Partagez | .
 

 Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Mer 11 Juin - 22:21

Toujours là au mauvais moment  ☼ feat. Ahn Ri Shin



Hyun Ki avait encore une fois fait une crise. Il avait quitté sa maison en courant. Il en avait marre de son père. Marre qu’il essaye encore et toujours de lui faire la moral. Qu’il lui fasse comprendre qu’il ne servait à rien dans leur maison. Que sa passion était inutile et qu’il ne réussirait jamais sa vie. Qu’il lui fasse bien comprendre que c’est lui qui aurait dû mourir à la place de son petit frère. Cela lui faisait mal. Et sa mère qui restait toujours là sans rien dire, qui restait là et qui écoutait. Elle le regardait simplement avec son air désolé. Mais si elle l’était vraiment, pourquoi ne prenait-elle pas sa défense pour une fois ? Avait-il été aimé dans cette famille ? Ne pouvait-il pas comprendre eux aussi que depuis ce fameux accident, il se sentait plus mal que tout. Qu’il rêvait de revenir en arrière et ne pas le laisser derrière lui. Pour ne pas avoir à le perdre. Son petit frère. Mais bien sûr, personne ne comprenait cela. Encore une fois, c’était lui le seul fautif, et il le savait. Bien que nombreux on essayait de lui faire croire le contraire. Mais ses parents étaient toujours là pour lui relancer la vérité en pleine face.

Il avait couru puis marché pendant un bon moment. C’était la seule chose qui réussissait à le calmer. Il avait emprunté pas mal de raccourci pour atterrir dans un lieu qu’il évitait la plupart du temps. Cette ville plutôt étrange qui semblait familière aux personnes qui avait atterri un jour dans leur monde. Hyun Ki ne savait pas combien de temps s’était écoulé depuis qu’il avait quitté sa maison. Il n’avait même pas eu conscience d’avoir quitté sa ville pour atterrir dans un lieu perdu. Enfin, cela n’avait pas d’importance. Il ne voulait pas rentrer pour le moment, alors il allait jouer un peu au touriste. Ralentissant le pas, pour regarder un peu autour de lui. C’était la première fois qu’il mettait les pieds ici. Il n’arrivait pas à reconnaitre les lieux, espérons simplement qu’il réussirait à quitter cet endroit sain et sauf. Pas qu’il avait très peur de ce qui pourrait lui arriver, après tout même s’il devait mourir cela n’avait aucune importance. Et puis, il avait toujours un don pour attirer les problèmes ou tomber totalement dedans. Hyun Ki était un aimant à situation dangereuse. Et cela lui avait valu nombreuses fois des remontrances d’une certaine jeune femme.

Enfin, tournant à l’angle d’une rue, après avoir entendu des gens parlaient un peu trop bruyamment, il voulut se cacher pour ne pas se faire voir. Dans quel genre d’endroit était-il tombé ? Les gens semblait vraiment pas de leur état normal. Soupirant un instant, il tendit l’oreille, semblant entendre quelque chose. Il ne voyait rien, il tourna la tête dans la direction du bruit. C’était comme des bruits de pas qui se rapprochait encore et encore de lui. Il ne bougeait pourtant pas.


Dernière édition par Kim Hyun Ki le Jeu 11 Sep - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Jeu 12 Juin - 19:57


Rin Shi attendait avec impatience, adossé au mur d’une ruelle. Cela faisait bien une trentaine de minutes qu’il attendait ici, et la patience était de loin –voire de très loin- sa principale qualité. C’était pour cette raison qu’il avait horreur de se déplacer lui-même lorsqu’il devait faire du trafic. Généralement, il s’arrangeait toujours pour refiler ce boulot à un de ses sbires, récupérant juste l’argent à la fin. Le Shadow trouvait cette manière de faire particulièrement rentable, et peu dépensière en énergie. Mais cette fois-ci, l’échange concernait une somme d’argent non négligeable et devait se faire avec le chef d’une mafia rivale, chef qu’il ne pouvait d’ailleurs pas encadrer. Et celui-ci avait une condition concernant la rencontre ; que Ri Shin vienne en personne lui apporter la marchandise, et ce seul. Le jeune homme ne le sentait pas, à vrai dire. Cela sentait même le coup fourré à plein nez, mais il ne pouvait se permettre de rejeter la proposition. Son gang se serrait la ceinture depuis quelques temps, et un peu d’argent n’était pas de refus. Il était donc contraint de s’y rendre.
Le lieu ne lui plaisait pas. Vraiment pas, non. Il trouvait cette ville complètement saugrenue, et n’appréciait guère l’ambiance hostile qu’il y régnait. Surtout dans ce quartier, qui n’était autre que le terrain de chasse des dits rivaux. Spécialisés dans les clubs d’hôtes et salons plus que douteux où alcool, drogue et sexe allaient bon train, toutes sortes de bâtiments à l’allure désertique fleurissaient dans les ruelles sombres, provoquant chez le mafieux un écœurement profond. S’il y avait bien une chose qu’il ne pouvait tolérer dans ses rangs, c’était ce genre de passe-temps débrayé et détestable. Oui pour la violence à profusion, la contrebande d’armes, le trafic d’organes même, mais pas le proxénétisme et autres affaires qui empestaient la luxure et l’argent facile à des kilomètres.
Bref, tous ces facteurs le rendaient irritable, et l’absence de l’homme n’arrangeait en rien son humeur. Il se balançait d’une jambe sur l’autre, regardait à droite, puis à gauche, ne pouvant tenir en place. La ponctualité n’était pas son fort, mais il avait néanmoins fait l’effort de venir à l’heure, lui. C’est pourquoi, lorsqu’il l’aperçut  s’avancer en sa direction dans la ruelle, il ne put se retenir de lui aboyer dessus.

- Bordel ! Qu’est-ce que tu foutais ?! Ça va presque faire une heure que je poirote ici en-

Il s’arrêta, remarquant la masse sombre qui se tenait derrière son interlocuteur et le suivait d’un pas lourd. Ri Shin plissa les yeux, tentant d’en apercevoir un peu plus à travers l’obscurité de la ruelle. Ça ne pouvait pas…
Et si.
Alors que l’homme s’arrêta à son niveau, un sourire mauvais aux lèvres, le Shadow pu voir parfaitement ce qui le précédait ; un groupe d’hommes. Un groupe de six hommes pour être exact. Ri Shin jura. Il l’avait bien pressenti, ce coup fourré !

- T’es vraiment qu’une enflure, cracha-t-il en lui jetant un regard assassin. Je croyais qu’on devait venir seul ?!

Le mafieux se mit à rire, se moquant ouvertement de lui, ce qui fit immédiatement bouillir le sang du jeune homme. Ce mec…il aurait tellement voulu lui rabattre son caquet à l’aide de ses poings…

- Ça, ce n’était valable que pour toi, lança-t-il d’un air suffisant. Ahn Ri Shin…si jeune mais déjà un véritable faiseur de troubles… Je commence à en avoir ma claque que mes hommes se fassent tabasser par une petite merde dans ton genre, tu sais ? Donc j’ai pensé qu’une petite correction ne serait pas de trop…

A ses mots, les hommes se détachèrent peu à peu du groupe qu’ils formaient, encerclant d’une façon quelque peu menaçante le Shadow. Celui-ci leur jeta tour à tour un regard méfiant. Ils avaient l’air de six bulldogs prêts à se jeter sur lui à le regarder de cette façon… Et, de surcroît, chacun était armé. Ri Shin afficha un sourire provocateur, tentant de cacher la panique qui le gagnait. S’ils n’avaient été que deux ou trois à la limite, il aurait pu espérer s’en tirer. Mais six, non, sept…cela rendait les choses sensiblement plus compliquées. Un signal d’alarme retentit dans son esprit. Réfléchir. Il devait réfléchir, et très vite s’il ne voulait pas servir de punching ball à cette horde de clébards enragés. Son sourire crispé redoubla alors qu’une idée germait dans sa tête. Dans la situation où il était, tenter le tout pour le tout ne lui coûtait absolument plus rien.
Il s’avança un peu plus vers le centre du cercle qui se formait autour de lui, s’approchant du chef de bande. Ses lèvres se tordirent en un rictus démesuré alors qu’il faisait descendre dans sa main avec la plus grande des discrétions le canif dissimulé dans sa manche. Venir à ce genre de rendez-vous sans arme ? Il était peut-être fou, mais pas encore inconscient.

- Hum…j’imagine que tu n’accepterais pas mes excuses même si je t’en faisais…susurra-t-il en se rapprochant de lui. Alors…

Il lui enfonça soudainement la lame dans ses côtes, appuyant de toute ses forces sur le manche afin de l’enfoncer le plus loin possible puis le poussa brutalement sur les deux hommes qui se trouvait derrière lui.

- Va te faire foutre, connard !

Profitant de la cohue générale, il fonça tête baissée dans l’ouverture qu’il venait de créer, avant de prendre la fuite. Non pas que l’envie de casser quelques os lui manquait, mais dans cette situation, s’échapper était sa seule et unique chance de survie. S’enfuyant à toute allure dans l’étroite ruelle, il entendit les cris de ses assaillants qui, déjà, se lançaient à sa poursuite. Divers insultes parvinrent à ses oreilles, notamment celles qui le traitaient de lâche. Il s’offusqua intérieurement. Parce que sept hommes armés contre un seul, c’était loyal peut-être ?
Courant aussi vite qu’il le pouvait, il tourna à l’angle de la ruelle, jetant derrière lui un regard en catimini. Pour l’instant, il avait une petite longueur sur eux, mais cela ne garantissait rien. Le jeune homme se maudit de ne pas être venu accompagné par un ou deux de ses hommes. Si cela avait été le cas, il aurait pu se dépêtrer de cette situation d’une façon bien plus habile. Surtout ici, dans cet endroit dont il ignorait quasiment tout. Il n’avait absolument pas l’avantage, se trouvant, pour ainsi dire, sur le terrain de chasse de ses poursuivants.
Alors qu’il reportait son attention devant lui, il s’aperçut que quelqu’un se trouvait sur son chemin, bien trop tard hélas, et lui rentra complètement dedans. Le choc de l’impact lui fit perdre l’équilibre, se retrouvant les fesses clouées au sol. Il laissa échapper un juron, furieux, avant de se relever et d’agripper violemment par le col celui qui l’avait malencontreusement fait tombé.

- Tu peux pas faire attention, merde ?!lui lança-t-il avec rage. Je te jure je vais te…

Il s’arrêta, apercevant ses assaillants qui s’engageaient dans la ruelle. Et puis merde, il n’avait pas le temps de s’énerver pour ce genre de conneries, surtout pas maintenant. Il relâcha le jeune homme, s’apprêtant à reprendre sa course lorsqu’une voix s’éleva derrière eux.

- Attrapez lez !

« Les » ? Ri Shin jeta un regard en biais à celui qu’il venait de percuter. Ohoh…il n’était plus le seul à être dans la merde, maintenant. Le Shadow lui adressa un sourire en coin, amusé et apitoyé à la fois. Il tombait bien celui-là…

- C’est pas mon genre de donner des conseils, mais si tu veux rester en un seul morceau, tu ferais mieux de te casser. Et vite, lui murmura-t-il à l’oreille avant de lui asséner une petite tape sur l’épaule et de se remettre à courir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Dim 15 Juin - 13:33


Hyun Ki se savait malchanceux. Il savait qu’il était le genre de personne qui s’attirait toujours les ennuis, qui faisait toujours tout pour tomber dans les situations délicates. La plupart du temps, cela arrivait après une dispute avec sa mère et son père. À croire que même en étant loin de sa ville, les ennuis ne pouvaient pas l’éviter. Il vit alors un jeune homme courir vers lui, mais il fut incapable de bouger. Et puis à la vitesse où celui-ci allait, il n’aurait jamais pu l’éviter. Il fut donc percuter et recula de quelques pas, évitant heureusement de se retrouver au sol comme l’autre.

