il n’était pas si hermétique, finalement. Et, il semblerait qu’en agissant de façon pour le moins imprévisible, il puisse le surprendre à nouveau.
Ri Shin ne l’écouta qu’à moitié lorsqu’il lui parla de la « récompense ». Tous deux savaient aussi bien l’un que l’autre de quoi il s’agissait, sans néanmoins pouvoir dire de quelle façon les choses allaient se dérouler. Le jeune homme lui-même l’ignorait. Il n’avait pas vraiment d’idée et agissait plus qu’impulsivement, ne prenant même pas le temps de réfléchir à ce qu’il allait faire. Et cela n’aurait sûrement servi à rien.
Min Hyuk finit par ouvrir la porte de l’immeuble, la refermant derrière le passage du mafieux. Celui-ci le suivit jusqu’à l’étage, s’arrêtant un instant devant la porte de son appartement, avant d’y entrer à sa suite. Une fois la porte refermée, il eut un étrange sourire en coin. Définitivement, il ne comprenait pas l’autre jeune homme. N’importe qui de sensé –il persistait à le croire- ne l’aurait laissé entrer chez lui. Car il pouvait toujours utiliser son petit tour de passe-passe, pour le coup, il n’avait aucun moyen de sortie. Ils se trouvaient à l’étage et, à moins de risquer de se briser le cou en sautant par l’une des fenêtres, seule la porte par laquelle ils venaient d’entrer lui permettrait de s’enfuir. Donc, même s’il ne le verrait pas, Ri Shin était capable de savoir où aller pour l’empêcher de s’échapper. Cette aptitude le frustrait elle aussi quelque peu, mais il n’en disait rien, par fierté. Jamais, non, il n’aurait voulu qu’il l’apprenne. Lui aussi ne voulait pas laisser entrevoir ce qu’il avait pu penser de cette stupide faculté à disparaître. Et c’est sûrement pour cette raison qu’il n’en parlait pas directement, afin de l’effacer définitivement de son esprit.
Perdu dans ses pensées, le Shadow mit un certain temps à réagir lorsque Min Hyuk le poussa pour le faire reculer, son dos butant contre le mur le plus proche. Il se figea aussitôt, surpris de la rapidité avec laquelle il venait de plaquer son corps contre le sien, affichant son éternel petit sourire tout en approchant son visage, avant de l’embrasser, sans daigner lui jeter le moindre regard. Ri Shin n’eut même pas la réaction de fermer les yeux, affichant une moue dégoutée tout en serrant les poings. Il s’y attendait. Bien sûr qu’il s’y attendait. Il ne l’avait certainement pas amené chez lui pour l’inviter à boire le thé ou une autre connerie dans le genre, non. Cela faisait partie du jeu, en quelque sorte. Une étape qui se voulait normale. Le mafieux le savait, il en avait même été parfaitement conscient, dès l’instant où il l’avait suivi, mais quand bien même… Il était presque écœuré, malgré lui, de cette approche directe. N’importe qui aurait pu voir cela comme la réaction d’une vierge effarouchée par le contact d’un homme, après tout cela pouvait très bien passer pour cela. N’importe qui aurait pu voir cela de cette façon, hormis Min Hyuk. Dans son entourage, proche ou très lointain, il était le seul à savoir les antécédents qu’il avait vécu lors de son passé. La façon dont il l’avait appris lui été d’ailleurs inconnue et l’agaçait fort, mais de la sorte, le jeune homme devait savoir qu’il était tout sauf une putain de vierge effarouchée. Bien loin de cela, même. Au plus profond de lui, une voix malsaine lui soufflait que tous les deux n’étaient pas véritablement différents l’un de l’autre, ce qui le révoltait profondément.
Ri Shin remarqua alors qu’il tremblait légèrement, sentant ses petits tremblements tandis qu’il se tenait collé à lui, ce qui l’intrigua. De la peur ? Non, cela n’avait aucune logique. S’il avait réellement peur de lui, jamais il ne l’aurait approché de la sorte, allant jusqu’à poser ses lèvres sur les siennes. A moins d’être taré, il s’agissait d’un non-sens complet. Non pas que le fait de terrifier le jeune homme le déplaisait, loin de là même, il s’en serait plutôt fait un malin plaisir. Mais ce n’était pas logique. De l’excitation alors, ou quelque chose qui pouvait s’y approcher de près ou de loin ? Il se crispa un peu plus à cette pensée. Pitoyable, s’il s’agissait de cela.
Agacé, il agrippa subitement Min Hyuk à la gorge, le dégageant violemment de lui, sa main ne se desserrant pas pour autant de sa prise. Et maintenant ? Déjà, son humeur redevenait maussade. Ses yeux sombres se posèrent un instant sur le jeune homme, le scrutant avec attention, à l’affut de sa moindre réaction. C’était presque dommage d’avoir un caractère si détestable avec une tête pareille, se surprit-il à penser. De tous les hommes qui l’avaient déjà approché, il était de loin le plus agréable à regarder. Et, hormis sa nature écœurante, son corps ne lui était pas si déplaisant.
Il fronça sensiblement les sourcils, se demandant ce qui pouvait définitivement bien lui passer par la tête avant de soupirer.

- Je vous jure…

Sa main se desserra lentement de sa gorge, avant de glisser vers la courbe de sa mâchoire et de finalement se poser dans sa nuque. De l’autre, Ri Shin le saisit fermement par le bras, l’obligeant à se retrouver une nouvelle fois contre lui. Il soutint son regard un bref instant, avant de lui décrocher un sourire mauvais. Visiblement, il se sentait d’humeur à plein de choses pour le moins étranges, aujourd’hui. Mais ce qui l’intéressait le plus était de voir la réaction de Min Hyuk face à ses actes. Celui-ci, de par son faible tremblement, avait montré un signe de faiblesse. Peu importe ce qu’il pouvait ressentir, peur ou désir, il avait montré au Shadow qu’il ne le laissait pas totalement indifférent.
Il approcha un peu plus son visage du sien avant de l’embrasser à son tour, se faisant d’abord violence pour finalement se détendre. Y mettant un peu plus d’ardeur que leur précédent baiser, il laissa doucement sa langue glisser vers la sienne. Il se surprit même de la facilité avec laquelle ce genre de chose pouvait lui venir. C’était un peu comme faire du vélo, pensa-t-il avec une certaine ironie ; ça ne s’oubliait pas facilement.
Se détachant de lui après un bref moment, il afficha un sourire provocateur, attendant de voir de quelle façon le jeune homme comptait agir. Ri Shin se sentait un peu plus maître de la situation, sachant d’avance qu’il cesserait ce jeu dès l’instant où il en éprouverait l’envie.

