Partagez | .
 

 Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♚ Avatar : Lee Sung Min.
Messages : 31
avatar
Park Jae Hwa
MessageSujet: Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].   Sam 7 Juin - 17:56

image entetePark Jae Hwa
"Je suis unique, comme tout le monde." Je me présente, je me prénomme Park JaeHwa, je suis né le 01 Janvier 1989 à Busan ce qui fait que j’ai vingt-quatre ans et que je suis de nationalité sud-coréenne. Les êtres comme toi doivent savoir que je suis un Anthropos et que je travaille en tant que photographe. Pour terminer, sache que l’on dit que je ressemble très fortement à Lee SungMin des Super Junior.

♚ Personnage Incarné : Robin des Bois.

『Ma personnalité』

♧ En premier lieu, pour me présenter en bonne et due forme, je vais entamer ce recensement catégorique en vous révélant le surnom que la plupart de mon entourage m’ait assigné depuis mes vingt ans, à savoir le « justicier au grand cœur ». Mes proches me qualifient également d’éminent archer, vif et précis. La cible que je vise est le plus souvent atteinte, en tout état de cause. Il parait que je possède deux facettes indécelables. Le jour, je suis le jeune homme lambda assidu, judicieux, courtois, amène, diplomate et exemplaire en tant que citadin, mais la nuit je m’érige dans le rôle du prince des voleurs, rusé et perspicace stratège rebelle revendiquant la liberté et l’égalité à ma manière. Méfiez-vous des apparences, c’est un conseil.  Fort heureusement, mon caractère tantôt insouciant et tantôt émancipé de certaines normes morales n’affecte pas mon travail fourni au nom de mon avenir et de ma carrière. Mon aura combattive et compétitive excelle dans le domaine artistique ainsi que dans tout ce qui s’y rapporte.

♧ Deuxièmement, selon ceux qui m’entourent, je suis quelqu’un d’imprévisible. Mascarade et retors pièges vont de paire à bon escient, ou mauvais s’entend. Sinon, je n’apporte aucun jugement sur la valeur de la vie, je m’adapte à ses aléas, aux situations qu’elle m’impose et profite des plaisirs qu’elle m’offre de temps à autre sans me poser de question. Par ailleurs, le respect est  le premier principe que je me suis promis de reconnaitre et de ne pas égarer envers les personnes que je côtoie dans la vie de tous les jours. Ce n’est pas une contrainte, c’est un mode de vie. Ma philosophie est très inspirée des pensées épicuriennes. En outre, je suis quelqu’un de frugal, facile à contenter avec des choses ou idées simples en main. Nous n’avons qu’une vie, donc profitons-en au maximum. Je ne suis guère du genre rancunier, ni vengeur dans le but de blesser deux fois plus la personne qui a osé me piquer, néanmoins ne vous avisez pas de tenter de me manipuler. Vous risqueriez de vous faire mal tout seul.

D’autre part, je suis quelqu’un de très méfiant et réticent aux premiers abords. Je m’exprime que lorsque j’en vois la nécessité, tentant à chaque fois de paraître neutre et stoïque.

L’ambition et la détermination sont mes deux alliées, mais elles peuvent devenir mes pires ennemies si elles dérivent vers l’obstination. Je ne supporte pas le désordre dans mes affaires, c’est pourquoi l’organisation et l’autonomie sont primordiales, surtout lorsqu’il s’agit de vivre en communauté. .

♧ Enfin, je sais y faire avec les animaux, quels qu’ils soient, mon contact avec eux est exemplaire. J’aime tellement les bêtes de toutes espèces et de toutes tailles, parfois plus que les hommes dont certains se comportant bien pires selon leurs instincts primitifs. Relativisons, l’humanité n’est pas foncièrement perdue tout de même.

『Mon histoire』

- Épervier, sortez !

L'écho de sa voix avait résonné dans toute la cour de récréation. Ils me toisaient tous. Ils ne m’avaient volontairement pas attrapé ce jour-là, maintenant j'en suis sûr. J'étais la dernière proie des chasseurs parmi les vingt enfants qui constituaient notre classe en primaire. Ils ne me quittaient pas des yeux, attendant patiemment que je franchisse la ligne qui me protégeait de leurs attaques. J'avais sans doute peur mais j'ai foncé. C'était le jeu. Je me suis élancé et ils se sont tous jetés sur moi. Les vingt-trois enfants anciennement éperviers, et le chasseur initiale. J'ai couru à peine dix mètres que je m'écroulai sur le sol subitement, écrasé par mes camarades. J'étouffais, si je me souviens bien, une douleur avait lancé sur mon épaule gauche. Ils tiraient dessus tout en s'appuyant sur mes membres moteurs. Je voulais hurler, ils m'en empêchaient. Depuis ce jour, je n'ai plus voulu sortir jouer dans la cour durant les interclasses. La maitresse s'interrogeait sur mon soudain enfermement, elle n'avait rien vu. Ou elle se voilait la face. Cette salle de classe était l'unique endroit où je me sentais en sécurité, là-bas. À l'intérieur, j'étais l'élève modèle, studieux, que tous les élèves se chamaillaient pour avoir juste à côté de son pupitre. À l'extérieur, j'étais le bouc émissaire de tous les jeux, collectifs ou individuels. Encore s’il n’y avait eu qu’un jeu… Mais non, tous les jeux auxquels je voulais participer ont suivi le même cours, un par un. J’ai subi les frais de la célèbre balle aux prisonniers… À l’évidence, le tableau était plus ou moins glorieux de leur point de vue. Se prendre maladroitement la balle à chaque lancer de l’équipe adverse, donnant clairement l’avantage à l’autre camp, sachant que l’équipe qui perdait était toujours la mienne. C’était une habitude à laquelle tout le monde y prenait du plaisir. La partie était jouée d’avance et la maitresse n’y voyait aucun inconvénient là-dessus. Le sentiment de se retrouver à un contre cent emplissait mes horizons. J’endurais en silence cette solitude, recevant des coups qu’aucun bambin ne pouvait souhaiter afin de s’épanouir en toute quiétude.