Il fut d’ailleurs très surpris lorsque celui-ci se releva et l’attrapa par le col de son t-shirt. Il avait vraiment l’impression que celui-ci n’allait pas hésiter une seule seconde à le frapper. Il ne put rien lui dire, cela n’aurait servi à rien. Et puis, pour tout dire, il y avait une vague lueur de peur dans son regard. Il avait peur du regard de ce garçon et de l’aura qui émanait de lui. Une aura si sombre, qui ne promettait rien de bon. Il finit par laisser le pauvre Hyun Ki, qui remarqua à l’instant qu’il avait retenu sa respiration. Il put la reprendre normalement et regarder l’autre en reculant de deux pas.  Il le regardait, attendant ce qu’il allait faire après, il avait peur qu’il ne revienne à la charge.

« Je….je suis vraiment désolé….mais… »

Hyun Ki n’eut pas le temps de finir sa phrase. Une personne venait de crier dans la même direction d’où sortait celui qui lui était rentré dedans. Il ne comprit pas tout de suite, le fait que les poursuivants parlent au pluriel. Il n’avait vu qu’une seule personne passer dans cette direction. Et elle se tenait à côté de lui. La réalité ne le frappa que lorsque l’autre pris à nouveau la parole. Il tourna alors un regard encore plus paniqué vers lui.

« Mais…qu’est- ce que ça veut dire ? »


Il n’eut cependant aucune réponse que l’autre avait repris sa course. Tournant la tête, il vit de nombreuses personnes courir dans sa direction. Ne réfléchissant pas une seule seconde de plus, il se mit à courir, suivant l’autre jeune homme. Il aurait peut-être dû changer de direction, puisque Hyun Ki avait la forte impression qu’il était la cause de tout ce qui arrivait. Mais il ne put le faire, il le suivait simplement, arrivant rapidement à sa hauteur. Il lui attrapa le bas de son top pour être sûr de ne pas le perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Lun 16 Juin - 20:38



Ri Shin avait envie de rire. Il en mourrait d’envie. Mais ce n’était ni l’endroit ni le moment. Vraiment pas, non.
Le jeune homme qu’il venait de laisser derrière lui ne sembla pas bien comprendre la situation, bégayant des mots qu’il n’entendit même pas. Après tout, qu’est-ce que cela pouvait bien lui faire, que l’étranger comprenne ou non ce qu’il lui arrivait ? Son principal soucis –sûrement le seul et l’unique en cet instant pour le moins critique- était de prendre ses jambes à son cou et de courir le plus vite possible. Partir. Où, il ne le savait pas. Mais loin, ça c’était sûr. Très loin, même.
Autant en fut-il extrêmement déstabilisé lorsqu’on agrippa son haut, dans le bas de son dos.
Une fraction de seconde, il sentit comme des sueurs froides descendre le long de son échine. Les hommes n’avaient pas pu l’attraper vu la distance qui les séparait. C’était impossible. Mais alors comment ?...
Ah. Le type qu’il venait de percuter.
Le mafieux jeta un regard derrière lui, constatant qu’il s’agissait, bel et bien, de l’autre jeune homme. Il pesta. Pourquoi est-ce qu’il devait s’agripper à lui de cette façon ?! Il ne comprenait pas qu’il était en train de le ralentir ? Et puis pourquoi…pourquoi est-ce qu’il le suivait ?! Il n’aurait pas pu prendre un autre chemin, non, plutôt que de le suivre de la sorte ?

- Qu’est-ce que tu fous ?!lui lança-t-il en tenant de se dégager, sans grand succès. Lâche-moi ! T’es juste en train de me ralentir, là !

Pas la peine de préciser que Ri Shin n’en avait absolument pas besoin. Justement, si ces hommes le rattrapaient, il était certain de finir en chair à pâtée. Ou quelque chose qui s’y approchait, de près ou de loin. Et ça, vraiment, il n’en avait pas envie. Du tout.
Il voulut souligner ce fait à la personne qui le suivait, mais devant l’air perdu et terrifié qu’elle abordait, il s’en retint. Humph…ça ne semblait pas être le genre de chose à lui lancer pour le moment. Et puis, après l’avoir regardé un peu plus attentivement, il avait tout l’air d’un gamin. Un gamin complètement paumé, qui ne saisissait pas ce qu’il lui arrivait mais qui, inévitablement, pressentait le danger. Et c’était sûrement pour cette raison qu’il l’agrippait si désespérément. Il avait peur, et, plus que tout, ne comprenait pas. Le mafieux soupira intérieurement. Voilà pourquoi il ne supportait pas la nature humaine, avec son stupide instinct grégaire, instinct duquel il était totalement dépourvu. Mais l’abandonner là, laisser ce mioche –qui ne semblait pas beaucoup plus jeune que lui, chose qu’il n’avouera sans doute jamais- seul face à cette horde de clébards déchaînés qui semblaient le prendre pour son acolyte alors que ce n’était absolument pas le cas…était un peu cruel, non ? Non pas qu’il éprouvait du remord quant à la situation dans laquelle il se trouvait par sa faute alors qu’il n’était mêlé en rien à l’affaire, mais il ne voulait pas avoir sa mort sur la conscience. Quoique…depuis le temps, il devait sûrement en avoir bien plus d’une.

- Raaah ! Si tu veux me suivre, fais le correctement au moins, se ravisa-t-il avec véhémence. Parce qu’en me ralentissant de la sorte, ça ne rendre service à personne, crois-moi ! T’es bien capable de courir à ma hauteur, non ?

Il grinça des dents avant de bifurquer à l’angle d’une rue. Et voilà, il avait fini par accepter le fait qu’il le suive. Vraiment, il semblait devenir de plus en plus tolérant ces temps-ci, chose qu’il se doutait bien avoir à regretter par la suite… Bah, au pire, si la situation venait à devenir trop critique, il pourrait toujours se servir du gamin pour retarder les autres. Oui, il pouvait toujours lui être utile. Et après tout, n’importe qui lui faisait affaire, du moment que ce n’était pas lui.
Il se retourna une énième fois, constatant avec soulagement que leurs attaquants n’étaient plus à leur trousse, ou du moins assez loin pour qu’ils ne les voient plus. Essoufflé, il remarqua qu’ils se trouvaient devant un carrefour, et décida de prendre le chemin de droite. Avec ça, ils avaient encore une chance que leurs poursuivants prennent le mauvais chemin.
Remarquant un maigre espace entre deux bâtiments, il s’y engouffra, tirant le jeune homme à sa suite. Ils ne pouvaient pas courir inlassablement, surtout pas à cette allure. Le mafieux avait beau être habitué à ce genre « d’exercice », pour le coup, son corps lui faisait faux bond. Cachés dans l’obscurité de l’étroite ruelle, il poussa le garçon un peu plus vers le fond, lui indiquant en posant un de ses index sur ses lèvres qu’il devait se taire, au cas où l’envie subite lui viendrait. Ri Shin ferma un instant les yeux, respirant avec difficulté. Ils ne pouvaient rien faire de plus hormis attendre, à présent. Si les rapides calculs qu’il avait effectués mentalement lors de leur course effrénée s’avéraient exacts, il n’y avait plus beaucoup d’hommes à leur poursuite. Sur sept, il avait blessé leur chef –et il espérait avec une joie macabre qu’il l’était très gravement- ce qui entraînait forcément le fait qu’un ou deux de ses sbires restaient à ses côtés. Trois ou deux de moins, à voir. Plus le croisement qui se séparait en trois chemins distincts…s’ils avaient de la chance –et si les hommes procédaient de cette façon- les quatre ou cinq restants se partageraient les directions à prendre. Ils avaient donc deux options : soit un ou deux hommes se trouveraient sur leur chemin soit, au pire des cas, tous. Il jeta un regard suspicieux au garçon qu’il tenait, dos plaqué contre le mur. Avec la chance que celui-ci semblait avoir, il n’était pas impossible qu’ils se ramassent la totalité des bulldogs…

- Toi…lui murmura-t-il dans un chuchotement, à défaut de s’avoir comment l’appeler, essoufflé. Tu sais comment faire...pour sortir...de cette ville fantôme ?...

Oui, pour une ville fantôme, c’en était une, une putain de ville fantôme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Ven 27 Juin - 17:05


La situation n’avait rien de très marrante. Hyun Ki était vraiment mort de peur. Il avait bien vu que les personnes là-bas ne plaisantaient pas du tout. Et ils voulaient apparemment sa mort à lui aussi. Sauf que Hyun Ki n’avait aucune envie de mourir pour une raison qui lui était inconnu. Il venait à peine d’arriver dans cette ruelle, il n’avait rien entendu et rien vu. Alors pourquoi vouloir le tuer ? Le jeune homme était bien trop effrayé pour respirer et réfléchir calmement.

Il n’avait pas vraiment réfléchi quand il s’était mis à courir. Mais une chose est sure, lorsqu’il a vu le jeune homme devant lui, il lui a tout de suite attrapé son haut pour ne pas se retrouver seul. Enfin, l’autre ne semblait pas plus gentil que ce qui le poursuivait, mais si lui aussi cherchait à les éviter, ça leur faisait un point commun. Et puis, c’est surement à cause de lui que tout ça lui tombe dessus. Hyun Ki aurait dû rester chez lui finalement et pleurer dans son lit. Il vit bien que l’autre n’allait pas tarder à s’énerver mais la peur lui donnait assez de force pour tenir.

- Hors de question que je te laisse, vraiment hors de question.

Sa voix tremblait, mais il s’en fichait un peu à ce moment-là. Il avait l’impression que son cœur allait lâcher et qu’il allait vomir le peu de chose qu’il avait dans l’estomac. Mais hors de question de s’arrêter. Il ne pouvait que retenir ses larmes pour ne pas pareil plus pitoyable. Il avait écouté chaque mot qu’avait prononcé l’autre.  Le jeune homme finit par lâcher ce qu’il tenait dans ses mains, suivant du mieux qu’il pouvait le jeune homme. Il fut d’ailleurs très surpris quand celui-ci le tira dans un petit espace entre deux bâtiments. Il le regarda, un peu tremblant. Et acquiesça lorsque celui-ci lui fit signe qu’il ne devrait pas faire de bruit. Hyun Ki profita de cet instant, pour reprendre sa respiration peu à peu. Les mains de l’autre sur lui, lui faisait mal, mais il ne pouvait pas se plaindre. Il ferma alors les yeux, espérant que tout ceci n’était qu’un rêve.

Cependant Hyun Ki fut ramené à la réalité, lorsque l’autre lui parla de nouveau. Il posa son regard sur lui, et se mis à réfléchir. Un moyen de sortir d’ici. Il en connaissait peut-être bien un.

- Je…je pense pouvoir nous sortir d’ici


Déglutissant, Hyun Ki finit par reprendre la parole, parlant tout aussi bas que l’autre.