- C’est mieux si tu embrasses de cette façon. Tu flippes ou quoi ?lui jeta-t-il d’un ton sarcastique.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Dim 10 Aoû - 13:58

Min Hyuk avait délibérément fait entrer Ri Shin dans son appartement, dans le seul endroit où il était censé être à l’abri. Puis, alors que le plus jeune venait d'enlever ses chaussures, il l'avait embrassé. Il avait senti Ri Shin se raidir et ses poings se serrer, près de son corps. Il s'attendait presque à ce qu'il le frappe, le repousse violemment en arrière et si jamais il faisait un des deux il était quasiment sûr qu'il souffrirait. Mais il n'arrêta pas ce qu'il faisait, il garda les yeux fermés, son corps pressé contre celui du plus jeune et ses lèvres fermées pressées contre celles de Ri Shin. Il s'efforçait tellement d'oublier qui il embrassait qu'il fut pris de surprise en sentant une main se refermer sur son cou et le repousser en arrière. Les yeux écarquillés, il leva instinctivement les mains pour tenter de desserrer l'emprise autour de sa gorge mais se rappela qui le tenait. Ses bras se vidèrent de leur force et il les laissa retomber le long de son corps et fixa Ri Shin d'un regard vide de toute émotion. Il avait toujours refusé que ses clients l'étrangle pour augmenter leur plaisir mais lui avait déjà refermé ses propres mains autour de son cou, une fois, chez sa tante. Il voulait voir s'il arriverait à mourir, à rejoindre ses parents. Il avait lamentablement échoué, l'instinct de survie étant trop fort et le poussant à lâcher sa gorge. A cette instant, alors que Ri Shin gardait sa main serrer autour de son cou, il se détendit et arrêta de lutter en repensant à cette unique fois où il avait réellement essayé de se suicider. Il fixait sans le voir son cadet face à lui et réagit à peine alors qu'il le lâchait pour finalement l'embrasser. Ce qui le réveilla fut la langue du plus jeune, ses sourcils se fronçant alors qu'il fixait les yeux fermés du jeune homme. Il l'embrassait d'une façon qui criait l'habitude et l'entraînement. Il se retint de justesse d'exploser de rire. Ri Shin avait beau faire semblant, il ne pouvait nier ce qu'il était : un mec payé pour coucher avec des personnes. Leurs lèvres se séparèrent et le plus jeune souriait cruellement mais Min Hyuk ne réagit pas, gardant son expression vide et fixant Ri Shin. Cependant, il se permit un sourire de mauvaise augure après que le jeune homme ait parlé. « C'est vrai que tu sais drôlement bien t'y prendre. Je vois que tu n'as pas perdu le pied mais je me demande si c'est pareil pour le reste... » Il avait peut-être emmené le loup dans la bergerie mais le mouton connaissait mieux ladite bergerie et était donc forcément en position plus favorable, non ? Il l'espérait. Et surtout alors qu'il poussait à nouveau Ri Shin, le bloquant contre un mur. Ses mains prirent un chemin qu'elles connaissaient par cœur, glissant sous le t-shirt du plus jeune alors que la bouche de la sirène se plaquait contre le cou du jeune homme, suçant un morceau de peau en le mordillant pour laisser une trace de son passage, un souvenir, en quelque sorte. De sorte que Ri Shin ne puisse jamais l'oublier et ainsi qu'il se rappelle de ce qu'il était réellement, soit un semblable du Spirit. Car Min Hyuk savait très bien que même après la disparition du suçon, le souvenir de cette marque resterait gravé à jamais dans la peau de Ri Shin.

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Lun 11 Aoû - 17:59


Un autre jour, peut être que Ri Shin aurait réagi de façon différente. Sûrement, même. Mais pas aujourd’hui. De ses pensées, confuses et indescriptibles, rien de sérieux ou logique ne semblait découler. Il voulait s’amuser. S’amuser, oui, c’était le mot. Se changer les idées, se distraire. Et, Min Hyuk était une distraction qui venait tout juste d’arriver au bon moment. Une distraction qu’il trouvait détestable, mais qu’il ne pouvait s’empêcher d’approcher, au final. Ce qui rendait la chose encore plus étrange. Le mafieux ne savait même plus ce qu’il cherchait à faire, avec le recul.
Malheureusement pour lui, le jeune homme ne réagit absolument pas de la façon dont il le désirait, ce qu’il l’irrita énormément. Sa réaction lorsqu’il tenta de l’étrangler fut moindre, d’abord surpris puis soudainement résigné, ne cherchant même plus à se défaire de sa poigne pour se détendre lentement. Un tic agacé avait agité le coin des lèvres du Shadow. Le regard qu’il lui lançait était bien loin de ce dont il avait l’habitude. Un regard vide, dénué de toute expression. Pas de surprise, pas de malice, ni même ce petit air suffisant. Rien. Absolument rien. A cet instant, Ri Shin aurait aimé le secouer de toutes ses forces, afin de réveiller chez lui ne serait-ce que la plus infime des réactions. Il ne supportait pas de le voir si inexpressif. Car, pour le jeune homme, doté d’un tempérament de feu et n’arrivant à maîtriser la moindre de ses réactions, si caractériel et imprévisible, arborer un visage si neutre lui était tout bonnement impossible. Et, lui semblait-il, il n’avait jamais vu cette facette de Min Hyuk auparavant. Tout comme il ne voulait pas la connaître.
Finalement, l’autre jeune homme ne sembla réagir que lorsque le mafieux eut fini de l’embrasser. Mais, encore une fois, ce n’était absolument pas ce qu’il aurait voulu voir. Son air était toujours aussi impassible, comme si cela ne l’avait nullement ébranlé. Et, le sourire qu’il lui décrocha par la suite lui donna froid dans le dos. Ce sourire non plus, il ne le connaissait pas, mais cela ne lui présageait rien de bon. Ri Shin esquissa une moue agacée, constatant que ce qu’il venait de faire n’avait semblé en rien le déstabiliser, au contraire. Sa grimace s’agrandit un peu plus lorsque l’autre lui répondit. Non, visiblement, cela n’avait pas été une bonne idée.
Ses paroles l’irritèrent au plus haut point, lui faisant serrer les dents. L’insinuation que Min Hyuk y avait glissé ne lui échappait pas, elle était d’ailleurs clairement évidente, et cela ne fit que l’énerver un peu plus. Plus que tout autre chose, il ne supportait pas que quelqu’un puisse lui rappeler ce qu’il avait été, de la même façon que ce qu’il avait pu faire. Non, définitivement, personne n’était autorisé à évoquer ces choses devant lui.
Le Shadow s’apprêtait à renchérir vivement, mais le jeune homme le poussa une nouvelle fois contre le mur, avant de le bloquer totalement. Et alors qu’il sentit ses mains se glisser sous son haut, Min Hyuk plaqua ses lèvres contre son cou, se mettant aussitôt à sucer une parcelle de sa peau tout en la mordillant. Ri Shin ne put s’empêcher de tressaillir violemment  à son contact, des frissons parcourant son échine, pris de surprise. Ses membres se crispèrent automatiquement, alors qu’il posait ses mains contre son torse, tentant de le repousser. Il savait parfaitement ce qu’il cherchait à faire, il ne le savait que trop bien, même, et en aucun cas il n’allait y rester passif. Le mafieux grogna faiblement, sentant ses mains s’aventurer un peu plus loin sous son T-shirt. Jamais, non, jamais, il n’aurait voulu avoir à revivre ça. Il ne supportait pas de sentir quelqu’un aussi proche de lui, le touchant de façon aussi directe. Cela le révoltait, le dégoutait, et, malgré lui, le terrifiait. Et bien qu’il tentait chaque jour de se persuader du contraire, son corps ne pouvait s’empêcher de réagir plus que violemment à ce genre de chose, comme par automatisme. Comme s’il était formaté pour cela.
Comme si.