C’est tout ce que je garde comme amer souvenir de mon enfance. Heureusement, ma mère m'a soutenu pendant ma croissance. Elle savait puisque je me confiais à elle, mon coeur se sentait plus léger une fois blotti dans ses bras doux et apaisants. Elle me réconfortait et me rassurait. « Ces garçons t'embêtent parce qu'ils sont jaloux. Ne leur en tiens pas rigueur ». Elle avait raison, ils enviaient mes bonnes notes, mes capacités en éducation sportive, et surtout les relations amicales que j'entretenais avec les filles de mon âge. J'ai suivi les conseils apportés par ma famille et aie fait face aux insultes en silence, tête haute ou inclinée. Des propos haineux et des intentions hargneuses sans fondement, et ce jusqu'à mes dix-sept ans qui alimentait le mutisme dans lequel je m’étais construit pour survivre, surmonter et vaincre. En revanche, l’adolescence provoqua un changement radical au sein de mes camarades. Les hormones se manifestèrent, et l’heure n’était plus venue aux jeux attractifs dans une cour. Ils m’acceptaient sous leurs ailes en cours de sport par simple intérêt personnel, une victoire assurée à la clé et des bonus en fin de confrontation. Ils mettaient sûrement à profit mes aptitudes, choses que les filles contemplaient avec plaisir. Cependant, j’étais toujours en marge. Mon adolescence se résume à « œillades meurtrières », un surnom qui me collait à la peau en classe. Ça ne sert certainement à rien que je vous explique davantage sa signification, je suppose que tout le monde la comprend et se représente à peu près ces longues journées vouées à l’enseignement que je m’efforçais de suivre. Seul, toujours seul. J’aimerai dire que je n’avais besoin de personne, que je me complaisais à errer dans les couloirs des bâtiments pour manger ou passer le temps à l’abri des regards ou simplement rester dans la salle de cours aux interclasses sans qu’on ne se soucie de moi, mais ce n’était pas vrai. Être entouré, épaulé, aide à se sentir existé et aimé.

« C'est en respectant autrui, que tu te rends respectable ». Faire preuve de patience, te saisir des opportunités tendues par chacun, avancer, évoluer, et progresser, sans jamais oublier de remercier ceux qui le méritent et d'estimer quelqu'un à sa juste valeur, non pas te baser sur des préjugés sans connaitre. C'est ce que j'ai promis à mes ainés. « Ne te montres pas fermé d'esprit, et parle lorsque tu en as le droit et que tu contrôles la mesure de tes propos ». Mes grands-parents étaient de sages personnes, c'est pour cela que je me suis souscris à tous les conseils qu'ils m'apportaient. Cette attitude a porté ses fruits sur ma vie sociale. Endurci, je suis parvenu à vivre de ma passion pour la photographie et la danse, matières artistiques dans lesquelles je me suis retrouvé, reconnu et qui m’ont réconcilié avec la joie de vivre en société, le rejet et l'opposition ne refaisant pas surface. Rien n’était question d’indifférence, ni d’ignorance, seulement prendre en compte tout en ne laissant pas transparaitre les sentiments qui te submergeaient.  Enfin j’excellais en quelque chose que personne ne semblait déprécier ou méjuger. Je n’eus plus à supporter aucune offensante remarque sur mes épaules.

Malheureusement, une autre déchirure s’est manifestée, et cette fois-ci, au sein de ma famille, au cours de ma majorité. Le divorce, un terme qui effraie tous ceux qui vont devoir l'affronter. Je me suis pris cette nouvelle en plein visage, comme un direct dans la figure. J'ai du choisir entre mon père qui était un homme remarquable, son image était devenue un modèle pour moi au point d'en vouloir faire la mienne, et entre ma mère, la personne qui a toujours su veiller sur moi et me chérir comme il le fallait. J'ai tranché du côté de ma mère, allez savoir pourquoi. L'amour maternel l'a emporté, il est plus fort que tout le reste, sans doute. Et puis, le fait de savoir que mon père obtiendrait avec une signature en bas d'un contrat la garde de mon petit frère SungJin, et donc concevoir l'idée de laisser ma mère remonter la pente escarpée seule m'était impensable. Je suis resté avec elle, bien que pour accomplir ma finalité professionnelle j'ai dû m'en éloigner et vivre en compagnie de ma cousine paternelle, JiHyun, qui envisageait de me faire progresser à l’aide de son expérience supérieure à la mienne. Mon unique partenaire avant cet inattendu et irréversible aller pour de nouvelles contrées, sorties tout droit d’un monde onirique, aussi cauchemardesque que féérique.