- Il y a plein de ruelle ici, plein d’endroit qu’on pourrait croire être une impasse mais qui ne l’est pas. Je les ai déjà parcouru….on peut essayer ça.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Lun 30 Juin - 18:49


Franchement, Ri Shin venait à penser que le monde s’acharnait contre lui. D’abord l’embuscade, puis l’autre gamin. Car oui, à le regarder de plus près, il n’y avait pas à dire, il ressemblait fortement à un gamin, complètement terrorisé par les événements. Il semblait presque être sur le point de pleurer, d’ailleurs. Mais il ne le fit pas, ce qui apaisa un peu plus le mafieux. Si jamais il été venu à fondre en larme devant lui, qui savait s’il aurait pu garder son calme. Après lui avoir asséné deux paires de claques et un arrosé d’un flot d’injures, comme il savait si bien le faire, peut-être. Mais il n’avait pas eu à le faire, et c’était pour le mieux. Ce n’était certainement pas le moment de geindre et de s’apitoyer alors que plusieurs personnes étaient à leur trousse.
Le Shadow aperçut l’autre jeune homme fermer les yeux un instant, comme cherchant à se réveiller d’un mauvais rêve. Cette vision déclencha un tic nerveux à la commissure de ses lèvres, les tordant en un sourire en coin quelque peu sinistre. Non, ce n’était pas un cauchemar. Mais bien la réalité. Et ils étaient là, bien présents dans cette réalité. Une réalité bien cruelle.
Effectivement, le monde s’acharnait contre lui. De toutes les personnes sur lesquelles il aurait pu tomber, il fallait que ce soit lui… Ce type semblait avoir une chance monstrueuse, et il était quasiment certain qu’il ne lui serait d’aucune utilité. Devait-il s’en débarrasser, là, tout de suite ?...
Et, alors qu’il le dévisageait d’un air inquiétant, pesant le pour et le contre, le garçon se mit à murmurer quelque chose. Surpris, le mafieux arqua un sourcil. Bien qui lui avait demandé s’il connaissait un moyen de sortir d’ici, il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il lui réponde par l’affirmative. Dans son esprit qui n’était rien de plus qu’une immense machinerie –défectueuse ou pas, cela restait à voir- il avait  zappé cette option et s’attaquait déjà à la suivante : comment se débarrasser de ce type tout en rendant cet acte salutaire pour lui ? Il l’écouta avec attention, ne détachant son regard obscur de lui, avant de s’accroupir et passer une main dans sa chevelure, perplexe. Ce quartier regorgeait de trompe l’œil ?... L’idée pouvait être intéressante, surtout si son interlocuteur savait ce qu’il affirmait. Ils pouvaient toujours tenter de les semer au travers des ruelles, disparaissant lorsqu’on ne s’y attendait pas. Oui, c’était une idée, un plan qui pouvait marcher. Cela le surprenait, d’ailleurs, que le jeune homme en sache autant sur cet endroit. Le connaissait-il si bien ? Ce n’était pourtant pas un lieu très fréquentable, surtout pour des gens tels que lui.
Le Shadow essaya de calmer les battements affolés de son cœur, cherchant à reprendre sa respiration. Même s’il ne le montrait pas ouvertement, il était extrêmement tendu, et l’angoisse montait un peu plus en lui à chaque minute passée dans la ruelle. Leurs poursuivants pouvaient débarquer, là, à tout instant, et les prendre pas surprise. Et si jamais ils venaient à les attraper, ils étaient mal barrés.
Très mal barrés, même.
Il chassa ces pensées d’un bref haussement d’épaule. Ce n’était pas le moment de s’attarder à des choses si stériles. S’ils se faisaient prendre, il y penserait sur le moment et improviserait. Improviser ; ce qu’il savait sûrement faire de mieux.
Il se releva, déterminé. Il n’avait pas le choix, de toute façon. C’était à prendre ou à laisser. Et, en cet instant, il était prêt à prendre à peu près tout ce qui lui tombait sous la main.

- Génial, fini-t-il pas lâcher avant de l’empoigner par le bras. On va faire comme ça.

Il s’avança un peu plus vers l’entrée de la ruelle, poussant le garçon devant lui.

- Tu passes devant et je te suis, d’accord ?lui demanda-t-il sans vraiment le faire, sa question s’apparentant plus à un ordre qu’autre chose.

Ri Shin s’apprêtait à le pousser en dehors de la ruelle, lorsqu’il entendit des éclats de voix. Il s’arrêta en plein milieu de son geste, réfléchissant à toute allure. Ils étaient déjà là ?... Lâchant un nouveau juron, il sera les dents. S’il faisait passer le garçon en premier, à découvert, il y avait de forte chance qu’il se fasse directement prendre pour cible et qui savait s’il aurait le temps de réagir avant de se faire attraper. Il courait vite, aussi vite que lui, mais ses réflexes semblaient un peu plus confus. Et s’ils restaient tous deux dans la ruelle –qui n’était rien d’autre qu’une impasse- il y avait tout autant de chance qu’ils se fassent coincer. Rester ici était trop risqué, et Ri Shin savait qu’il ne fallait pas tenter le diable.
Il se ravisa, se retournant face à l’autre jeune homme.

- Ok, changement de plan.

Il respira à fond, empoignant l’autre par les épaules. Il ne leur restait définitivement plus qu’une seule solution. Et il fallait agir vite, très très vite, même. Ri Shin ne savait pas combien de personnes étaient présentes dans la rue, et il priait désespérément pour que le nombre ne soit pas supérieur à deux. Car sinon, ils étaient morts.
Littéralement.

- Ecoute, je crois pas qu’il nous reste quinze mille solutions. Je vais compter jusqu’à trois, et on partira en même temps. Essaye de courir aussi vite que tu peux, plus vite qu’avant, même, c’est vital. On va traverser la rue, et une fois qu’on sera dans la ruelle d’en face je te suis, débita-t-il du plus vite qu’il le pouvait, légèrement affolé. Tu t’en fous, tu regardes pas ce qui se passe derrière et tu cours juste. Seulement courir, pigé ?!

Il le relâcha, le souffle, et se colla contre le mur, entendant les bruits se rapprocher. Le mafieux lui jeta un regard, accompagné d’un petit hochement de tête, lui demandant de la sorte s’il avait bien tout compris. A partir de maintenant, les choses allaient s’enchaîner à une vitesse éclair. Et tout reposait sur ses épaules. Il se fiait entièrement à lui, et espérait qu’il avait raison de le faire.
Sur le qui-vive, prêt à bondir à tout instant, il déglutit, la gorge sèche, avant de murmurer :

- Un…il retint sa respiration. Deux...il fléchit légèrement sa jambe droite. Trois.

Le Shadow sortit de la ruelle, glissant un regard sur sa gauche, tout en courant à une vitesse phénoménale. Deux silhouettes. Deux hommes. Il y avait juste deux hommes. Ça irait. Il pouvait le faire.
Ils pouvaient le faire.

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Dim 6 Juil - 18:16


Hyun Ki se savait malchanceux. Mais pas à ce point. Il aurait pu tomber sur toute autre personne ce jour-là. Mais il était tombé sur un gars totalement louche. Il ne savait même pas quoi faire pour se sortir de cette situation. Et au final, il n’y avait rien qu’il puisse faire à part le suivre, en espérant que celui-ci aurait une bonne idée pour le faire quitter cet endroit sain et sauf. De toutes les situations dangereuses dans lesquelles il avait pu se mettre, celle-ci semblait être la plus difficile à s’en échapper. Soupirant, il suivait toujours l’autre. Le cœur battant à cent à l’heure, la peur parcourant tout son corps. Enfin, ils s’étaient un peu arrêtés et il pouvait souffler mais cela ne permettait pas à totalement le calmer.

Le jeune homme avait même eu peur à un moment, que l’autre ne le laisse ici. Qu’il le laisse se faire tuer ou qu’il le tue de lui-même. Alors quand il lui demanda s’il connaissait un moyen de sortir d’ici. C’était une occasion rêvée pour Hyun Ki de se montrer utile. Vraiment. Il remerciait presque son habitude à se promener partout et à connaitre les moindres recoins de tous les quartiers qu’il avait visités. Oui, c’était une chance, et au final peut-être que grâce à lui, il allait pouvoir sortir d’ici tous les deux. Et Hyun Ki pourrait rentrer chez lui, s’enfermer dans sa chambre, sous sa couverture pour oublier tout ça. Oublier ses parents, son frère, et ses mésaventures. Il finit par observer l’autre devant lui, se demandant ce qu’il allait décider de faire maintenant. Après tout, il n’était pas obligé de croire le jeune elfe. Il pourrait le prendre pour un menteur et finalement Hyun Ki s’y attendait. On ne pouvait pas dire qu’il avait la tête de quelqu’un qui se promène beaucoup dans des lieux limite abandonné où n’importe quel danger pourrait lui tomber dessus. En le voyant se relever, Hyun Ki s’attendait donc à tout, il grimaça un peu lorsque l’autre lui empoigna le bras. Il avait envie d’enlever sa main, mais il ne le fit pas.

Le jeune homme semblait d’accord pour essayer de sortir d’ici en le suivant lui. Il se laissa tirer vers l’entrée de la ruelle. Il regarda l’autre sans trembler cette fois, acquiesçant simplement lorsqu’il lui demanda de passer devant. Enfin, de toute manière, ce n’était pas comme s’il avait le choix. Il attendait un signal de départ pour avancer mais stoppa tout mouvement lorsqu’il entendit du bruit. Son cœur semblait même avoir raté un battement. Il avait ouvert grand les yeux et n’osait plus rien faire. Pour tout dire c’est quand l’autre prit de nouveau la parole qu’il se reconnecta à la situation présente.

- J’ai compris. Courir sans un regard en arrière et du plus vite possible.

Bon, apparemment c’était reparti pour une course. Hyun Ki n’aura jamais autant couru de sa vie. Il se prépara mentalement à le faire. Et surtout il attendait le décompte. Au trois, il se mit à courir de toutes ces forces, regardant toujours droit devant lui. Il lui sembla entendre des bruits de pas pressés, des personnes qui leur courraient après. Il ne tourna pas la tête pour voir ce qu’il pouvait se passer. Pour le moment, il allait faire ce qu’on lui avait demandé de faire. Courir, simplement courir pour arriver à la ruelle d’en face. En y mettant un pied, il lui sembla reconnaitre cette ruelle. Enfin, il n’en était pas non plus très sûr, les ruelles pouvaient se ressembler après tout. Il continua cependant de courir. Devant eux, il y avait une intersection. Droite ou gauche. Fermant les yeux pour réfléchir plus facilement. Hyun Ki attrapa un peu fortement, pour être sûr de ne pas se retrouver seul, le bras de l’autre pour le tirer avec lui vers la gauche. Le passage était rempli d’obstacle qui gênait un peu le jeune à leur course, mais il ne s’en formalisa pas. Essayant de se concentrer pour ne surtout pas tomber. Autrement il serait complètement perdu.

Il lui semblait que derrière, on les poursuivait toujours. Mais il ne pouvait pas en être sûr. Tout ce qu’il savait c’est qu’il entendait les pas résonnait entre les murs de ces rues. Il entendait les siens et ceux de la personne à côté de lui, mais ses oreilles bourdonnaient tellement qu’il était incapable de distinguer d’autres pas. Il soupira un peu de soulagement lorsqu’il finit par arriver dans un endroit qui finalement lui disait vraiment quelque chose.

- A partir d’ici, je connais les différentes petites rues qu’on va pouvoir prendre.