- Lâche-moi, bordel !...cria-t-il, partagé entre la panique, la colère et une autre sensation, diffuse, qu’il n’arrivait à nommer.

Rassemblant une bonne partie de ses forces, Ri Shin réussit à le repousser complètement, portant aussitôt une main à son cou. Sa peau, à vif, le brûlait légèrement, et il lui semblait encore y sentir le toucher de ses lèvres. Dans quelques instants à peine, il était certain qu’une marque violacée allait apparaître sur sa gorge. Ses yeux obscurs se posèrent sur Min Hyuk, furieux et dépités à la fois. Être marqué de la sorte par cet homme…il ne pouvait s’empêcher de trouver cela humiliant. Tellement humiliant. Et, beaucoup trop familier pour qu’il puisse le supporter.
Les séquelles étaient là, encore, et les souvenirs bien trop vivaces, incapable de s’estomper. Voilà pourquoi il détestait l’autre jeune homme. Parce qu’il incarnait à lui seul une partie de son propre passé, la partie la plus sale, la plus exécrable et la plus insupportable. Celle qui le mettait hors de lui, celle qui l’effrayait, et celle, la pire de toute, l’attirait autant qu’elle le repoussait, comme par instinct. Car, si pour l’enfant qu’il avait été, elle n’inspirait que dégout, douleur et atrocité, le jeune homme qu’il été à présent semblait le percevoir d’une toute autre façon… Et ce fait le révoltait plus que tout autre chose.
Rageusement, il agrippa le jeune homme par le col, furieux. En cet instant plus que tout autre, il se demanda vraiment ce qui avait bien pu lui passer par la tête lorsqu’il avait décidé de le suivre. Ce n’était pas amusant, pas du tout, même, et il voulait cesser ce jeu stupide du plus vite qu’il le pouvait. A force de jouer avec le feu, il venait de se faire brûler, et il ne le supportait pas. Il se sentait humilié, et d’une autre part, comme s’il était inférieur. Son poing se resserra un peu plus autour de sa prise, frustré.

- Espèce de connard…

Sa voix lui sembla alors bien faible, très loin de l’intonation qu’il avait voulu lui donner. Pour tout ce que ce type lui évoquait, il le détestait. Il le détestait profondément. Mais, même si l’envie de le frapper jusqu’au sang était irrépressible, il n’en trouvait pas le courage. Et alors qu’un léger tremblement agita ses mains crispées, il détourna les yeux afin de ne pas croiser son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Lun 18 Aoû - 23:08

La sirène avait osé plus qu'elle n'aurait peut-être dû, allant jusqu'à créer un suçon dans le cou de Ri Shin, à un endroit bien visible et presque impossible à cacher. Il subirait les regards interrogatifs de tous les passants pendant des jours et ça le mettrait en rogne, ça l'énerverait au plus haut point, Min Hyuk en était sûr. Et le Spirit serait complètement haï pendant tout ce temps-là par le cadet. Et la prochaine fois qu'ils se verraient il se rappellerait ce qui s'était passé et le haïrait encore plus mais Min Hyuk savait qu'au fond de lui, il se sentirait humilié. Car c'est ce qu'il devait être, humilié. Par un homme qui lui rappelait ce qu'il semblait détester le plus. La sirène ne pouvait s'empêcher de se sentir fier de lui en pensant à tout ça, en finissant son ''œuvre'', forçant Ri Shin à le laisser faire ce qu'il voulait. Mais il s'y attendait, quand le plus jeune cria puis le repoussa plutôt violemment. Min Hyuk passa une main sur ses lèvres pour les essuyer, un petit sourire triomphant sur le visage. Il allait parler mais il fut saisi par le col, la fureur omniprésente sur son visage. Quelque part, même comme ça, il restait beau, ce Ri Shin. Le Spirit ne tilta même pas en entendant l'insulte, reprenant une expression neutre, vide de toute émotion. « Eh bien, pourquoi tu me frappes pas ? Défoule-toi, rejette sur moi toute ta colère et l'injustice que tu retiens. On t'a traité comme de la merde, JE t'ai traité comme de la merde. Alors venge-toi, frappe-moi. J'en ai plus rien à faire. J'ai eu ce que je voulais. » Il avait dit tout ça en fixant d'un regard vide le plus jeune mais un sourire moqueur étira ses lèvres alors qu'il continuait. « Tu pourras jamais m'oublier, maintenant, j'en suis sûr. Même après que la marque sera partie tu penseras à moi en voyant ton reflet. Je suis sûr que tes anciens bourreaux pensent pareil en te voyant ou en imaginant ce que tu es devenu. Je peux imaginer sans problème la fierté qui les envahit quand ils pensent à ce que tu es devenu grâce à eux. Dans un sens, tu aurais dû mourir, il y a longtemps. Comme ça ils n'auraient pas eu la fierté de te voir devenir encore plus tordu et pitoyable. Mais t'y avais pas pensé, à ça, hein ? » Il fixa le plus jeune, riant presque devant son expression. Il allait se faire détruire.