En ce qui concerne le récit rétrospectif antérieur à Eliora, il n’y a rien de plus à connaître sur mon passé, hormis mes constantes cavales, mon identité importunée par les filatures des détectives. Pisté comme un renard. Ils ne me débusqueront ni ne m’attraperont pas de si tôt. J’imagine que les valeurs vertueuses dans lesquelles je m’investis peuvent être remises en cause, ceci étant, sachez que j’agis seulement contre l’imposture, la trahison, la corruption de la société, et l’avarice.


~


♚ Premier pouvoir : Aucun.

Sur terre..icone 100*100
On me surnomme B-E ou BouhDeChou, petit être de sexe féminin et âgé de vingt années terriennes. Je suis tombée dans le monde d'Eliora grâce à une amie qui l’a découvert par tout hasard, et à partir de maintenant je parcourrais ce monde environ cinq jours sur sept. Enfin je sais que c'est bon !, et puis que me concernant je ne mors pas, je mordille seulement . D'ailleurs c'est mon premier compte et je joue un personnage inventé.


Dernière édition par Park Jae Hwa le Sam 12 Juil - 16:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim KiBum - Key [SHINee]
Messages : 132
avatar
Kwon Jae Sung
MessageSujet: Re: Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].   Sam 7 Juin - 19:22

Bienvenue à toi ♥
Je ne te souhaite pas bon courage pour ta fiche du coup xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Goo Hara
Messages : 61
avatar
Kwon Myung Hee
MessageSujet: Re: Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].   Sam 7 Juin - 20:37

Bienvenuue ! Et amuse toi bien parmi nous  Ballon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Hansol [Topp Dogg]
Messages : 150
avatar
Ahn Ri Shin
MessageSujet: Re: Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].   Sam 7 Juin - 21:50

Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Kim Jae Joong (JYJ)
Messages : 352
avatar
Cha Goo Yang
MessageSujet: Re: Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].   Dim 8 Juin - 4:29

Bienvenue ! Et désolée du retard ! Je travaille sur la MàJ du forum ^^

J'aime beaucoup ta façon d'écrire, tout est correct ! Je te valide ♥


Bienvenu(e) sur Neverland Reborn

Félicitations, ton conte est achevé, tout est bien qui finit bien (ou mal). Du pays imaginaire à la réalité, te voilà maintenant devenu un habitant du monde magique d'Eliora. Créature fantastique ou simple hominidé, tu peux désormais voyager où bon te semble et faire des rencontres inattendues mais prends garde à tes ennemis, il en regorge tout autant.

Pour autant ton aventure ne se termine pas ici. A présent, il va falloir que tu t'intègres parmi le peuple afin de pouvoir commencer à RP. Si tu ne trouves pas ton bonheur, il est toujours possible de faire venir toi-même ta perle rare et si tu ne trouves pas un lieu en particulier qui t'intéresse pour RP tu peux venir le demander par ici. Si un jour tu veux t'arrêter pour te reposer, rejoins nous à la taverne ou dans la boite magique pour papoter.

Pour terminer n'oublie pas que tu peux venir réclamer des points n'importe quand, afin de devenir peut être le futur maître du monde d'Eliora.


~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfolio.tumblr.com/
♚ Avatar : Kwon Ji Yong allias G-Dragon ♥
Messages : 492
avatar
Choi Min Hyuk
MessageSujet: Re: Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].   Dim 8 Juin - 11:26

Bienvenue en retard~ ♥

~


This might be the last time I
say goodbye



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♚ Avatar : Lee Sung Min.
Messages : 31
avatar
Park Jae Hwa
MessageSujet: Re: Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].   Dim 8 Juin - 12:56

Merci à tous pour votre accueil chaleureux ! Je m'occuperai de ma fiche de liens sûrement demain. J'ai hâte de rp ici :3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].   Dim 8 Juin - 15:19

Bienvenue à toi. *Alabourre.com*
Oh, un Robin des bois! D:
Revenir en haut Aller en bas
♚ Avatar : Lee Sung Min.
Messages : 31
avatar
Park Jae Hwa
MessageSujet: Re: Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].   Mer 11 Juin - 2:36

Mieux vaut tard que jamais !
Et oui, il fallait bien un Robin ici o/.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].   

Revenir en haut Aller en bas
 

Park Jae Hwa ▬ Dreams are illustrations from the book your soul is writing about you. [Finish].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes poèmes (By Dreams-of-poetry)
» Messe pour le temps présent: illustrations
» Illustrations de personnages des légendes Arthuriennes
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Breakfast in Central Park ◊ Meira Jenniekins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neverland Reborn :: Once upon a time :: Raconte moi ton histoire :: Histoires achevées-