Il avait essayé de parler distinctement tout en continuant de courir. Son souffle était saccadé mais, il devait continuer tant qu’il ne serait pas sûr d’être à l’abri. Enfin, tant qu’ils ne le seraient pas tous les deux. Mon dieu, en rentrant chez lui, s’il arrivait à échapper à ces poursuivants, il aurait presque envie de sauter dans les bras de son père pour lui faire un câlin. Pas parce qu’il aurait échappé à la mort, mais pour le remercier. Le remercier de lui avoir toujours mis plus bas que terre, le forçant à fuir encore et toujours. Le rendant tel qu’il était. C’était à cause de ces disputes quotidiennes, qu’il fuyait ici et qu’il connaissait les lieux. Qu’il se promenait toujours là où il ne fallait pas. Sans ça, il se demandait comme ils auraient fait. Au bout d’un moment, Hyun Ki finit par bifurquer à droite, espérant qu’il n’était pas seul et que l’autre gars le suivait toujours. Il commençait un peu à avoir mal aux jambes. Lui qui n’avait tellement pas l’habitude de faire du sport. Il se demandait comment il avait pu autant courir déjà. Mais il ne pouvait pas s’arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Mar 8 Juil - 0:39



D’aussi loin qu’il pouvait s’en souvenir, le mafieux était habitué à ce genre de situation pour le moins critique. Alors qu’il n’était encore qu’un gamin et faisait ses débuts dans « le monde nocturne », ayant tout juste la quinzaine, ce type de boulot complètement foireux lui était attribué d’office. Oui, il ne comptait même plus le nombre de fois où il s’était retrouvé « volontaire » pour cela, et ce, contre son gré. S’il l’avait pu, il se serait permis un sourire. Le lui de l’époque ne devait être en rien différent du jeune homme qui était avec lui en cet instant. Il pouvait parfaitement se souvenir de la peur qui lui nouait la gorge, de l’angoisse qui s’infiltrait en lui avec violence, glissant le long de son échine avant d’y déclencher d’affreux frissons qu’il n’arrivait à contenir. Que cela soit pour de simple larcin ou pour servir d’appât à d’horribles trafiquants, cette sensation ne le quittait pas. Il ne pouvait s’empêcher de trembler au moindre bruit, de frissonner au moindre mouvement suspect. Voici ce qu’il avait été, alors qu’il faisait tout juste ses premiers pas dans la mafia. Un véritable gamin, chétif et terrorisé par ce monde inconnu. Il avait démarré comme cela, effectivement.
Et aujourd’hui, il en était arrivé là.
Jouer avec le feu était l’un des passe-temps préférés de Ri Shin, et sur ce coup-là, il n’était pas loin de s’y brûler les doigts. Au meilleur des cas. C’était dans ce genre de moment qu’il ne pouvait s’empêcher de se penser que la vie de mafieux n’était pas de tout repos. Il y avait beaucoup à gagner, certes, mais aussi beaucoup à perdre. Et dieu seul savait qu’un cadavre plein aux as n’était plus d’une grande utilité.
Arrivé dans la ruelle, il laissa le garçon le dépasser, comme convenu. Le Shadow en profita pour jeter un énième coup d’œil à leurs poursuivants. Il avait bien comptés, ceux-ci n’étaient que deux. Heureusement. Et ils étaient encore assez loin par rapport à eux. Pour l’instant. Les cris poussés en leur direction ne lui échappèrent pas, et déjà, Ri Shin savait qu’ils les avaient repris d’assaut. L’inverse aurait d’ailleurs était étrange. Ils avaient clairement dévoilés leur position dans le but de pouvoir –enfin- les semer. Car il n’y avait rien de pire que de devoir fuir sans cesse, son corps même semblait le lui crier. Ils s’en tiendraient donc au plan qu’il avait échafaudé quelques secondes avant.
Détournant son attention des hommes qui les poursuivaient, il la reporta sur le gamin qui courrait devant lui. Il le précédait de deux pas seulement, se concentrant pour suivre son allure sans néanmoins le dépasser, chose qui, malgré ce qu’on pouvait penser, n’était pas des plus aisées. Alors que son regard resté rivé sur la nuque du jeune homme, celui l’agrippa violemment par le bras, avant de l’entraîner à sa suite au détour d’une ruelle. Un peu sonné par la brutalité du geste et ne s’y attendant absolument pas, Ri Shin se laissa guider quelques secondes, avant de tout assimiler et de se dégager. Bien, au moins, il était sûr de ne pas le perdre.
Il le suivit comme cela encore quelques instants, évitant avec soin les obstacles qui parsemaient leur parcours. Si l’un deux buttait contre et venait à perdre l’équilibre, ils seraient en mauvaise posture, chacun d’eux semblait en être conscient. A la limite, si cela arrivait à l’autre, le mafieux aurait pu rester dans l’idée de le laisser seul sur le chemin, mais il avait ardemment besoin de lui pour sortir de ce grotesque labyrinthe de murs bétonnés. Dans l’histoire, c’était plutôt lui qui était désavantagé. Du moment que le gamin savait où il allait, il n’avait pas forcément besoin de lui… Il essayait de faire abstraction de ce genre de pensées, jetant de temps à autre un coup d’œil en catimini derrière son épaule, suivant l’avancée des deux hommes. Il était incapable de les voir, mais ils n’étaient pas bien loin, ça, il pouvait clairement l’entendre.
La gorge sèche et le cœur battant furieusement dans sa poitrine, il ne fut pas fâché d’entendre le jeune homme lui lancer qu’il connaissait le chemin à prendre à partir d’ici. Le Shadow était bien obligé d’admettre que son aide s’avérait précieuse. Et dire qu’il y avait encore quelques minutes, il projetait de s’en débarrasser, vite fait bien fait. Non, franchement, cela aurait été la plus mauvaise idée qu’il aurait eu, et de loin le pire scénario. Car il était totalement incapable de se repérer dans cette ville, il en était plus que certain à présent. Toutes les rues se ressemblaient, et il lui était impossible de dire –ou de deviner- où celles-ci pourraient le mener. Pour le moment, il plaçait toute sa confiance dans la personne qu’il suivait aveuglément. Tous les moyens étaient bons s’ils lui permettaient de sortir d’ici en un seul morceau, et celui-ci était le meilleur qu’il avait pu trouver.
Le garçon tourna soudainement à droite, et il le suivit sans broncher, remarquant néanmoins avec une certaine appréhension que leur allure avait légèrement ralentie. Ses jambes lui envoyaient de douloureux signaux de douleur, lui annonçant, d’une bien sinistre façon, qu’elles ne le porteraient pas indéfiniment. La « pause » qu’ils avaient faite lorsqu’ils s’étaient dissimulés quelques instants dans la ruelle n’avait visiblement pas été suffisante pour qu’ils puissent récupérer complètement. Et la poussée d’adrénaline qui l’avait submergée alors qu’ils reprenaient leur course effrénée s’estompait doucement, lui faisait reprendre conscience de la douleur lancinante qui parcourait ses membres tendus par l’effort. Derrière eux, les bruits se rapprochaient, plus menaçants encore qu’à l’accoutumé. Il fronça un sourcil. N’auraient-ils pas dû les semer depuis un petit bout de temps, déjà ? Peut-être que leurs poursuivants connaissaient le chemin qu’ils étaient en train de prendre pour quitter la ville ?... Ce n’était pas impossible. Après tout, eux aussi devaient bien la connaître.
Ri Shin accéléra, gagnant le niveau de l’autre jeune homme.

- On arrive bientôt ?lui demanda-t-il entre halètements, soucieux.

Les bruits se rapprochaient inévitablement, et leur endurance semblait être mise à rude épreuve. A ce train-là, fuir ne suffirait même plus à leur garantir une réelle chance de survie. Ils risqueraient de se faire attraper, vidés de toute énergie pour pouvoir résister…
Il grinça des dents. C’était problématique.

- Dis, tu sais te bat…commença-t-il avant de s’arrêter. Nan, laisse tomber...

Peu importe sous quel angle on le voyait, le jeune homme ne semblait pas avoir une quelconque habilité au corps à corps. Ri Shin allait donc devoir se débrouiller seul, pour le coup. Mais un peu d’aide n’était pas de refus.
Alors qu’il continuait de courir, il reprit, prenant une grande inspiration pour pouvoir lui parler clairement.

- Tu penses que tu peux détourner leur attention, quelques instants, et les attirer dans un cul de sac ? On ne peut pas fuir indéfiniment, surtout pas de cette façon…je pense que si on les bloque dans un coin en les prenant en embuscade, je pourrai me débarrasser d’eux une bonne fois pour toutes…

Il lui jeta un regard en coin, attendant sa réponse.

- C’est possible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Lun 14 Juil - 13:41



Hyun Ki était un peu perdu dans sa tête. Il ne savait même pas, où il puisait la force de continuer à courir de cette manière tout en réfléchissant pour ne pas se tromper de route. Il n’avait jamais montré le moindre signe de courage ou de force durant sa vie. Enfin, son semblant de vie.  Le jeune homme avait tout fait pour s’isoler du monde et se mettait dans des situations dangereuses dans l’espoir de se pardonner son erreur. Mais rien n’y faisait, la culpabilité était toujours là et elle le serait toujours. Car il était mort par sa faute, même si son jeune âge pouvait expliquer son manque de vigilance. Pour lui, il était simplement coupable. Alors, il mettait sa vie en danger quand il était au plus bas pour espérer ressentir enfin la libération. Mais non, ce n’était pas le cas parce qu’il y avait toujours cette femme pour le secourir alors qu’il ne le voulait pas. À croire qu’elle savait à l’avance ce qu’il allait faire et où il allait. Enfin, c’était sans importance. Et même là, il laissait simplement les choses se passaient, espérant qu’un jour elle ne sera plus là pour le secourir.

Malgré tout ce qui avait pu lui arriver avant, il n’avait jamais su puiser une force et une volonté aussi forte pour se sortir d’une situation critique. Mais il n’avait pas le choix. Car à l’instant, son instinct de survie était plus fort que tout. Et il ne voulait en aucun cas satisfaire le plaisir de pauvre imbécile qui le prenait pour quelqu’un qu’il n’était pas. Et malheureusement c’était le cas. Alors il continuait de courir, empruntant tous les chemins qui lui permettaient de s’échapper de cette ville et surtout d’échapper à leur poursuivant. Son souffle commençait à devenir totalement chaotique, il avait mal. Ses yeux voyaient de plus en plus flou et la douleur dans ses jambes ne l’aidaient pas non plus. Il aurait aimé se laisser tomber sur le sol, s’allonger complètement pour regarder le ciel et se calmer tranquillement. Mais ce n’était pas une solution envisageable. Pour tout dire, il ne savait pas ce qui pourrait vraiment être envisagé maintenant. Mais surtout, est-ce que leur plan marchait parfaitement ? Est-ce qu’ils arrivaient à distancer leur poursuivant ? Hyun ki serait tenter de se retourner pour vérifier, mais il avait bien trop peur de le faire. Alors, il restait simplement là à fixer devant lui toujours en forçant sur ses jambes.

Au bout d’un moment, l’autre jeune homme se posa juste à côté de lui. Pour lui poser la question qu’il redoutait un peu. Est-ce qu’il arrivait d’ici peu ? La réponse était malheureusement négative. La ville était grande et les raccourcis et les petits chemins très nombreux. Hyun Ki n’avait pas pu les mener par les chemins les plus faciles parce qu’il aurait été bien trop simple de les prendre. Il avait opté pour les passages les plus difficiles pour avoir une chance. Il ne savait pas s’il avait pris la bonne décision, mais en prenant les rues et ruelles moins fréquentées, il avait pensé bien agir.

- On est encore un peu loin de la sortie. Malheureusement, le chemin est long.


Hyun Ki avait préféré jouer la carte de la sincérité même si le dire au jeune homme à côté de lui, lui faisait peur. Il écouta l’autre reprendre la parole mais ne dis rien puisque celui-ci lui avait demandé de laisser tomber. Il semblerait que les choses se compliquaient un peu. Et Hyun Ki en avait parfaitement conscience, une des raisons premières étaient surement la fatigue qui était en train de les gagner. Et contre quoi, il ne pouvait vraiment pas lutter.

Une fois la demande posé, Hyun Ki se mit à réfléchir rapidement. Faire diversion pour pouvoir se débarrasser d’eux et ainsi s’enfuir plus facilement ? C’était quelque chose de faisable. Hyun Ki le savait. Mais est-ce que c’était sans risque ? Est-ce que ce garçon serait capable de neutraliser ses poursuivants à lui seul ? Parce qu’une chose est sûr Hyun Ki n’allait pas lui être d’une grande aide.

- Je pense que je peux faire ça. Il y a plein d’impasse dans la rue que l’on va emprunter. Je peux intentionnellement prendre leur direction. J’espère simplement que ton idée fonctionnera. Parce qu’une fois dans l’impasse, nous n’aurons vraiment aucun moyen de s’enfuir s’ils nous barrent la route.