Spoiler:
 

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Mer 27 Aoû - 0:42


Les poings du mafieux se seraient de frustration autour du col de l’autre jeune homme. Comment pouvait-il se permettre de l’humilier de cette façon ? Sa peau le brûlait, à vif, irritée. Il avait envie de se l’arracher, de se mutiler la gorge afin de faire disparaitre cette marque écœurante. Sa marque. Oui, il en crevait d’envie. Car rien que d’imaginer les regards suspicieux ou amusés des autres, il en devenait fou. Rien que d’imaginer le fait que cela soit exposé aux yeux de tous, il devenait fou de rage. Ni lui, ni un autre, personne, oui, personne n’était autorisé à apposer sur lui sa marque. Personne. Et le regard qu’il lui jeta, triomphant, ne fit que l’énerver d’avantage. Puis son visage redevint neutre, comme il l’était si souvent, avant qu’il ne se mette à parler.
Les paroles qui lui jeta alors le glacèrent sur place. Son visage pâlit subitement tandis qu’il serra la mâchoire, tentant de garder son calme. C’était de la provocation. De la provocation pure et dure. Simplement de la provocation. Et bien que l’envie de le frapper le démangeait, il ne devait pas s’y laisser aller. Car il ne voulait pas être si prévisible. Il voulait montrer à cette personne détestable qu’il était capable de passer au-dessus de tout cela. Il le voulait vraiment, même si son sang-froid lui échappait peu à peu. Mais même s’il le voulait ardemment, cela ne sembla pas suffisant.
Aux dernières paroles de Min Hyuk, Ri Shin craqua. Complètement. Provocation ou non, les mots qu’il avait utilisés étaient trop forts. Beaucoup trop pour lui. Et, malgré tout le sang-froid dont il tentait de faire preuve, sa détermination céda. Bien sûr qu’il y avait pensé. Bien sûr. A chaque seconde passée, cela restait gravé en lui. Ce qu’il était devenu, tous ceux qui y avait contribué… Il y avait pensé des centaines, voire des milliers de fois. Un nombre incalculable. Tout comme le fait qu’il aurait dû mourir. Il le savait. Il le savait parfaitement. Il ne le savait que trop bien, même. Mais ça, tout cela, il n’avait pas à l’entendre dans la bouche de quelqu’un d’autre. Et surtout pas de la sienne.
Avant même qu’il ne s’en rende lui-même compte, le mafieux le poussa brutalement contre le mur opposé, poing levé, et lui décrocha une volée de coups. C’en était trop, le Shadow ne pouvait plus se contenir. Et peut-être qu’il ne le voulait pas. Ses yeux noirs n’étaient plus qu’un gouffre béant, rempli d’une folie furieuse, ne semblant être animés que par une seule idée ; le tuer. Il allait réellement le tuer. Vraiment.
Un nouveau coup partit. Puis un autre, frénétiquement. Il ne se contrôlait plus, incapable de stopper ses actes. Parce qu’il était blessé. Incroyablement blessé par les mots de Min Hyuk. Mais ce qui le mettait hors de lui, le rendait fou de rage, était que ces mots n’étaient que la vérité. L’exécrable vérité. La plus odieuse. La plus sale. La pire, simplement.
Il s’arrêta un instant, reprenant son souffle, haletant. Il plongea ses yeux sombres dans les siens, le regardant un instant avec dégout. Son visage était balafré à certains endroits, et sa lèvre fendue, témoignages des nombreux coups de poing que lui avait décroché le mafieux. Le sang qui suintait à la commissure de sa bouche déclencha des frissons dans son échine. Plus. Il voulait en voir encore plus. Bien plus. Brusquement, il le projeta au sol avant de l’y immobiliser, un sourire macabre aux lèvres.

- Tu avais envie de te faire frapper à ce point ? Tu pouvais le demander plus gentiment, tu sais…ricana-t-il en lui saisissant le menton, satisfait, inspectant les dégâts qu’il lui avait infligé. Ça devient tout rouge, tiens…

Il fut pris d’un léger rire, sinistre et lointain. A nouveau. Il déraillait à nouveau, complètement même. Aujourd’hui, tout semblait allait de travers. Sa journée était déjà désastreuse, mais il avait fallu qu’elle le soit encore plus en tombant sur le jeune homme. Bon dieu, mais quelle idée avait-il eut de le suivre ?... Loin de s’amuser, il n’en était que plus énervé. Déchaîné, même. Depuis qu’il s’était levé, il était une véritable bombe à retardement. Et, en cet instant, il était en train d’exploser. Il explosait, oui. Et sa folie, elle, semblait revenir au galop. La goutte d’eau avait fait déborder le vase, et ses pensées, confuses et furieuses, dépassaient ses actes.
Il se pencha vers lui, positionnant sa tête dans le creux de son épaule, minaudant d’un ton inquiétant au creux de son oreille.

- Tu veux savoir ? Ce sont les merdes dans ton genre, arrogantes et détestables, qui crèveront en premier. Que ce soit toi ou les autres, je m’assurerai à ce que cela arrive, souffla-t-il perfidement. Alors aussi tordu et pitoyable que je puisse être, je leur ferai tous payer jusqu’aux derniers. Et on verra si, lorsqu’ils se feront massacrer par ce qu’ils ont façonné, ils ressentiront ne serait-ce qu’une once de cette stupide « fierté ».