Pour le coup, Hyun Ki s’étonnait lui-même. Il parlait d’une manière plutôt calme et posé alors que dans sa tête s’était le chaos total. Il avait peur que ça ne marche pas et qu’ils se condamnent eux-mêmes. Mais dans un sens, il savait que l’autre avait aussi raison. Il ne pourrait surement pas continuer sans s’en débarrasser définitivement. Soupirant puis prenant une grande inspiration, Hyun Ki tourna à l’angle d’un croisement. Sa décision était finalement prise, il allait trouver une impasse et puis advienne que pourra. Il allait continuer à courir dans leur nouvelle direction, qui finira par déboucher sur une impasse et tout se jouera à ce moment-là. Il jeta un rapide coup d’œil à côté de lui, et se demanda depuis la toute première fois, qui pouvait être ce garçon et surtout pourquoi on cherchait à le tuer. Surement était-il quelqu’un de mauvais, de non fréquentable. Il espérait simplement maintenant qu’une fois hors de danger l’autre n’essayera pas d’attenter à sa vie. Parce que de toute évidence, il semblait en être capable, même si pour le moment il ne le montrait pas parce qu’il avait besoin de lui. Secouant la tête, Hyun Ki se remit à regarder devant lui, l’impasse la plus proche, n’était plus très loin et ils seront arrivés bien assez tôt maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Jeu 17 Juil - 19:20


Ri Shin éprouvait une certaine gêne lorsqu’il respirait, son souffle devenant de plus en plus rauque et sa poitrine brûlante, comme si celle-ci était sur le point d’exploser. Encore un peu plus à courir de la sorte, et il finirait par terre en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire. Il ne savait même pas s’il aurait véritablement la force de régler leur compte aux des idiots qui ne les avaient toujours pas lâchés depuis leur fuite. Mais il fallait essayer, de toute évidence, il s’agissait de leur dernière option. Et le mafieux était prêt à jouer le tout pour le tout. Au combat rapproché, il savait qu’il avait une chance de s’en sortir, surtout s’il était dans une position aussi critique. C’était sûrement lorsqu’il était au bord du gouffre qu’il était le plus violent et bestial. Il n’avait pas froid aux yeux, jamais, et notamment quand il s’agissait de se salir les mains.
Comme le redoutait le Shadow, le jeune homme lui répondit négativement. Non, la sortie était encore loin, malheureusement. Il esquissa une petite moue agacé, avant de reporter son attention devant lui. Bien, cette fois encore, ils n’avaient plus vraiment le choix. Continuer à courir de la sorte était juste suicidaire et, plus que tout, inutile. Ils s’épuisaient pour rien, ce dont ils n’avaient absolument pas besoin en cet instant critique. Tant que leurs poursuivants étaient à leur trousse, la moindre once d’énergie était vitale, et il ne fallait la dépenser qu’avec une grande parcimonie.
A sa deuxième question, le garçon sembla réfléchir rapidement, avant de lui répondre d’un ton extrêmement calme et posé, ce qui eut pour effet de surprendre Ri Shin. Malgré la tournure que prenaient les évènements, le gamin restait encore lucide et efficace, le rassurant un peu plus. Son plan était risqué, mais possible. Et c’était tout ce qui comptait. C’était possible.
Alors qu’il le suivait, le jeune homme remarqua le coup d’œil qu’il lui lança. N’avait-il pas confiance en ses capacités à combattre ? Ou peut-être se méfiait-il de lui ? Après tout, il aurait très bien pu trouver ce prétexte pour l’abandonner aux hommes qui les pourchassaient et attirer leur attention alors que lui en profiterait pour s’enfuir. Oui, il aurait très bien pu échafauder ce genre de plan pour tenter de sauver sa peau tout en sacrifiant le garçon. Celui-ci lui semblait d’ailleurs assez crédule pour tomber dans un piège de la sorte. Mais non, même si le Shadow était un véritable salaud lorsqu’il le voulait, si ce n’était en tout temps, il était sincère, cette fois-ci. Il ne lui mentait pas et ne cherchait pas à le berner. Il voulait juste les sortir du pétrin dans lequel ils se trouvaient. Et vite, si possible.
Le jeune homme lui décrocha une petite tape à l’arrière du crâne, affichant un bref sourire qui se voulait apaisant.

- Qui parle de s’enfuir ? T’inquiètes pas, gamin, ça va aller. Je sais me débrouiller, on en aura vite fini avec eux, lui dit-il du plus clairement qu’il le pouvait.

Il jeta un regard en biais derrière lui, ne pouvant toujours pas voir ceux qui les poursuivaient. Ils avaient donc encore assez d’avance pour pouvoir se séparer sans qu’ils ne le remarquent. Parfait. Il ne restait plus qu’à trouver un coin où il pourrait se dissimuler quelques instants, histoire de se trouver derrière eux afin de les bloquer dans l’impasse.

- On va se séparer ici, avertit-il en désignant une petite ruelle. Je vais me cacher ici un petit moment, le temps qu’ils me dépassent pour les suivre discrètement. Toi, tu continueras tout seul jusqu’à trouver une impasse où les coincer. Essaye de ralentir un peu le pas, qu’ils te repèrent assez vite et ne puissent pas te perdre de vue. Je vais sûrement tenir une certaine distance entre eux et moi pour ne pas qu’ils me remarquent, donc je risquerai de ne pas arriver tout de suite…ajouta-t-il avec une vague appréhension. Si tu peux, distrais les justes quelques secondes afin qu’ils ne te sautent pas à la gorge et que je puisse les prendre par surprise. Je ne pense pas qu’ils te feront tout de suite quoi que ce soit, ils n’en ont véritablement qu’après moi. Dis leur que tu sais où je me cache ou quelque chose dans le genre, ça fera l’affaire.

Alors qu’ils se rapprochaient du point de séparation, il lui jeta un dernier regard, légèrement inquiet. Ri Shin avait certes un rôle primordial, sur lequel reposait beaucoup d’espoir, mais le plus dur pesait sur les épaules du garçon. Lui aussi, avait un rôle important à jouer, et terrifiant, de surcroît. Attirer leur attention était une chose risquée, après tout.

- Tout va bien se passer, d’accord ? Au pire des cas, je serai derrière. Ils n’auront même pas le temps de te toucher un seul cheveu.

C’est sur ces paroles rassurantes qu’il le quitta, s’engouffrant dans la petite ruelle. Tout allait se jouer à quelques secondes. Et pour l’instant, le seul qui avait les cartes en main était l’autre jeune homme. Se plaquant contre le mur tout en gardant son regard fixé vers la rue dans laquelle il s’était engouffré, il s’humecta les lèvres. Tout l’enjeu reposait dans le fait qu’ils devaient suivre le gamin sans pour autant l’attraper. Pour cela, il lui faisait confiance. Bien que semblant un peu candide, il savait qu’il arrivait encore à bien garder sa tête sur ses épaules. Non, le moment que le Shadow redoutait le plus était celui où tous les trois atteindraient l’impasse. Il pensait que leurs poursuivants ne le toucheraient pas, mais le doute s’installait au fur et à mesure qu’il distinguer sa silhouette s’éloigner. D’une façon ou d’une autre, il devait s’arranger pour arriver avant que quelque chose ne se produise.
Retenant son souffle affolé un dixième de seconde, il tenta de calmer les battements sourds de son cœur qui retentissaient jusque dans ses oreilles, tapant violemment contre ses tympans. Une migraine commençait à lui monter à la tête d’une façon bien trop sournoise, alors que les bruits de pas effrénés retentirent de plus belle dans la rue. Le mafieux se recula un peu plus, tentant de se dissimuler d’avantage. Avec soulagement, les deux hommes passèrent devant lui sans l’apercevoir, prenant la même direction que le jeune homme. Ri Shin retint un soupir fébrile, attendant un bref instant, avant de sortir du coin où il était caché. Les deux chiens se trouvaient devant lui. A présent, il n’avait plus qu’à les suivre. Et discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Jeu 24 Juil - 18:40



Hyun Ki ne savait pas s’il pouvait faire confiance à l’autre. Il ne l’avait jamais fait jusqu’à présent. Accorder sa confiance était quelque chose qu’on ne pouvait pas faire à la légère. Mais cependant, il n’avait pas de meilleure solution pour les sortir de cet enchainement de ruelle. Sans être attrapé par leur poursuivant. Parce que contrairement à eux, ils semblaient se fatiguer moins vite. Enfin, il avait fait son choix. Il allait les conduire dans une impasse. Enfin, de ce qu’il venait de comprendre, c’est lui qui allait les conduire dans cette ruelle sans issu tandis que l’autre arrivera derrière lui. Espérons juste que celui-ci ne lui tende pas un piège, il serait tellement plus simple pour lui de s’enfuir après ça.

« Donc je vais devoir faire diversion seul. Je vais devoir me laisser courser par eux jusqu’à cette impasse et faire en sorte qu’il ne te repère pas. J’espère que comme tu dis, ils ne vont pas me sauter à la gorge dès qu’ils auront mis la main sur moi »

Il allait se séparer et malgré les paroles rassurantes du jeune homme, Hyun Ki était vraiment mort de peur. Il n’avait jamais fait ça, il ne savait même pas s’il allait réussir. Et puis, il ne savait pas mentir, ou du moins rester normal, et donc avoir une voix tout à fait normale dans ce genre de situation. S’ils voyaient qu’il mentait ? S’ils percevaient que quelque chose clochait et qu’ils s’en prenaient à lui ? Arriverait-il à s’en sortir ? Si l’autre prenait plus de temps que prévu. Il ne savait même pas si leur poursuivant avait des armes. Et si c’était le cas, même à distance, ils pourraient le tuer. Tellement de question. Il s’était arrêté avant de reprendre sa course. Ralentissant un peu le pas comme on lui avait demandé. Il se remit à courir et s’autorisa même un petit regard en arrière. Lorsqu’il vit les deux silhouettes se dessinaient un peu plus loin et accéléraient en le voyant. Il ne réfléchit pas plus, il se mit lui aussi à accélérer le pas. Il ne voulait pas encore mourir ici, du moins pas avant d’avoir atteint son but.

Réfléchissant rapidement, même très rapidement, il bifurqua à droite, faillit se prendre les pieds dans une poubelle posait négligemment en plein milieu du chemin. Il donna simplement un grand coup de pied dedans et repris son chemin en respirant de plus en plus vite. Son cœur battait trop rapidement, il risquait une crise, mais l’adrénaline qu’il ressentait, lui permettait de ne pas s’effondrer encore. Il ne se retourna plus une seule fois, parce qu’il pouvait entendre ses poursuivants. Ils semblaient même de plus en plus proches, et cela ne fit que plus peur à Hyun Ki. Il bifurqua de nouveau, une fois à droite puis une fois à gauche. Il courut encore un moment avant de s’arrêter complètement en se retournant. Dos au mur, il était face à l’entrée de cette impasse. Il prit un air apeuré, ce qui n’était pas franchement difficile, pour montrer qu’il ne cachait rien et qu’il avait vraiment peur. Ce qui dans un sens n’était pas faux. Les poursuivants ne tardèrent pas à arriver. Il ne baissa cependant pas les yeux, reculant que d’un pas en les voyants. Il pouvait aisément voir la joie qu’ils ressentaient à l’avoir coincé. Ils voyaient leurs yeux briller dangereusement et leur pas ralentir tandis qu’ils continuaient à avancer vers lui. Mais il n’y avait pas encore d’allié en vue.

Ils s’étaient arrêtés à un mètre de lui, environ. Hyun Ki ne bougeait plus, les regardant simplement. L’un d’eux prit la parole pour lui demander où était le garçon qui l’accompagnait. Mais Hyun Ki ne répondait pas. Il ne savait pas quoi dire. Même si le jeune homme lui avait conseillé de dire qu’il savait où il se cachait, de mentir, Hyun Ki n’y arrivait pas. Il était complètement dépassé. Il prit alors une grande inspiration lorsque qu’un des hommes s’avança vers lui. Il le prit par la gorge. Hyun Ki posa ses mains sur son bras pour desserrer la prise alors que la question lui était une nouvelle fois posé.

- Il n’est…n’est pas avec moi…..mais….mais je sais où il se cache….lâchait moi et…Et je le dirai.


Le jeune homme avait du mal à respirer, et puis l’autre lui faisait mal. Il tentait de s’échapper de sa prise. Il n’avait même pas l’impression que son mensonge marchait. Finalement l’autre fini par le lâcher et ses jambes ne le tenant plus, il s’écroula sur le sol. Il leva les yeux vers les deux autres et se demandait si celui qu’ils recherchaient vraiment allait arriver pour l’aider.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Mar 29 Juil - 16:39


Avec le recul, le mafieux se demandait s’il avait bien fait de confier cette mission à l’autre jeune homme. Il avait pour le moins l’habitude de monter ce genre de plan éclair et de distribuer les tâches en fonction des capacités de chacun, mais lui…ses capacités, il ne les connaissait pas vraiment. Si ce n’était du tout. La façon dont il pouvait réagir face à la situation lui échappait, et bien qu’il lui ait dicté ce qu’il avait à faire, il n’était pas certain qu’il suive tout à la lettre. Oui, Ri Shin commençait à douter. Mais il était trop tard à présent. Bien trop tard. Tous deux s’étaient déjà séparés, et déjà, le plan avait été mis à exécution. Il ne pouvait plus revenir en arrière ; les jeux étaient faits. Tout ce qu’il devait faire, maintenant, était d’assurer son propre rôle, et de faire confiance au gamin. Simplement cela.
Il avait laissé une bonne distance entre lui et ses poursuivants –qui techniquement, ne le poursuivaient plus réellement- afin de ne pas se faire remarquer. Ceux-ci semblaient d’ailleurs avoir aperçu l’autre jeune homme, car ils venaient subitement d’accélérer. Le Shadow en fit donc de même, tentant de ne pas les perdre de vue. Il ne manquerait plus que cela, tiens. S’il perdait leur trace, il y avait très peu de chance qu’il retrouve l’impasse dans laquelle ils devaient se faire prendre. Et, si cela venait à arriver, il ne garantissait pas la survie du garçon. Pire encore, lui-même serait dans une position bien délicate ; perdu seul dans ce labyrinthe désertique, ses poursuivants auraient tôt fait de le trouver et de lui régler son compte une bonne fois pour toute. Non, vraiment, il n’avait pas intérêt à les perdre de vue.
La course dura encore un petit moment et Ri Shin en profita, tout en s’efforçant de garder la plus grande discrétion, pour échafauder la suite du plan. Son cerveau tournait à plein régime, en dépit de l’effroyable migraine qui lui meurtrissait la tête, et ses idées étaient encore un peu confuses. Le souffle rauque et le cœur battant à tout rompre, il avait du mal à réfléchir convenablement. Il avait essayé de se convaincre qu’il laisserait son instinct le guider lorsqu’il se retrouverait face aux deux hommes, mais s’en fier uniquement à lui était trop risqué. Il n’avait qu’un seul essai, cette fois-ci. S’il venait à rater son effet de surprise, tout était foutu. Le plan reposait en grande partie là-dessus. S’il les prenait au dépourvu, ils mettraient du temps à réagir, et même s’il ne s’agissait que d’un dixième de seconde, cela était suffisant pour lui donner l’avantage. Le Shadow l’avait bien compris, quelques instants plus tôt ; si l’autre crétin de mafieux l’avait encerclé puis attaqué sans lui laisser le temps de réagir, à la place de se perdre dans un monologue totalement stupide pour flatter son égo de cette capture, Ri Shin n’aurait certainement pas pu s’enfuir de la même façon qu’il venait de le faire. Oui, même à une seconde près, les surprendre pouvait lui –non, leur- sauver la vie.
A la hâte, il tâta sa manche droite, avant de pousser un soupir de soulagement. Il avait eu peur de l’avoir laissé dans les côtes de l’autre idiot, mais ce n’était pas le cas. Son petit canif se trouvait encore dans le repli de ses vêtements. Mine de rien, cela aussi été important. Même si la lame n’était pas bien grande, elle n’en était pas moins très affutée. Et devoir se battre à main nue contre deux hommes armés, même avec une grande dextérité, ce n’était pas donné à tout le monde. Le jeune homme eut un léger rictus. Tout objet quelconque était le bien venu s’il lui permettait de les blesser. Afin de ne pas venir sans rien, il aurait presque été capable de ramasser par terre un objet susceptible de lui faire office de gourdin ou quelque chose s’y approchant, de près ou de loin.
Remarquant que les personnes qu’il suivait ralentirent immédiatement le pas, il en fit de même, laissant la distance entre eux s’agrandirent. Le gamin venait sûrement de les avoir menés dans l’impasse, pensa-t-il alors. Ce qui voulait dire qu’il n’avait pas intérêt à traîner. Mais, en contrepartie, il ne pouvait pas se permettre de foncer tête baissée vers eux. Pas encore. Il laissa échapper un soupire fébrile. L’autre jeune homme devrait patienter encore un tout petit peu, juste le temps qu’il les rattrape en silence. Déglutissant, il s’arrêta un instant, juste à l’ange de la rue. Un pas de plus et il se trouverait lui aussi dans l’impasse, juste derrière eux. Il ferma les yeux, tentant de calmer les battements de son cœur. Dans sa tête, tout se mettait parfaitement en place. Il savait ce qu’il avait à faire. Et il le ferait, il se l’était promis. Et lorsqu’il les rouvrit, il ne put que remarquer les tremblements qui agitaient ses mains pâles. Il tremblait. Etait-ce de la peur ?...non. Non, s’était bien pire que cela ; de l’excitation.
Lorsqu’il entra à son tour dans la ruelle, à pas de loup, il vit son « complice » avachi au pied du mur, l’air effrayé et assez secoué. Bien, il était encore en vie. Il lui jeta un regard grave, comme pour lui demander de ne pas trahir sa présence en agissant d’une manière particulière. Surtout, surtout, qu’il ne bougeait pas d’un millimètre. Il devait rester stoïque et fixer leurs poursuivants, feignant la peur. Car s’il ne faisait pas cela, et que les deux se retournaient, tout était foutu. Tout.
Les deux hommes semblaient visiblement satisfaits d’en avoir attrapé un des deux, même si ce n’était pas celui qu’il cherchait absolument. Le mensonge avait dû marcher, car ils attendaient un signe de la part du garçon. Doucement, Ri Shin s’approcha un peu plus, dégainant le canif de sa manche. Il avait le choix ; soit il les blessait, soit il les tuait. Du moins il essayait. Il eut un sourire mauvais. Est-ce que la question se posait encore ?
Le plus silencieusement possible, il s’approcha de celui qui se tenait le plus près de lui, avant de lui sauter dessus d’un bond, l’arme au poing. Ce qu’il faisait été très lâche, pour le coup, mais c’était le seul moyen de les sortir de la merde dans laquelle ils se trouvaient. Les deux hommes se retournèrent alors, mais trop tard. Déjà, le Shadow abattait sa lame dans la nuque du premier. En plein dans un point vital. Celui-ci s’écroula immédiatement sous la violence du choc, raide mort ou non, après tout il n’en avait rien à foutre. La vision du sang chaud qui s’écoulait abondamment sur le sol lui déclencha quelques frissons dans l’échine. Définitivement, il ne pouvait réprimer ses instincts bestiaux. Rien que la vue du sang le grisait. Il retrouvait soudainement des forces, mais des forces qui n’étaient en rien celles d’un jeune homme.
Lorsque le deuxième homme se jeta sur lui pour lui décrocher un coup de poing dans les côtes, le Shadow l’esquiva avec difficulté. Son habilité n’était pas des plus meilleures, aujourd’hui. En revanche, sa force… Son sourire en coin ne quittait pas ses lèvres, ce qui lui donnait un air encore plus effrayant que lorsqu’il ne souriait pas. Plus que tout, l’aspect de prédateur ressortait. Il frappa son poursuivant en plein dans la mâchoire, le faisant butter contre un mur. Au corps à corps, personne n’avait l’avantage sur lui. L’homme sortit à son tour un poignard avant de repartir à la charge et, cette fois, le mafieux ne put éviter entièrement le coup. Une profonde entaille se fit voir sur son visage glabre, un liquide écarlate s’écoulant lentement sur sa peau pâle. Il ne souriait plus du tout. D’un coup de coude dans lequel il plaça beaucoup de force, il le percuta en plein visage, faisant violemment buter sa tête contre le mur, avant de lui enfoncer profondément sa lame dans le genou. Au moins, s’il n’était pas mort, il ne pourrait plus s’amuser à leur courir après.
Rangeant son canif dans sa manche avant d’avoir fait partie le sang qui maculait sa lame d’un geste vif, il contempla son œuvre. Les deux hommes étaient à terre et ne bougeaient plus. Parfait. Il reporta son attention sur le jeune homme, avant de se diriger vers lui. Pour cette partie de l’affaire, tout était réglé.

- Tu vois ? Je t’avais dit que tout se passerait bien.

Ses yeux froids se posèrent un instant sur lui. On pouvait encore voir dans ses prunelles une étrange lueur, mélange de folie et de bestialité. Ri Shin n’aurait jamais cru cela possible, mais il s’était laissé légèrement emporté. Passant une main sur son visage, il tenta de se calmer. S’il le voyait dans cet état, le jeune homme allait s’enfuir à toutes jambes et le laisser en plan. Le sang coulait encore sur sa joue, mais il n’en fit rien, ne le réalisant qu’à moitié.

- Bien, ceci enfin réglé, j’imagine qu’on peut repartir calmement ?lui demanda-t-il comme si de rien n’était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Mer 6 Aoû - 13:25



Hyun Ki avait vraiment peur. Il avait eu l’impression de mourir lorsque l’autre lui avait empoigné la gorge. Vu la lueur mauvaise qu’il pouvait voir dans son regard, il était presque sûr qu’il n’attendait qu’une chose, c’était de le tuer. Et Hyun Ki en était parfaitement conscient. Il essaya de desserrer la prise, priant pour que Ri Shin arrive au plus vite, mais l’autre semblait se faire désirer. Sa vue commençait à se brouiller vu le manque d’oxygène. Il se retint finalement de pousser un soupir de soulagement lorsqu’on le lâcha. Il se laissa glisser au sol, ne tenant de tout manière plus sur ses jambes. Mais malgré tout, le problème restait présent. Il était seul face à ces deux hommes. Aucun d’eux ne semblait croire en son mensonge. Il savait bien qu’il ne serait pas assez convainquant pour eux. Il vit son agresseur regardait rapidement son acolyte avant de reposer son regard sur lui. Un regard encore plus mauvais que celui qu’il avait vu avant. Il le vit prendre de l’élan, il ne fit que fermer les yeux alors qu’il recevait un premier coup de pied. Il ferma un peu plus les yeux, attendant le prochain coup. Mais celui-ci ne vint pas, à la place, il entendit des exclamations de surprise.

Rouvrant finalement les yeux, se tenant le ventre, Hyun Ki vit que le jeune homme était enfin arrivé dans la ruelle. Il avait presque eu peur que celui-ci se soit perdu et ne retrouve pas l’impasse. Ou pire encore, qu’il ait profité de la naïveté et l’incrédulité de Hyun Ki pour l’envoyer à la mort tandis qu’il s’enfuyait pour sauver sa vie. Hyun Ki n’aurait même pas pu lui en vouloir si cela avait été le cas. Le jeune homme n’avait aucun compte à lui rendre, il ne lui devait rien. Ils ne se connaissaient même pas. Alors, en le voyant, il fut soulagé au plus profond de lui-même que celui-ci ait tenu parole. Il l’observa se battre avec les deux hommes, sans pouvoir rien faire. Il n’avait pas la force de se relever, et puis, il serait surement une gêne. Il le regarda alors simplement. Tremblant en le voyant prendre tant de plaisir dans ce qu’il faisait. Il eut la nausée en voyant tout le sang qui s’échappait du premier corps. D’accord, c’était des hommes qui voulaient les tuer. Alors c’était soit tuer, soit être tué. Mais ça restait des personnes humaines malgré tout. Il ne pouvait détacher ses yeux du corps dont la vie s’échappait peu à peu.