Il se redressa un peu plus, ne le quittant pas du regard, l’expression de son visage toujours aussi sordide. Tordu et pitoyable, il l’était, oui. Il l’était totalement. Mais alors ? Que pouvait-il y comprendre, lui ? Comment pouvait-il comprendre la folie qui le rongeait peu à peu ? Comment pouvait-il comprendre les sentiments qui l’avaient traversé, l’atroce sensation de vide, le besoin de voir la fin, et celui de vengeance ? L’irrépressible vengeance et la haine qui le consumait de l’intérieur, le bouffait, réclamer assouvissement. Non, Min Hyuk ne pouvait pas les comprendre. Il se retrouvait seulement devant les faits, comparant le départ à l’arrivée. Mais ce qu’il avait pu ressentir réellement, le pourquoi du comment, il n’en savait rien. Et il ne pouvait pas le savoir.
Passant une main à l’arrière de son pantalon, il en sortit d’un geste habile le canif qu’il y avait rangé, avant de le dégainer. Il fit lentement glisser la lame sur le visage du jeune homme, avant d’y exercer une légère pression, faisant perler quelques gouttes vermeille le long de sa joue.

- Je devrai aussi te laisser un petit quelque chose, qu’est-ce que tu en penses ?demanda-t-il sur un ton faussement ingénu, faisant descendre sa lame sur sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Mer 27 Aoû - 23:06

Il avait à peine fini de parler que Ri Shin le poussait contre le mur, ses poumons se vidant subitement sous la violence du choc. Puis les coups plurent. Une fois, Min Hyuk avait été agressé par un homme qui voulait partir sans payer. Ça avait été la première et dernière fois qu'il avait été frappé. Jusqu'à maintenant. La sirène se souvenait parfaitement de la douleur et du choc qui l'avaient envahi. Cette fois-là, il avait tenté de se débattre mais n'avait pu, n'avait pas assez de force pour pouvoir se défendre. Après ça, il avait pris des cours d'auto-défense pour ne plus se retrouver faible et subir les coups sans pouvoir se protéger et/ou riposter. Mais là, alors que la douleur arrivait peu à peu, il ne bougeait pas, se laissait faire et se contentait de fermer les yeux, attendant la fin. Car il savait qu'il y en aurait une. Il méritait ces coups et lorsque Ri Shin se serait calmé il arrêterait. Il se calmerait forcément, il n'avait pas le choix. Et s'il ne se calme pas avant de t'avoir tué... ? La petite voix s'insinua dans l'esprit de la sirène qui ne broncha pas, gardant les yeux fermés. Il n'avait plus peur de la mort depuis longtemps. Quelque part, il avait hâte de voir à quoi ça ressemblait. Puis il reverrait ses parents. Les coups cessèrent et il rouvrit les yeux, son regard tombant sur le regard noir de Ri Shin. Il n'était pas la cause de ce regard aussi vide de joie et aussi obscure et il ne put s'empêcher de sentir de la haine l'envahir alors qu'il remarquait enfin à quel point ces personnes avaient fait du mal au jeune homme face à lui. Ils méritaient la mort. Le Spirit prit une inspiration tremblante en entrouvrant ses lèvres et sentit la douleur qui irradiait de tout son être. Une goutte de sang coula de sa lèvre à sa bouche et il lécha la coupure de sa lèvre. Il n'allait pas pouvoir aller bosser, ce soir. Il n'avait pas besoin de se voir pour savoir qu'il allait bientôt avoir des hématomes sur le visage. Il avait trop mal pour penser qu'il n'y aurait pas de traces. Ses patrons ne seraient pas contents mais ne protesteraient pas. Il n'aura qu'à leur raconter que c'est un client qui a fait ça pour avoir ses congés le temps de se remettre. Alors qu'il allait ouvrir à nouveau la bouche pour parler, Ri Shin le projeta au sol. La sirène ne put retenir un gémissement tandis qu'une nouvelle vague de douleur envahissait son crâne suite à l'impact avec le sol. La voix du plus jeune s'insinua dans ses oreilles et Min Hyuk braqua un regard vide et passif sur celui chargé de haine du jeune homme. Il n'avait pas peur. Il avait mal, certes, mais n'avait pas peur et était prêt à accepter d'autres blessures sans broncher. Seulement il ne frappa pas. Il rit. Un frisson parcouru le corps du Spirit qui ne se laissa cependant pas démonter et attendit la suite, son regard fixé à celui du plus jeune. Qui finit par à nouveau parler, au creux de son oreille, d'une façon qui semblait beaucoup trop intime mais aussi dangereuse, venant de lui. Il lui promettait sa mort, globalement. La sirène retint de justesse le « Je n'attends que ça. » qui lui brûlait la langue. Bizarrement, il était certain qu'il ne mourrait pas des mains du jeune homme. Une partie de Ri Shin ne pourrait pas le tuer, il en était sûr, aussi fou que ça puisse paraître. Ce dernier se redressa légèrement et glissant une main derrière lui. Se forçant à garder son regard fixé sur celui du jeune homme, Min Hyuk ne réagit qu'en sentant une lame froide sur sa joue. La pression se fit plus forte et les yeux du Spirit s'écarquillèrent légèrement alors que du sang perlait. Il le sentit glisser sur sa joue. Jamais on ne l'avait réellement mis en position de telle faiblesse. Jamais il n'avait eu un couteau pointé sur lui. Jamais. Mais il sait qu'il le mérite. Alors il ferme les yeux et s'efforce de cacher sa peur alors que la lame glisse le long de son cou. Il a presque envie de l'inciter à le marquer réellement afin qu'il se sente un peu mieux, après lui avoir fait du mal et s'être vengé. Mais sa main traîne trop. Sans réfléchir, Min Hyuk libère une de ses mains et appuie sur la main de Ri Shin, une respiration tremblante s'échappant de ses lèvres alors que la lame perce sa peau le long de son cou. Ses yeux s'ouvrent instinctivement alors qu'il fait glisser la lame vers le bas, la peau se déchirant sous la pression. Étrangement, une seule pensée parvient à traverser le brouillard de douleur qui entour son cerveau. Ça fait plus mal que prévu...
Spoiler:
 

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Jeu 28 Aoû - 19:37


Euphorique. La sensation qui parcourait le corps du jeune homme n’était rien de plus qu’une euphorie exaltante et grisante dont il s’enivrait, comme pris de transe. Une transe particulièrement macabre. Ce genre d’activité lui était toujours aussi plaisante, douloureuse et violente à la fois, mais néanmoins plaisante. Extrêmement plaisante. Ses instincts bestiaux semblaient ressortir, plus forts et plus vifs que jamais, affamés, désirant la destruction totale. Il voulait du sang. Une effusion de sang chaud qu’il pourrait sentir glisser contre sa peau sensitive, émoustiller sa raison et ses pulsions. Une profonde envie de sang et de violence. Une obsession purement bestiale, presque lascif, qui le hantait, irrépressible, lorsque sa fureur dépassait la limite qu’il tentait de maintenir. C’était une seconde nature qu’il ne pouvait réprimer, une bête sauvage enfermée dans un corps humain, se déchaînant lorsqu’elle le pouvait, usant de coups et de rage, comme assoiffée de chair fraîche.
Sous lui, Min Hyuk ne réagissait pas. Il se contentait de braquer son regard dans le sien, impuissant, affichant un visage impénétrable. Comme toujours. Ri Shin eut un horrible rictus, sordide mélange de joie et de fureur. Il ne prenait même pas la peine de se débattre ou tenter d’échapper à ses coups et semblait attendre, silencieux, que le Shadow lui porte le coup de grâce. A cette pensée, les yeux de celui-ci se mirent à briller étrangement. Cela l’agaçait. Profondément, même. Car ses instincts demandaient à le voir s’agiter, tenter de le fuir, afin de mener une amusante partie de chasse. De chasse, oui. Il voulait voir la peur dans son regard, il voulait l’entendre gémir, le supplier de se stopper. Il voulait le voir pitoyable. Aussi pitoyable qu’il avait lui-même pu l’être quelques années auparavant, subissant d’innombrables atrocités, incapable de s’y défendre, misérable et effrayé, les yeux constamment humides et la gorge rauque, lassée d’avoir crié sans jamais être entendue. Et que, de la sorte, il puisse comprendre ce qu’il avait pu ressentir, ne serait-ce qu’un dixième de cette douleur insupportable, bien plus psychologique que physique. Mais d’un autre côté, le voir aussi passif lui plaisait. Il aimait particulièrement se mettre dans la peau d’un bourreau et le malmener autant qu’il le pouvait, usant de violence gratuite et insensée. Oui, il était plus qu’heureux de pouvoir martyriser une malheureuse victime. Savoir que les rôles étaient inversés le rendait ivre de sensations.
Semblant se rendre compte de la pression qu’exerçait l’arme du mafieux sur sa peau, le jeune homme écarquilla légèrement les yeux, avant de les fermer subitement. Avait-il peur ? Le Shadow n’aurait su le dire. Contrairement à lui, il semblait impossible de lire dans ses expressions et ses gestes, à son plus grand dam. Il aurait voulu savoir ce qu’il lui passait par la tête, encore une fois.
Et la réponse lui vint bien vite. Trop vite, oui.
Subitement, le jeune homme dégagea ses mains pour les reporter sur celles du Shadow, appuyant dessus avec force afin de faire entrer la lame dans son propre cou. Le canif s’enfonça sur plusieurs centimètres, découpant une ligne sanglante sur sa peau pâle. Ri Shin se figea l’espace d’une seconde, ne prenant conscience de la situation que lorsqu’un filet de sang s’écoula sur sa main et glissa le long de son bras. Et, comme s’il se réveillait de l’étrange transe dans laquelle il avait plongé, il battit vivement des cils avant de lâcher l’arme qui tomba au sol dans un bruit métallique. Tentant de remettre de l’ordre dans son esprit agité, son regard se porta sur le couteau, dégoulinant d’un liquide rougeâtre, puis sur la gorge de Min Hyuk, de laquelle s’échappait un abondant filet de sang. Il fronça les sourcils, ne comprenant pas la situation. Pourquoi s’était-il entaillé de la sorte, et ce, volontairement ? N’avait-il réellement aucune conscience du danger, ou était-il définitivement suicidaire ? Le mafieux pesta. Il voulait le tuer, oui, mais ce n’était pas pour cette raison qu’il comptait réellement le faire. Il aurait aimé le torturer quelques temps, sournoisement, avant de l’abandonner là, fracassé comme il ne l’avait jamais été. Pour que, lui aussi, se souvienne de sa « marque ». Pour que, lorsqu’il verrait les cicatrices gravées dans sa peau, lui aussi, se souvienne de lui. De la douleur. La souffrance. Et la peur.
Mais, encore une fois, les choses ne se passaient pas comme prévu. Loin de là. Peu importe de quelle façon, le jeune homme semblait toujours s’arranger pour faire échouer ses plans. Et visiblement, il n’y allait pas de main morte.
Remarquant que l’hémorragie continuait, une sensation de malaise monta furtivement en lui. La plaie était assez profonde, et la zone vitale. En somme, s’il ne faisait rien et le regardait se vider de son sang, il ne lui restait plus que quelques minutes à vivre. Et il savait ô combien ces minutes pouvaient passer vite.

- Mais qu’est-ce que t’as foutu, abruti ?!s’exclama-t-il, légèrement affolé.

Cherchant des yeux quelque chose pour stopper le saignement, la mafieux se mordit rageusement la lèvre, perdu. Il savait très bien comment tuer quelqu’un en une fraction de seconde, mais sauver quelqu’un aussi rapidement lui échappait. Ce n’était vraiment pas son fort. Vraiment pas, non. Maladroitement, il enleva sa veste avec précipitation, avant de la rouler en boule et de plaquer fortement le tissus contre la gorge du jeune homme. Ça serait peut-être désagréable et douloureux, mais c’était la seule chose qu’il était capable de faire. Il eut une légère grimace en voyant la tâche sombre qui se répandait sur le vêtement. Vu la fluidité avec laquelle s’écoulait le sang, il était presque certain que l’artère n’avait pas été touchée. Car, si cela avait été le cas, le sang serait sorti par giclement, dans un rythme saccadé. Une veine, ou peut-être deux semblait avoir été sectionnées, ce qui rendait la chose, sensiblement, moins grave. Mais très sensiblement.
Au milieu de sa panique, il s’autorisa un rire nerveux. Il en connaissait un rayon, là-dessus. Mais le secourisme, que dalle. Il fallait dire qu’il n’avait jamais eu ni à sauver quelqu’un, ni à vouloir le faire. Et qui aurait cru que, le jour où cela venait à arriver, il s’agissait de Min Hyuk…quelle ironie. Il se demandait vraiment ce qu’il pouvait lui passer par la tête, aujourd’hui. En cet instant, s’il avait eu toute sa tête, il serait sûrement dehors, quittant tranquillement l’appartement, et laissant le jeune homme agoniser au beau milieu de son entrée.