Il eut un sursaut cependant en entendant d’autres exclamations de colère. Il eut peur en voyant l’expression de ce garçon. Son regard et son sourire, tout en lui, lui donnait une attitude maléfique…il ne serait vraiment dire quoi. Mais à cet instant, il lui faisait un peu peur. Il  hoqueta de surprise lorsqu’il vit l’homme le blesser, tentant de se relever, il recula un peu, n’ayant pas envie de se prendre un coup dans l’action. Les deux hommes étaient finalement à terre et l’autre venait vers lui. Et quand il croisa son regard, il se demanda si lui aussi allait subir la même colère quand il les aurait fait partir de ce dédale de ruelle.

- Tout s’est bien passé ? J’ai failli mourir si pour toi c’est ça la définition de quelque chose qui se passe bien, j’imagine que oui. Ça s’est passé exactement que tu le voulais. Ils ne sont plus en état pour nous suivre.


Toujours en se tenant le ventre, Hyun Ki se décala, reculant d’un pas face à la personne en face de lui. Il ne pouvait dénier qu’il lui avait fait peur à un moment. Mais celui-ci semblait avoir retrouvé un état à peu près normal. Détournant le regard pour le poser sur le sol, il soupira.

- Oui, s’il n’y a pas d’autres personnes à nos trousses, on peut quitter ce lieu calmement. Il n’y a une sortie pas très loin. J’ai choisi cette impasse pour être le plus près possible.

Hyun Ki respira un grand coup, avant de faire un pas. Il avait un peu mal mais ce n’était rien. Il n’aurait qu’à se reposer une fois chez lui, et ça irait non ? Il fallait simplement qu’il ne croise pas sa mère. Vu son état, elle allait se poser de nombreuses questions, et il n’avait pas envie d’avoir à y répondre. Secouant la tête, jetant un petit regard au jeune homme, il se dirigea vers la sortie de cette impasse, évitant de regarder une nouvelle fois les corps. Il fut presque soulagé que ce soit bientôt fini. Il reprit la route pour quitter cet endroit. Avec tout ça, il ne savait même plus s’il aurait envie d’y revenir un jour. Il passa par de nombreux endroit, tournant à droite ou à gauche. Avant de soupirer de soulagement au bout d’un moment.

- On est complètement sorti d’affaire maintenant. La sortie se trouve juste droit devant nous.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Jeu 7 Aoû - 16:41

Ri Shin poussa un long soupir, regardant d’un air satisfait la flaque de sang obscur qui grossissait à vue d’œil sous ses pieds. Les blessures devaient être plus profondes qu’il ne se l’était imaginé. A coup sûr, le premier était mort, il en était même certain. Et le second…grièvement blessé, sans nul doute. Il laissa échapper un rire dédaigneux, avant de shooter mollement dans le flanc d’un des deux corps. Ironique. La souris avait mangé les chats.
Doucement, son regard se porta sur le jeune homme qui se tenait face à lui. Celui-ci semblait d’ailleurs pour le moins effrayé. Oui, c’était le mot, effrayé. Le mafieux avait bien vu la façon dont il le regardait accomplir son carnage avec tant de plaisir, l’air horrifié. De toute évidence, le garçon était totalement étranger à ce monde si sordide qu’était le sien –et, inexplicablement, il ne pouvait s’empêcher de penser que c’était une bonne chose. Dans celui-ci, les choses étaient simplistes ; il y avait des prédateurs et des proies. Des gagnants et des perdants. C’était à celui qui vivait au détriment de l’autre qui mourrait pitoyablement. Tout n’était qu’une bête question de chasse, un grotesque jeu. Du jour au lendemain, on pouvait tout gagner. De la même façon qu’on pouvait tout perdre. Brutalement.
Quelques années plus tôt, Ri Shin aurait sûrement réagi de la même façon que lui. Mais à présent, les choses avaient changé. Beaucoup changé, même. Il avait passé le cap, si on pouvait dire cela de cette façon…
Comme il s’en doutait, le jeune homme semblait perturbé parce qu’il venait de voir. Et comment ne pas le comprendre… Après cela, il était presque certain que le Shadow lui inspirait la peur. Celui-ci était capable de le percevoir dans son regard fuyant et dans son attitude, se reculant légèrement à son approche. Cela l’aurait presque fait rire ; n’était-ce pas cette même personne qui l’avait suivi désespérément, sans vouloir le lâcher d’une semelle ? Le gamin aurait sûrement bien aimé le fuir. Car ce qu’il venait de voir était effrayant, Ri Shin le savait. Effrayant ; il l’était. Il était monstrueux, bien que tentant de faire taire cette soif de sang et de carnage qui palpitait si ardemment sous sa peau, dans ses veines même. Le jeune homme ne s’en était peut-être pas rendu compte jusqu’à le voir se battre de la sorte, mais le Shadow n’était pas « mieux » que ceux qui les avaient poursuit. Non, il ne l’était définitivement pas. Peut-être même était-il le pire de tous. Et peu importe ce que le garçon avait pu croire jusqu’à là, il n’avait pas aidé une bonne personne. Mais, bonne ou mauvaise, cela n’avait pas d’importance lorsqu’il s’agissait de sauver sa peau. Ils s’étaient entraidé pour pouvoir tous les d’eux s’en sortir, et l’instinct de survie avait fait le reste. Oui, l’instinct primait sur tout, le mafieux le savait mieux que quiconque.
En entendant les paroles du jeune homme, il eut un léger rire, la pression accumulée au cours des dernières minutes se dissipant doucement. « Failli mourir » ? C’était légèrement dramatiser la chose, non ? Ce n’était certainement pas lui qui savait réellement dans quel état pouvait se trouver les gens qui avaient vu de près les portes de la mort.

- Mais tu n’es pas mort, donc oui, pour moi tout c’est bien passé, ricana-t-il en sa direction.

Tout c’était très bien passé, c’était bien le de le cas de le dire. Surtout si on considérait le fait qu’ils auraient tous deux pu mourir. Leurs poursuivants étaient hors d’état de nuire, et personne n’était mort ; on ne pouvait pas rêver mieux.

- Je ne pense pas qu’il y ait encore d’autres personnes dans le coin, donc ça marche, je te suis, lui dit-il en lui donnant une petite tape sur l’épaule.

Le Shadow jeta un bref coup d’œil derrière lui, avant de se mettre en marche. Tant pis pour le grabuge qu’il avait fait, il n’avait ni le temps ni l’envie de nettoyer tout ça. Et puis, de toute façon, il partirait bien vite d’ici avant qu’on ne puisse le rattraper. Ce qui était sûr, c’est qu’il ne remettrait plus de sitôt les pieds dans cette foutue ville, à moins d’être accompagné par une dizaine de ses subordonnées.
Ri Shin suivit le jeune homme en silence, profitant de cet instant de répit pour récupérer lentement toute l’énergie qu’il venait de dépenser. Entre leur course effrénée et ce mini règlement de compte…il se sentait subitement épuisé. Marcher lui était tellement étrange après avoir couru de la sorte pendant tout ce temps. Il avait comme l’impression de tourner au ralenti après avoir vécu à cent à l’heure l’espace de quelques instants.
Au bout d’un moment, le garçon s’arrêta, lui indiquant que la sorte se trouvait juste devant eux. A présent, on pouvait définitivement dire qu’ils s’en étaient bien tirés.
Malgré lui, le mafieux laissa à son tour échapper un soupir de soulagement.

- Mon dieu, enfin sorti d’affaire…souffla-t-il.

Ce n’était pas une chose aisée, mais il avait réellement pu s’en sortir, cette fois-ci. Et, même s’il ne se l’avouerait jamais, il avait bien cru y passer, à un certain moment.
Son attention se reporta sur le jeune homme. Malgré ce qu’il avait pu en penser, il s’était avéré être d’une précieuse aide. Qui savait ce qu’il aurait pu lui arriver, s’il ne l’avait pas rencontré... Il chassa cette idée d’un bref haussement d’épaule. Il ne préférait même pas y penser.
S’avançant un peu plus jusqu’à arriver à son niveau, il lui ébouriffa les cheveux avant d’esquisser un maigre sourire.

- C’est bien, gamin, t’as fait du bon boulot. Je t’en dois une, pour le coup, lâcha-t-il, amusé et soulagé à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Mer 13 Aoû - 15:24


Hyun Ki aurait bien frappé le jeune homme qui se trouvait devant lui. Enfin, ce n’est pas le genre de pensée ou d’envie qui lui arrive souvent. On peut même dire que c’était quelque chose qui ne lui arrivait jamais. Mais là, tout de suite, il avait fortement envie de le faire. Et tout ça parce que l’autre imbécile prenait les choses si positivement. Peut-être que lui avait l’habitude de risquer sa vie mais ne pas mourir. Mais ce n’était pas le cas pour Hyun Ki. Il avait espéré que le jeune homme arrive plus vite et qu’il ne commence pas à se faire tabasser. Pour lui manquer de mourir ne faisait pas parti d’un plan qui marche bien. Soupirant, il préféra chasser toute mauvaise idée qui pourrait vraiment causer sa mort. Surtout après ce qu’il venait de voir. Ce jeune homme était vraiment effrayant maintenant qu’il y repense. Chose qui n’aurait jamais frappé Hyun Ki s’il l’avait croisé un jour dans la rue. Il n’avait pas l’air de quelqu’un de bien méchant, mais on dit souvent que l’apparence ne fait pas tout.

Enfin, ils avaient pu venir à bout de leurs deux poursuivants, surtout grâce au shadow. Hyun Ki lui pouvait donc reprendre son rôle, qui était de les guider en dehors de ce lieu. Chose qu’il était heureux de faire. Cette fois-ci sans courir, sans avoir peur de se faire attraper à tout moment. Simplement marcher vers la sortie. C’était un soulagement. Un peu comme s’ils étaient resté coincé des jours dans un labyrinthe et qu’ils voyaient enfin l’issu tant attendu. Du moins c’est comme ça que Hyun Ki voyait les choses. Il était autant fatigué physiquement que mentalement. Ce n’était pas quelque chose qui lui arrivait souvent, heureusement d’ailleurs. Ce n’était pas un état dans lequel on voudrait être volontairement surtout. Tout ça était derrière lui maintenant, ils étaient enfin libre. Et le jeune homme ne put s’empêcher de sourire lorsque l’autre soupira de soulagement. Lui aussi heureux d’être sorti d’affaire. Mettant ses mains dans ses poches, Hyun Ki leva un instant les yeux au ciel, prenant une profonde respiration avant de se tourner vers le Shadow. Il se demandait ce qu’il allait se passer maintenant. Ils allaient surement partir chacun de leur côté et surement ne plus jamais se croiser. C’était la seule chose qui lui venait en tête.

Voyant l’autre s’approcher, il appréhendait un peu. Et fut énormément surpris lorsque celui-ci lui ébouriffa les cheveux. Il leva les yeux vers lui, penchant un peu la tête sur le côté. Se disant qu’il était quand même très mignon quand il souriait. Même si ça restait un très faible sourire. Enfin Hyun Ki n’allait rien dire, lui-même n’était pas du genre à beaucoup rire.

« Heureux d’avoir pu servir à quelque chose »

Mains dans ses poches, il réfléchit aux paroles du jeune homme. Si celui-ci lui devait un service en retour, c’était une bonne chose pour Hyun Ki. Le jeune homme semblait bien savoir se défendre, et il pourrait surement lui être très utile pour aller là où il avait envie. Enfin, c’était peut-être risqué de lui demander cela, mais Hyun Ki se dit qu’il n’avait pas grand-chose à perdre dans tous les cas.