- Raaah, mais sérieusement, mec, qu’est-ce que tu me fais pas faire…grogna-t-il en exerçant une pression un peu plus forte sur la plaie. T’as vraiment un problème, tu sais ?!

Ses yeux obscurs se posèrent de nouveau sur lui, le regardant avec inquiétude. Le voile de fureur et de folie qui les avait recouverts avait doucement disparu, laissant place à un sentiment indescriptible.
Quelle journée de merde, franchement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Dim 21 Sep - 16:42


Dans un geste complètement stupide mais aussi plutôt irréfléchi, Min Hyuk avait fait glisser la lame du couteau appuyé contre sa gorge, laissant la lame transpercé sa peau pâle. Sa première pensée, encore plus stupide que son geste, fut le fait qu'il n'imaginait pas ressentir une telle douleur. Un liquide chaud s'échappa presque aussitôt de la plaie et coula jusqu'à terre. La sirène eut peur quelques secondes de tacher le sol jusqu'à ce qu'il se rappelle qu'ils étaient sur du carrelage et que les taches partiraient forcément. Au-dessus de lui, Ri Shin l'insulta et le Spirit voulut sourire en entendant la note paniquée dans la voix du plus jeune mais se retint, se disant que le jeune homme n'apprécierait sans doute pas la blague. Aussi il ne dit rien et ferma les yeux, sentant Ri Shin bouger avant qu'un tissu n'appuie contre sa gorge. Les yeux de la sirène se rouvrirent et il voulut protester mais sentait ses forces l'abandonner, petit à petit. Mais même là, il n'avait pas peur. S'il mourait maintenant ce ne serait pas grave. Il avait bien vécu, jusque-là, n'avait manqué de rien, avait fait un travail qu'il adorait, rencontré des gens génial... Et même s'il n'avait pas vengé ses parents ce n'était pas grave, la Reine Rubis le ferait pour lui, il le savait. Elle vengerait son père et sa mère mais aussi toutes les personnes mortes à cause de la Sorcière Blanche. Ils regretteraient tous autant qu'ils étaient d'avoir voulu la blesser elle. Personne n'osait faire du mal à la Reine Rubis, pas même une soi-disant Sorcière Blanche. Puis il retrouverait enfin ses parents. Sans qu'il ne puisse l'en empêcher, ses lèvres s'étirèrent en un fin sourire, ses yeux se refermant. Il avait hâte de les revoir. Mais Ri Shin continuait de s'activer, tentant de le garder en vie. Une part de la sirène avait envie de lui hurler dessus de le laisser. Pour la première fois de sa vie, il était réellement proche de la mort et n'avait pas réellement envie de s'en éloigner. Et Ri Shin n'était sûrement pas une des quelques personnes pouvant prétendre à vouloir le garder en vie. « Tu n'es pas obligé de me garder en vie, tu sais. » Sa voix était basse, parce qu'il n'avait pas voulu parler plus fort, mais il était sûr qu'il était entendu, que Ri Shin avait compris ses paroles. « Tu peux très bien m'abandonner et partir, je ne t'en voudrai pas. » La sirène ouvrit les yeux et croisa le regard du plus jeune, le tenant. « Tu voulais ma vie, non ? Elle est là, pourquoi rebrousses-tu chemin comme ça d'un coup ? T'es pire qu'illogique, tu sais ? » Il sourit, un coin de sa bouche plus élever que l'autre, ses forces le quittant petit à petit.

Spoiler:
 

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Dim 28 Sep - 15:01


Ri Shin restait médusé par ce qu’il venait de se passer. Plus il réfléchissait et plus cette idée s’imposait avec force dans son esprit ; peu importe l’angle sous lequel on le regardait, Min Hyuk était complètement taré. Complètement, oui. Non seulement écœurant, exécrable, mais surtout taré. Comment pouvait-il se mutiler de la sorte, volontairement, et avec autant de calme ? Oui, le calme dont il faisait preuve en ce moment le déconcertait tout particulièrement. Il se vidait de son sang, merde ! Et ce n’était pas une petite coupure de rien du tout, loin de là. Le vêtement que le mafieux plaquait vainement contre sa gorge ne faisait que le démontrer, prenant à vue d’œil une couleur écarlate, humide et spongieux.
A sa grande surprise, il sentit le jeune homme s’agiter légèrement, avant de l’entendre parler faiblement. Il baissa ses yeux sombres vers lui, le regard de celui-ci se plongeant brusquement dans le sien, le prenant au dépourvu. En entendant ses paroles, d’un ton extrêmement bas, presqu’inintelligible, le Shadow retint une grimace d’agacement. Le laisser crever ? Mais dans quel mauvais film se croyait-il, à la fin ?! Bien sûr qu’il devait le laisser agoniser tranquillement dans son coin, et repartir comme si de rien n’était. C’était dans la logique des choses, et il ne demandait que cela, à vrai dire. Mais…le fait qu’il restait ici prouvait bien qu’il en était incapable, chose qu’il ne pouvait expliquer et qui, d’autre part, le mettait hors de lui.
Irrité et tendu à la fois, il lui décrocha soudainement un violent coup de poing dans les côtes à l’aide de sa main libre, cherchant à le faire taire. Comme s’il avait encore le droit de se la jouer cool dans un moment aussi critique…

- Si tu as encore assez d’énergie pour dire des conneries, tu ferais mieux de la garder pour t’accrocher, grinça-t-il en lui jetant un regard noir.

Illogique. Effectivement, Ri Shin l’était. « Pire qu’illogique », même, comme l’avait si bien souligné Min Hyuk. Un condensé de contradiction, d’idées opposées, inalliables, formant un paradoxe, une chose complexe et indiscernable, folle et confuse. Le mafieux ne savait même pas pourquoi il l’aidait. Il ne savait même pas pourquoi il ne pouvait pas partir. Pourquoi il n’y arrivait pas. Car, au final, la chose était plus que simpliste. Il avait juste à stopper la pression que sa main exerçait sur sa plaie au travers du tissu, se lever, ouvrir la porte avant de la claquer sourdement, sans même jeter un regard au jeune homme étalé sur le sol, descendre des escaliers, franchir une nouvelle porte, et partir, les mains dans les poches et le regard assassin, agir de la même façon que d’habitude. Oui, tout cela était même bien plus que simple. C’était à portée de main, quasiment donné. Il lui suffisait juste d’actionner un muscle, faire un geste, rapide, ne demandant pas moins d’une fraction de seconde. Mais non. Non. Il restait immobile, crispé, maintenant le vêtement contre la coupure, stoppant l’hémorragie, tentant de le faire, du moins. Et c’était stupide.
Totalement.
Il avait voulu le tuer. Il en avait presque crevé d’envie, même. Et il se doutait fort ô combien cela aurait était jouissif pour lui de le voir se vider de son sang sous ses coups. Mais il ne l’avait pas fait. Peut-être parce qu’il ne le voulait pas véritablement, dans le fond. Parce qu’il avait surtout éprouvé l’envie de le blesser, de le « marquer », lui aussi. Afin de rendre la chose plus intéressante. Plus exaltante, voire peut-être plus excitante.
Avec un certain soulagement, il constata que l’afflux de sang avait considérablement diminué, ne laissant plus que s’écouler un maigre filet écarlate. Bien, les choses allaient déjà un peu mieux. Il s’autorisa un soupir de soulagement avant de passer une main dans ses cheveux, exténué. Agenouillé à côté du jeune homme, il se pencha un peu plus vers lui, légèrement anxieux, soulevant un peu le tissu avant de regarder l’état de la gorge de celui-ci. Il eut une petite moue, pensif. Min Hyuk avait bien perdu un ou deux litres de sang, ce qui, en soi, était énorme, mais il semblait encore conscient. Cette constatation le soulagea tout autant qu’elle l’agaça. Au final, peut-être qu’il aurait vraiment du se barrer d’ici. Mais ce qui était fait était fait, à présent.
D’un geste mal assuré, il se saisit du canif qui gisait sur le sol, la lame encore maculée d’un liquide vermeil, puis tailla dans la veste une grossière bande de tissu, à l’endroit où celle-ci était encore vierge de toute trace. Quelle connerie…dire qu’il avait volontairement flingué une de ses vestes pour l’aider…il ne se reconnaissait plus. Tout en enroulant le tissu autour du cou du jeune homme, afin de lui faire comme un semblant de bandage, il eut un air sarcastique.

- D’une certaine façon…commença-t-il d’un ton narquois, je trouve la chose particulièrement amusante. Je me demande comment tu pourrais supporter le fait de devoir la vie à quelqu’un d’aussi pitoyable que moi. C’est vrai que j’adorerai te voir crever, mais seulement de ma main, ajouta-t-il en terminant de nouer le vêtement autour de sa gorge. Et je pense pouvoir affirmer que ce qui vient de se passer n’est en aucun cas de ma faute…

Il le regarda un instant, amusé. Oui, c’était vraiment amusant de le voir dans cet état, devant lui, aussi pâle qu’un cadavre et gisant sur le carrelage, au milieu de son sang qu’il avait fait couler de lui-même. Comme quoi, d’eux deux, Ri Shin n’était pas forcément le plus tordu.
Sa main glissa un instant sur sa gorge, inspectant l’état du bandage. Une tâche obscure se faisait déjà voir, mais cela se stopperait sûrement dans quelques instants.

- C’est comme si, malgré toi, tu m’étais redevable, non ?chuchota-t-il d’une façon particulièrement sournoise.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   Lun 20 Oct - 16:21

Ri Shin avait voulu sa mort, il l'avait vu dans son regard et avait compris les menaces et gestes du jeune homme. Pourtant, maintenant que sa vie était entre les mains de son cadet, il l'aidait. Ce n'était pas logique et Min Hyuk le lui dit, récoltant un coup de poing dans les côtes après ça. Le souffle lui manqua brutalement et ses yeux s'ouvrirent grands sous l'effet de cette douleur brusque et nouvelle. Il s'était habituée à la douleur au niveau de son cou et ne ressentait, au final, plus grand-chose de ce côté-là mais la douleur vers ses côtes, elle était imprévisible et surprenante. Et douloureuse. Ri Shin parla, exprimant son mécontentement, ce qui fit sourire la sirène. Il n'avait pas connu Ri Shin enfant mais sentait que même malgré tout ce qui lui était arrivé, une part de l'enfant qu'il avait été était restée. Il le sentait à sa voix et à ses paroles, à cet instant. Ça ressemblait beaucoup plus au refus obstiné et puéril d'un enfant qu'à celui d'un adulte. C'était réconfortant. Ri Shin n'avait pas été entièrement détruit. Le temps passait et Min Hyuk se sentait de plus en plus faible mais aussi plus léger, plus libre, d'une certaine façon. Il avait presque envie de fermer les yeux et de s'endormir mais il sentait que ça ne plairait pas à Ri Shin qui se débrouillerait pour le réveiller, sans doute en le frappant. Un bruit de tissu déchiré le fit légèrement tourner la tête, observant les gestes du plus jeune qui venait de déchirer un morceau de sa veste pour l'enrouler autour de son cou et ainsi créer un bandage approximatif. Il parlait en même temps qu'il effectuait sa tâche ce qui permettait au Spirit de rester concentrer sur sa voix. Il l'entendait, comprenait chacun de ses mots, tout en fixant le plafond au-dessus de lui. Quelle étrange journée... La main du cadet glissa légèrement sur la gorge de Min Hyuk qui tourna son regard sur lui, le fixant. « A mon avis c'est plus toi qui me sera redevable, plus tard. » Chuchota-t-il à son tour, en réponse à la question du plus jeune. « Et qu'est-ce qui me dit que ce n'est pas déjà le cas, mh ? » Il parvint à sourire, se moquant légèrement de Ri Shin. « Tu devrais trouver de quoi faire un vrai bandage dans la salle de bain, dans le placard sous le lavabo. Si tu veux. » Si le plus jeune voulait vraiment l'aider ce serait sans doute la meilleure façon. Utiliser le kit médical qu'il gardait dans sa salle de bain.

Spoiler:
 

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin   

Revenir en haut Aller en bas
 

❝Come on, don't be scared❞ ft Ahn Ri Shin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The last Round of Shin Alkar[Der Richter, Rang A, Solo, Evacuation.]
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar
» Un kit pour Shin' :) ( Hanran Bushi)
» Wanted, renom de Shin Alkar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neverland Reborn :: Eliora World :: Airan :: Cair Paravel :: Habitations-