«  Il y a une chose que tu pourrais faire pour moi, pour me rendre l’appareil »

S’arrêtant un instant pour regarder si l’autre allait répliquer quelque chose ou pas. Il souffla un bon coup avant de reprendre la parole.

«  J’aimerai aller dans un endroit qu’on pourrait qualifié de dangereux. J’aimerai bien que tu m’accompagne à Telmar. Tu pourrais m’aider en cas de soucis »

Hyun Ki avait fini par reculer de quelques pas. Juste au cas où. Il n’arrivait pas vraiment à croire ce qu’il venait de dire. Ou du moins de demander au jeune homme. Celui-ci ne semblait pas vraiment être le genre de garçon à servir de garde du corps. Ou un truc du genre. Mais c’était un peu ce que Hyun Ki venait de lui demander. Enfin, il pouvait dire non, et si c’était le cas, le jeune homme partirait sans rien demander. Il ne voulait pas non plus s’attirer d’autres ennuies pour ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Mar 26 Aoû - 15:25


Ri Shin se détendait, petit à petit, faisant rentrer de l’oxygène dans ses poumons opprimés. Enfin sorti d’affaire, tout lui semblait aller pour le mieux. Il allait pouvoir repartir tranquillement –plus qu’il n’était venu, c’était presque certain- et rejoindre Airan, afin de régler ce qu’il avait laissé derrière lui. Son entrevue, ou embuscade, peu importe, avait duré plus longtemps qu’elle ne l’aurait dû et, en cet instant, il était plus que certain que ses sbires se faisaient du souci. Ou se réjouissaient, après tout, ce n’était pas impossible.
Le mafieux fut amusé de l’expression qu’afficha le garçon, alors qu’il s’approchait de lui pour lui ébouriffer les cheveux. Sûrement devait-il le voir d’une tout autre façon, à présent qu’il l’avait vu exécuter son carnage, pensa-t-il vaguement. Oui, son air méfiant semblait accentuer cette idée. Le bref sourire qui étira quelques instants le coin de ses lèvres pâles disparu rapidement, alors qu’il retirait sa main de la chevelure du jeune homme. Après tout, il pouvait bien penser ce qu’il voulait, ce n’était pas les affaires du Shadow. D’autant plus qu’il savait déjà qu’il n’aurait plus à le revoir une nouvelle fois. Ou du moins, l’espérait-il.
Et, alors que Ri Shin s’apprêtait à repartir, la voix du gamin, dans son dos, le fit s’arrêter net. Poussant un long soupir, sa tête roula mollement sur son épaule, vers l’arrière, afin d’être tournée en sa direction. Lui rendre la pareille ? Comment ça ? Il l’avait donc réellement cru, lorsqu’il lui avait dit lui en devoir une ? Dieu, que ce gosse était crédule…à croire qu’il le faisait exprès. Ne pouvait-on pas le laisser enfin tranquille quelques instants ? C’est qu’il n’était pas fâché de rentrer après toute cette aventure, quelque peu chargée en émotions. Et ce n’était pas comme s’il était exténué, aussi.
Il se retourna complètement vers lui, passant une main dans ses cheveux, extrêmement las. Bon, il pouvait toujours écouter ce qu’il avait à lui demander. Et si cela ne lui convenait pas, rien ne l’empêcher de partir, une bonne fois pour toutes.

- Qu’est-ce que tu veux ?lâcha-t-il, les bras croisés sur son torse.

Il le vit souffler un coup, ce qui lui valut un léger haussement de sourcils. Qu’était-ce donc de si important ? Un gamin tel que lui ne devait pas avoir beaucoup d’exigence, non ? Non, il n’y avait aucune raison pour qu’il en ait.
Mais, la réponse du jeune homme le figea sur place. L’accompagner à Telmar. Telmar…mais qu’est-ce qu’un gosse pouvait bien vouloir faire dans un endroit pareil, pensa-t-il, surpris. Et puis pour qui il le prenait, à lui demander cela ? Une sorte de garde du corps, peut-être ? Franchement, bien que lui-même était plus ou moins obligé de se rendre dans cette contrée pour ses « activités professionnelles » ce n’était jamais vraiment une partie de plaisir. Débordante de personnes plus mauvaises et dangereuses les unes que les autres, Telmar n’était vraiment pas le genre d’endroit à fréquenter pour lui. Et c’était sûrement pour cette raison qu’il lui demandait de l’y accompagner. Effectivement, en cas de « soucis » Ri Shin pouvait être apte à l’aider, et ce qu’il venait de voir devait sûrement lui confirmer cela. Mais tout de même, Telmar… Ce n’était pas vraiment une partie de plaisir, et qui savait ce qu’il pouvait arriver, avec ce gamin…
Le Shadow poussa un énième soupir, passant une main sur son visage, afin de remettre ses idées en place. Quelle idée, franchement… Ils ne venaient pas d’échapper de justesse à une fin certaine pour se rendre dans un lieu tel que celui-ci, non ? C’est comme si l’autre gamin faisait tout pour provoquer le danger, d’une certaine façon. Ri Shin réfléchit un court instant. Il pouvait toujours refuser, n’est-ce pas ? Et puis ce n’était certainement pas lui qui allait le forcer à faire quelque chose qu’il ne voulait pas. Mais d’un certain côté…il se sentait un peu –mais juste un peu- redevable envers l’autre jeune homme. Et qui savait si celui-ci n’était pas capable de s’y rendre seul, si jamais il venait à refuser sa demande…

- Telmar…mon dieu, mais qu’est-ce que tu voudrais foutre là-bas, toi ?lui lança-t-il, à la fois amusé et désespéré. Et puis tu voudrais que je te serve de garde du corps, c’est ça ?

Ri Shin commençait à s’énerver doucement, les sens en pagaille. Ce qu’ils venaient de vivre à l’instant ne lui avait pas suffi, visiblement. Il fallait qu’il ait encore d’autre idées pour le moins suicidaires. Et, ce qui l’énervait encore plus, c’était le fait qu’il ne pouvait se dissuader de le laisser seul. Oui, il se sentait obligé d’accepter sa requête, et c’était bien la première que ce genre de chose lui arrivait, ce qui, encore une fois, ne faisait qu’accentuer son irritation. Définitivement, il ne pouvait pas refuser…
Il lâcha un nouveau soupir, restant silencieux quelques instants.

- …Bon, quand est-ce que je dois t’accompagner ?

Non, définitivement, cela ne lui ressemblait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim TaeHyeong (V)
Messages : 130
avatar
Kim Hyun Ki
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   Dim 31 Aoû - 0:14


Hyun Ki n’aurait jamais cru que l’autre jeune homme l’écouterait. Enfin, il s’étonnait déjà que celui-ci ne lui ai rien fait. Mais plus que tout, il se demandait s’il avait bien fait de dire toutes ces choses. Après tout, n’avait-il pas déjà assez abusé du temps de l’autre ? Bon, il était évident qu’il n’allait pas vouloir faire une autre petite virée tout de suite. Il avait tout de même besoin d’un peu de temps pour respirer. Et surtout pour se reposer après tant de course poursuite. Ses pauvres petites jambes demandaient vraiment du repos. Et il ne pouvait que le leur donner.

Enfin, Hyun Ki avait constaté que le Shadow allait partir, peut-être aurait-il vraiment dû le laisser faire au lieu de le retenir encore quelques secondes de plus. Ce n’était surement pas une bonne idée. Mais rien dans l’attitude du jeune homme ne laissait présager qu’il allait s’en prendre à lui. Alors pour le moment, tout se passer plutôt bien pour le fantasy. Il ne manqua pas, non plus, le soupir que laissa échapper Ri Shin. Il semblait le dépiter, Hyun Ki ne put que baisser la tête à cette constatation. Il allait même lui dire de laisser tomber. Qu’il avait proposé ça comme ça, dans le vide. Qu’il n’avait vraiment pas l’intention de lui demander de l’accompagner pour faire de lui un peu son garde du corps. Mais il ne put le faire. Le jeune homme s’était retourné au moment même où il avait relevé la tête. Il fut un peu surpris par la question, mais y avait répondu. Il était sûr que l’autre devait le prendre pour une personne suicidaire. Surtout vu le lieu où il lui demandait de l’emmener. Mais Hyun Ki ne faisait pas attention au danger, il fonçait droit dedans la plupart du temps. Alors, il fallait l’accepter comme ça.

« Et bien, il y a des choses que je voudrais y faire. Tu le sauras quand on y sera. Enfin si tu acceptes. »


Hyun Ki essaya d’échapper au regard de l’autre. Gêné par le ton amusé et quasi désespéré de son interlocuteur. Il ne pouvait décidément pas lui dire pourquoi il voulait aller là-bas. Il le sera bien en le voyant arriver avec son matériel, s’il accepte. Pour le moment, il n’allait pas le lui dire. Mais bon, il pouvait comprendre que Ri Shin trouve sa demande bizarre. Il venait à peine de sortir d’une situation plus que mortelle, il avait failli mourir. Et il voulait aller dans un lieu vraiment connu pour sa dangerosité. Bien qu’il était du genre à se mettre en danger volontairement, ce n’était peut-être pas une bonne idée, d’entrainer quelqu’un d’autre avec lui. Mais lui semblait si fort et sûr de lui. Qu’il avait pensé sur le coup, que celui-ci pouvait être la bonne personne pour lui venir en aide en cas de besoin.

« hum…comme tu le dis, j’aimerai que tu me serve de garde du corps, enfin en quelques sortes. »

Regardant le visage de l’autre. Hyun Ki ne put s’empêcher de reculer d’un pas. Il avait le pressentiment qu’il était en train de s’énerver et ce n’était pas vraiment ce qu’il voulait. S’attirer les foudres de quelqu’un n’était vraiment pas dans ses prérogatives pour le moment. Et puis s’il ne voulait pas accepter, tant pis, il n’irait pas. Où il irait seul et se ferait surement tuer. Se triturant les mains, il attendit de savoir qu’elle sera la réponse de Ri Shin. Et ses yeux s’ouvrirent en grand lorsqu’il le lui fit savoir.

« Tu…tu acceptes vraiment. C’est...inattendu. »


À peine avait-il dit ça, qu’il le regretta immédiatement. Si l’autre revenait sur ses paroles. Il ne le voulait pas tellement. Pour une fois qu’il pouvait ne pas manquer une bonne occasion d’aller à Telmar.

« Hum…si possible dans deux jours, dans le milieu de l’après-midi vers 15h. Je te retrouverais aux limites de Telmar. Et à ce moment-là, tu seras mon guide. »

Hyun Ki n’en revenait vraiment pas qu’il ait accepté de l’y accompagner et de le protéger, enfin l’aider, en cas de besoin. Il était plutôt heureux intérieurement. Enfin, en général, dès que ça touchait ses dessins, il était toujours plus ou moins heureux. Même s’il ne le montrait pas du tout.

« Je…merci d’avoir accepté. Je….je vais simplement te laisser rentrer chez toi, sans plus abuser de ton temps. »

Se courbant devant lui par politesse et pour le remercier. Le jeune homme finit par se détourner. Il devait partir dans la direction contraire. Il marcha un peu et jeta cependant un regard en arrière. Laissant un léger sourire naitre sur ses lèvres. S’en rendant compte, il se secoua la tête et se remis en route. Il devait impérativement retrouver son lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Toujours là au mauvais moment Feat Ahn Ri Shin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi tombe t-elle toujours au mauvais moment ( pv : Kayla) END
» Mauvais endroit, mauvais moment... [Feat Shimizu Kaede]
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]
» Se retrouver à poil, au mauvais moment. [Pv - Thalia]
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neverland Reborn :: Eliora World :: Nouvelle Séoul :: Itaewon-